La fibromyalgie, cette inconnue

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

291749 285745108117102 100000448454243 1032336 678938328 a

900 000 personnes pourraient souffrir de fibromyalgie au Canada. Peut-être plus de 3% de la  population, selon d’autres sources. 80% à 90% des personnes touchées sont des femmes de 35 à 60 ans. Les hommes et les enfants ne seraient pas épargnés par la maladie. Chez les enfants, elle atteindrait de façon à peu près égale les filles et les garçons.


Pourtant, cette maladie complexe est encore méconnue, voire controversée. En 2007, certains n’y croient pas ou croient que la personne simule ou exagère.

 

D'autres, à l’opposé, devant un tableau de symptômes multiples, croient que l’étiquette serait trop facilement apposée. La cause exacte de la fibromyalgie demeure inconnue  et les traitements ne soulagent que les symptômes.

Reconnue sous ce nom depuis 1990, la fibromyalgie est, jusqu’à maintenant, considérée comme une maladie rhumatismale, au même titre que l’arthrite. Elle se manifeste par des douleurs généralisées dans les muscles, les ligaments et les tendons et par une fatigue constante.  

 

LES MANIFESTATIONS DE LA MALADIE


Les douleurs

Des douleurs et raideurs musculaires généralisées, chroniques et souvent diffuses. Elles sont plus intenses et fréquentes le matin ou en fin de journée de travail. La plupart de ces douleurs se situent à la partie supérieure du corps: cou, épaules, près des articulations du tronc ou proximales du bras. Les autres points (région fessière, membres inférieurs) sont plus rarement rapportés spontanément par la personne : ils se révèlent douloureux seulement lors de l’examen.

À cause des douleurs, le cerveau (système nerveux central déréglé), traduisant mal les stimuli provenant de la périphérie du corps, les interprète  tous comme des douleurs.

La neuroplasticité est la capacité de l’organisme à considérer comme un état normal une douleur permanente. Il devient plus difficile de s’en départir, car l’organisme est programmé et la considère comme une normalité.  Il peut y avoir aussi des douleurs gastro-intestinales (côlon irritable), des maux de tête, des migraines et une sensibilité globale au froid.


Les troubles du sommeil

70 % des personnes fibromyalgiques ont un sommeil non réparateur lié à des perturbations du sommeil profond. De plus, la douleur peut entraîner des difficultés d’endormissement et surtout des éveils nocturnes.

Bien d’autres maux peuvent se manifester comme des troubles de l’humeur (anxiété, dépression…). C’est une maladie caméléon ! Mais ce qui est sûr, c'est que la fibromyalgie n’est pas une maladie articulaire. Mal partout autour, oui, mais pas aux articulations !

 

Fibromyalgie et massothérapie

Plusieurs recherches menées par le Touch Research Institute (TRI) de la Faculté de médecine de l’Université de Miami ont démontré l’efficacité de la massothérapie pour réduire certains symptômes de la fibromyalgie. Le massage améliore le sommeil, diminue la douleur, la fatigue, l’anxiété et la dépression et abaisse les niveaux de cortisol chez les adultes atteints. [i]

Il favoriserait un sommeil plus profond, abaisserait le niveau de substance P et de la douleur (après un mois de séances bihebdomadaires). [ii] Une autre étude, dans laquelle le massage était associé à l’exercice, a démontré une réduction des sentiments dépressifs, de l’anxiété et de la douleur régionale. [iii]

 

Des effets sur la peau

Chez les fibromyalgiques, on trouve souvent une peau qui élimine moins bien les déchets métaboliques que chez une personne non atteinte. Certaines substances inflammatoires produites par notre métabolisme, découlant du processus de réaction à la transmission de la douleur, pourraient aussi provoquer des problèmes au niveau des tissus, car elles provoquent des accumulations de fibres collagènes aux extrémités des fibres nerveuses.

D’où l’intérêt, en massage, d’aider à éliminer les tensions superficielles par des manœuvres au niveau des fibres musculaires et de terminer par un bon drainage pour aider la peau à bien éliminer les toxines.


Des effets sur les organes vitaux

À noter que les intestins, l’estomac, le cœur, les reins et tous les organes vitaux sont faits de fibres musculaires. La maladie invalidant les muscles, ceux-ci sont souvent incommodés par des problèmes d’ordre gastro-intestinal comme des spasmes de l’œsophage, de la constipation et des diarrhées. Il pourrait y avoir une relation entre les émotions et le système gastro-intestinal, car le siège des émotions se situe à ce niveau.

En massage, les techniques de shiatsu, néo-reichien, réflexologie ou autres techniques travaillant la relation organes/émotions peuvent être intéressantes pour apaiser les contractures du système interne.


Des effets sur les glandes surrénales

En massage énergétique, on considère que les problèmes gastro-intestinaux épuisent les surrénales qui ne peuvent plus aider à contrôler efficacement le stress et la fatigue. Voici un résumé de la relation entre les symptômes :

Choc-traumatisme = dérangement estomac-intestins =  sucre-protéines-gras  non assimilés = surrénales mal nourries = douleurs et raideurs = sommeil perturbé = fatigue. [iv]

Vérifiez l’état du rein et des surrénales pour les tonifier au besoin.


Des effets sur le psychique

 Les personnes affectées souffrent aussi de troubles de la mémoire, de concentration, de dépression, d’anxiété, d’angoisse, de stress et d’irritabilité.

Le massage de détente serait tout indiqué pour apaiser le stress. Les fonctions cérébrales, par le fait même, bénéficieront d’une meilleure activité.


Quelques  autres techniques

  • En médecine traditionnelle chinoise, la fibromyalgie est un syndrome de vide, de qi et de sang, donc une pathologie yin. Il y a aussi souvent un syndrome de chaleur au niveau des reins, de la rate et du foie.

L’intervention chirurgicale par quadrant douloureux,  un procédé qui allie la médecine occidentale et la médecine chinoise. C’est un procédé qu’expérimente le Dr. Johann A. Bauer, Professeur de chirurgie générale à l’université Ludwig Maximilian à Munich.

  • Les antidépresseurs
  • Les antidouleurs
  • En massage, les frictions avec des crèmes ou des huiles essentielles peuvent soulager. On pense alors à l’arnica, aux huiles essentielles de pin, de bouleau, de menthe, de camphre, de lavande, de romarin, de camphre, de camomille bleue, etc.

[i] Sunshine, W., Field, T., Schanberg, S., Quintino, O., Fierro, K., Kuhn, C., Burman, I., and Schanberg, S. (1996). Fibromyalgia benefits from massage therapy and transcutaneous electrical stimulation. Journal of Clinical Rheumatology, 2, 18-22.

[ii] Field, T., Diego, M., Cullen, C., Hernandez-Reif, M., Sunshine, W., & Douglas, S. (2002). Fibromyalgia pain and substance P decrease and sleep improves after massage therapy. Journal of Clinical Rheumatology, 8, 72-76.

[iii] Field, T., Delage, J. and Hernandez-Reif, M. (2003). Movement and massage therapy reduces fibromyalgia pain.Journal of Bodywork annd Movement Therapies,7, 49-52.

[iv] Auclair Huguette La fibromyalgie Comment se refaire une santé, Éditeur populaire Édimag, 2001 La relation entre les symptômes  page 64.
__________________________________________________________________________

Article récolté sur le site :
http://www.scoop.it/t/fibro-actualites
Edité le 23.12.12 par :
signature stylo plume

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article