La mauvaise réputation du lait est-elle méritée ?

Publié le 5 Octobre 2013

 

La mauvaise réputation du lait est-elle méritée ?

 

 

Depuis une quinzaine d'années, de nombreuses voix nous bombardent d'informations négatives sur le lait et ses dérivés.

 

Au point que cet aliment est passé d'une image très saine à celle d'un quasi-poison, ou en tout cas d'une substance à consommer avec modération.

 

Cette mauvaise réputation du lait est-elle méritée ?

 

Lait et laitages : la grande polémique

 

Peu d'aliments divisent autant les nutritionnistes que les laitages.
Pour les uns, ils sont indispensables à la santé.
Pour les autres, ils sont responsables de tous les maux, à commencer par les atteintes articulaires ou les difficultés digestives.
La vérité est quelque part entre les deux...

On connaît l'expression "le lait de vache, c'est bon pour les veaux" (sous-entendu, pas pour les humains). Elle est de toute évidence fausse : des millions d'humains vivent d'une alimentation riche en lait, voire basée sur celui-ci comme les Masaï en Afrique orientale. D'un autre côté nul ne peut affirmer que le lait soit un élément nécessaire à notre équilibre, puisque sur le continent asiatique entre autres le lait est souvent complètement absent de l'alimentation.

 

Le lait accusé de tous les maux

 

En fait, il arrive que l'on attribue au lait des méfaits qui ne sont pas directement de sa responsabilité.
Par exemple, certains individus ne possèdent plus les enzymes qui permettent de digérer le lait. Ils le supportent donc mal, mais ce n'est pas pour autant que le lait est mauvais pour le reste de la population !
Il ne faut pas non plus éluder la question des modes de production.

Un lait n'est pas l'autre...
En effet, les nutriments contenus dans le lait dépendent fortement de l'alimentation de la vache qui l'a produit. En conséquence, une personne qui ne consomme que du lait industriel et UHT aura un lait relativement pauvre en oméga-3, entre autres, et qui contient des traces résiduelles d'antibiotiques et de pesticides. En outre le processus de stérilisation UHT modifie la structure des protéines et rend le lait plus difficile à digérer...
Un profil très différent du laitage qui serait acheté sur un marché, produit par des vaches qui mangent de l'herbe et non des céréales toute l'année !

 

Eloge de la pondération

 

Enfin, rappelons si c'était nécessaire que le lait et les laitages, particulièrement les fromages, contiennent beaucoup de graisses animales. Consommés à l'excès, ils risquent donc de faire prendre du poids, et aussi d'augmenter le taux de cholestérol.

Par ailleurs, le lait est un liquide, mais pas une boisson comme les autres. Consommé au cours des repas, il empêche d'assimiler certains nutriments. Les conseils conseils nutritionnels sont de consommer cinq laitages par jour, pas plus !

Retenez en conclusion que le discrédit jeté sur le lait résulte souvent d'un amalgame entre le lait naturel et le lait dénaturé, doublé d'erreurs sur l'usage et les quantités. Tout cela rend le réquisitoire exagérément sévère.   

 

---------------  

 

Article collecté sur le site :

http://www.e-sante.be/mauvaise-reputation-lait-est-elle-meritee/actualite/1043   

 

Edité le 05 octobre 2013 par,

 

  

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article