La neurostimulation contre la migraine, une indication spécifique

Publié le 29 Novembre 2013

 

 

Aujourd’hui, les personnes souffrant de migraine chronique (maux de tête violents pendant plus de 15 jours par mois), bénéficient d’un double traitement:

  • un traitement de fond, destiné à faire baisser la fréquence et l’intensité des migraines, et
  • un traitement de crise, pris pour endiguer la douleur.

Or, sur les près de 400.000 Belges qui souffrent de migraine chronique, on constate que 1 à 2% ne répondent plus au traitement qui leur est donné.

 

La neurostimulation - c’est-à-dire la stimulation électrique ou magnétique de structures nerveuses - pourrait devenir une alternative au traitement de fond.

 

La neurostimulation contre la migraine, des études prometteuses

 

Plusieurs études sont menées, en Belgique et dans le monde, pour tester l’efficacité des techniques de neurostimulation sur les migraines chroniques. Celle qui affiche le meilleur rapport bénéfices/risques consiste à stimuler le nerf grand occipital, ou nerf d’Arnold, un nerf situé dans la nuque qui innerve notamment le cuir chevelu.

 

Dans cette technique, comme les autres, réservée uniquement aux patients réfractaires aux médicaments, on place une électrode sous la peau à l’arrière de la tête. Cette électrode est reliée à un petit boîtier implanté au niveau de l’abdomen qui stimule en permanence le nerf, pour moduler l’activité du système nerveux central et réduire la sensibilité à la douleur.

 

Parallèlement aux études menées sur les techniques de neurostimulation interne, la recherche avance aussi à grands pas dans le domaine de la neurostimulation externe.

 

L’avantage de cette méthode est qu’elle peut s’appliquer à tous les migraineux et pas seulement s’ils sont réfractaires aux médicaments.

  • La stimulation électrique externe du nerf qui passe juste au-dessus de l’orbite (nerf susorbitaire, une branche du nerf trijumeau) semble montrer de bons résultats avec près de 40% des patients qui voient la fréquence de leurs migraines réduite d’au moins 50%. Cette stimulation peut se faire à domicile.
    Elle consiste à apposer sur la peau, au niveau du front ou des tempes, un serre-tête ou des électrodes pendant environ 20 minutes par jour.
    Ces stimulateurs externes peuvent également être appliqués au moment de la crise.
  • Un autre traitement préventif prometteur est la stimulation électrique ou magnétique du cortex visuel.
    Cette technique agit sur la zone du cerveau qui traite la perception de la lumière, élément souvent ressenti comme agressif par les migraineux.
    Pour ce type de stimulation, le patient doit se rendre deux fois par semaine à l’hôpital pendant un ou deux mois pour des séances de 15 minutes.

Il faut noter que plusieurs de ces techniques sont encore au stade expérimental, comme la stimulation du cortex visuel, testée pour l’instant dans des centres de recherche sur les céphalées, comme celui du CHR de la Citadelle à Liège.

 

Article publié par le 10/09/2012

Sources : Docteur Delphine Magis, Unité de Recherche sur les Céphalées, CHR de la Citadelle, Liège.

 

--------------------

 

Article collecté sur le site :

http://www.e-sante.be/neurostimulation-espoir-pour-migraineux/actualite/1126

 

Edité le 29 novembre 2013 par,

 

 

------------------

!!! ATTENTION !!!

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.

Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.

Ne prenez jamais un produit, quel qu'il soit,  sans l'accord express d'une personne compétente en la matière.  Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu.

Merci de votre compréhension.    

 

 

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article