La réforme de l’Allocation adulte handicapé repoussée au 1er janvier 2011

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

La réforme de l'Allocation adultes handicapés (AAH) entrera en vigueur au 1er janvier 2011 et non au 1er juin 2010 comme initialement envisagé, une date que plusieurs associations de défense des personnes handicapées jugeaient trop proche.

La réforme, qui prévoit notamment de faciliter le cumul de l’AAH avec un salaire pour favoriser l’emploi des personnes handicapées, a recueilli, hier (mardi, ndlr), l’avis favorable du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH), qui a souhaité que la mise en oeuvre du dispositif puisse être préparée en concertation avec les associations et la Cnaf (Caisse nationale d’allocations familiales), ont indiqué dans un communiqué le ministère du Travail et le secrétariat d’Etat à la Famille et la Solidarité.

Sa mise en oeuvre sera effective dès le 1er janvier 2011, ont-ils poursuivi.

Le projet de décret obtenu mi-avril par l’AFP prévoyait une mise en oeuvre au 1er juin mais trois associations de défense des personnes handicapées, dont la Fnath et l’Association des paralysés de France (APF), avaient jugé ce délai trop court pour que les personnes handicapées soient informées à temps des nouvelles dispositions.

Un dispositif pour compenser les pertes

Les associations avaient également déploré que, de l’aveu même du ministère du Travail, 40.000 allocataires allaient perdre 30 euros en moyenne avec la réforme.

Le ministère a mis au point un dispositif avec la Cnaf pour compenser les pertes et faire en sorte qu’il n’y ait pas de perdants, a indiqué mercredi à l’AFP le secrétariat d’Etat à la Solidarité.

L’AAH est touchée par près de 900.000 personnes et se monte à près de 700 euros maximum par mois. Une augmentation progressive de 25% à l’horizon 2012 a démarré en 2008.

http://unelouvecombat.com


Article collecté le 29 avril 2010 sur le site :

http://unelouvecombat.com

 

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article