La vente des médicaments à l'unité permettra-telle de réduire les déchets ?

Publié le 1 Octobre 2013

La vente des médicaments à l'unité permettra-telle de réduire les déchets ?

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé aujourd'hui le lancement d'une expérimentation sur la vente à l'unité de médicaments, dans le cadre de la présentation du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2014.

 

"Ma volonté est de voir comment nous pouvons réduire la consommation, réduire les risques des médicaments qui s'entassent (…)", a indiqué la ministre sur le plateau d'I-Télé. "Chaque Français conserve en moyenne 1,5 kg de médicaments non utilisés dans son armoire à pharmacie", a-t-elle précisé.

 

L'expérimentation portera sur des médicaments ciblés, comme certains antibiotiques "critiques", et doit permettre de délivrer au patient "la quantité exacte et suffisante selon le schéma posologique et la durée prescrits par le médecin", précise la présentation du PLFSS. Les régions et les pharmacies qui feront l'objet de l'expérimentation ne sont pas encore décidées, a indiqué Marisol Touraine.

 

On peut envisager que le changement de mode de commercialisation permettra de réduire les gisements de médicaments non utilisés (MNU). Ceux-ci font l'objet d'une filière de responsabilité élargie du producteur (REP). L'association Cyclamed a été agréée dans ce cadre pour assurer leur collecte et leur destruction. En 2012, 14.271 tonnes de médicaments ont été collectés par les pharmacies françaises et regroupés par les grossistes répartiteurs avant leur valorisation énergétique.

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article