Le Gluten et son intolérance

Publié le 17 Mars 2014

    

La sensibilité aux aliments et la porosité ou hyperméabilité intestinale, le mal qui agit dans l’ombre

 

Si vous souffrez d’un problème de santé tel que: des douleurs articulaires, des irritations ou affection de la peau, des maux de tête ou migraines, une irritabilité du côlon ou tout autre problème intestinal, d’un problème de thyroïde, d’allergie, de diabète, d’une maladie auto-immune, de grandefatigue, de douleurs musculaires ou fibromyalgie, etc. vous devez lire attentivement les lignes qui suivent et commencer à vous intéresser à ce que vous mangez et l’effet que peut avoir cette alimentation sur votre état de santé.

La nouvelle grande épidémie qui nous frapperait, et menace de s’étendre encore plus, pourrait être définie par ces deux mots: sensibilité et porosité (ou hyperméabilité).

 

De quoi s’agit-il?  Normalement la paroi intestinale, agit comme un filtre et ne laisse pas passer les nutriments non transformés et non digérés, comme les protéines par exemple. Mais à force d’être confrontée à des additifs et pesticides, d’irritants, des médicaments et autres polluants qui se retrouvent dans notre alimentation, auquel on ajoutera des protéines telles que certaines protéines de gluten (gliadine, l’agglutinine, et autres nutriments qui ne peuvent ou sont très difficiles à être digérés et transformés dans le système digestif et intestinal; la paroi des intestins est perturbée et affectée de petites lésions, qui affectent la perméabilité de la paroi intestinale. Celle-ci devient plus poreuse ou hyperméable et laisse passer ces protéines non digérées.

 

Le système immunitaire mis en contact avec ces nutriments développe donc des réactions de défense et d’inflammation qui finissent par se retourner contre notre propre organisme.

 

Le coupable numéro un

 

Les coupables de ce mal peuvent être un seul ou plusieurs nutriments, selon le cas, que nous consommons quotidiennement.

 

Actuellement l’accusé numéro 1, pointé du doigt par un nombre chaque jour plus important de médecins, et non des moindres, est le gluten.

 

Le gluten et une autre protéine présente dans le blé et qui serait encore bien plus agressive que le gluten, l’agglutinine du blé, et probablement d’autres types de nutriments ou additifs de notre alimentation moderne, ont mis à mal la perméabilité de nos intestins, plus particulièrement l’intestin grêle, dont le rôle est d’agir comme un filtre et de laisser passer les nutriments digérés dans le sang.

 

Mais ne consommons-nous pas du blé depuis plusieurs millénaires?

 

Exact, sauf que le blé d’aujourd’hui n’a plus grand chose à voir avec le blé que consommaient par exemple les Anciens Égyptiens. Le blé était originellement composé de 14 chromosomes et d’un seul génome, il est aujourd’hui composé de 42 chromosomes et 4 génomes. Un changement trop rapide et important pour que notre organisme puisse s’adapter.

 

Non la sensibilité au gluten ne concerne pas que la maladie cœliaque qui n’est que la partie visible la plus spectaculaire d’un phénomène qui serait comme un iceberg dont on ne verrait que la pointe immergée hors de l’eau.

 

On estime que 1% de la population souffre de la maladie cœliaque et 6% d’intolérance au gluten, ce qui fait tout de même des millions de personnes affectées, et la grande majorité ne sont pas diagnostiqués. mais selon certains médecins ces chiffres sont bien en dessous de la réalité.

 

Les personnes intolérantes au gluten de blé se voient interdire la consommation de tout produits à base de blé, seigle, orge et avoine. Il existe dans le monde céréalier différents types de gluten. C’est très majoritairement celui du blé (la gliadine et la gluténine). Le blé contient également de l’agglutinine, qui serait encore plus dommageable pour la paroi intestinale.

 

A propos de l’avoine et du gluten

 

Il faut préciser ici que l’avoine ne contient pas de gluten semblable à celui du blé (dans l’avoine on retrouve l’avénine et l’avénaline). C’est probablement la raison pour laquelle 90% des personnes intolérantes au gluten, n’ont pas de problème à consommer, de manière raisonnable, de l’avoine.

 

Mais il faut préciser que très souvent l’avoine est cultivé en rotation avec le blé, ou à proximité de celui-ci, avec pour conséquence que les produits de l’avoine sont souvent « contaminés » par le gluten du blé. En Amérique du Nord et dans certains autres pays, il est possible de se procurer de l’avoine qui est garanti sans gluten (de blé).

De nombreuses personnes judicieusement conseillées par leur médecin ont retrouvé la santé, souvent après des années de souffrances et de lutte contre une maladie mal identifiée, seulement en cessant de consommer les aliments contenant du gluten.

 

Pour d’autres personnes, le problème peut-être plus étendu que le seul gluten. De nombreuses personnes ayant un problème de sensibilité au gluten sont également sensibles aux produits laitiers.

 

Les analyses pratiquées pour détecter une sensibilité ne sont pas suffisamment complètes, ni fiables et ne sont quasiment jamais demandées par les médecins. Il arrive régulièrement que des personnes sensibles au gluten ne soient pas diagnostiquées suite à un test sérologique Anti-gliadine IgA et IgG. Le meilleur moyen est de tester sa sensibilité en suivant une diète spéciale pour un certain temps.

 

Des malades souffrant depuis des années ont changé leur vie en suivant ce type de diète. Pas besoin de dépenser une fortune en médicaments ou quelque produit miracle, il suffit d’essayer, c’est gratuit et le bénéfice possible vaut largement le coup.

----------------
Article collecté sur le site :
http://www.remedes-sante.com/le-gluten-et-son-intolerance/
Edité le 17 mars 2014 par,

 

 

 

!!! ATTENTION !!!

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.

Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.

Ne prenez jamais un produit, quel qu'il soit,  sans l'accord express d'une personne compétente en la matière.  Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu.

Merci de votre compréhension.    

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0
Commenter cet article

martine 20/03/2014 13:08


bonjour,


je viens de découvrire votre site et cette article me fais du bien et ma fais pleurer parce que ce n'est pas façile de faire comprendre a son entourage pourquoi on est pas toujours souriant et
qu'on ce replie sur soi, merci d'en parler.


bonne journée