Les bienfaits des massages

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

MR900231123Shiatsu, thaï ou ayurvédique, on attribue aux massages de nombreux bienfaits. Mais comment mesurer les effets d’un massage sur la santé ? Comment sont formés les masseurs ? Energétiques ou relaxants, que choisir ? Quelles sont les origines des techniques de massages ?

 

Qu’est-ce qu’un massage ?


Comment sont formés les masseurs ?


En France, le terme de massage est défini strictement par une loi de 1996 : "On entend par massage toute manœuvre externe, réalisée sur les tissus, dans un but thérapeutique ou non, de façon manuelle ou par l'intermédiaire d'appareils (...) qui comporte une mobilisation ou une stimulation méthodique, mécanique ou réflexe de ces tissus". Ces massages sont du ressort unique des masseurs-kinésithérapeutes.

L'arrêté du 29 Juillet 1998 qui définit par ailleurs les programmes d'études pour l'obtention des différents diplômes des esthéticiens (CAP ou BTS) ne mentionne nullement le terme de massage, évoquant seullement : "les effleurages, lissages, battages, pressions frictions, pétrissages, pincements et vibrations". Les esthéticiens ne sont donc pas autorisés à annoncer dans leur publicité qu'ils effectuent des massages. Ainsi, selon la loi française, les estheticiens ne peuvent exercés que des "effleurages ou pétrissages" non médicaux, ce qui revient à considérer le massage sans effet thérapeutique reconnu.

Les massages énergétiques prennent divers noms exotiques en fonction de la technique utilisée et de son origine : ils peuvent être thaï, coréen ou encore ayurvédique... Les massages relaxants sont ceux qui ont le plus la côte actuellement.

Physiologiquement, on travaille sur la peau, les muscles et la circulation sanguine. Dans tous les cas, les mains du masseur stimulent nos 2 mètres carrés de peau et les 5 millions de récepteurs qui sont à la surface !

Ces récepteurs sont reliés à des nerfs qui vont directement vers l'hypothalamus, la glande située dans le cerveau. Grâce au massage, cette dernière déclenche la production d'hormones du plaisir, comme l'ocytocine, et de messagers chimiques. Ce sont eux qui apportent les sensations d'apaisement et de stimulation.

En Inde
, à l'origine, ce sont les médecins ayurvédiques qui pratiquaient les massages, considérés comme thérapeutiques. En France, une loi encadre, depuis 1996, la pratique des massages, pour protéger les personnes massées.


En théorie, les massages devraient être pratiqués par des masseurs-kinésithérapeutes uniquement. Plus de 60 000 professionnels pratiquent ce métier, après trois ans d'études. Certains massages, appelés thérapeutiques, sont remboursés par la Sécurité sociale. Malgré tout, les médecines naturelles ont un droit de cité bien légitime, et le massage s'est développé grâce à des personnes attirées par l'intérêt du toucher de bien-être, et formées dans des écoles privées ou des instituts de beauté.

 

Source : rédigé le 28 juillet 2009 par La rédaction de Bonjour-docteur, mis à jour le 12 janvier 2012 /

 

Edité le 20 janvier 2012 par,

Evy - signature animée Titi

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Massage 08/03/2012 05:56


Souvent on associe le massage aux seuls muscles, alors que c'est vrai il porte tout aussi bien sur la peau et la circulation sanguine. Je dirais qu'il approte aussi un certain plus au niveau
affectif.