Les Echos et Assurance Maladie

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

 

 

 

publiée le 02/07/2011

 Un nouveau rapport de la Caisse nationale d’Assurance maladie, cité par les Echos, alerte sur la progression de près de 4% du nombre de patients bénéficiant d'une prise en charge à 100 % pour une affection de longue durée (ALD). Cette information intervient au moment où l’hypertension artérielle sévère vient d’être retirée par décret de la liste des ALD, provoquant une opposition des différentes associations et sociétés de cardiologie. Dans son rapport, la CNAM identifie ou rappelle des pistes d'économies, en particulier sur les tarifs hospitaliers, les prescriptions de médicaments onéreux et les arrêts de travail après actes chirurgicaux.

Les maladies chroniques sont la principale cause de mortalité et de morbidité en Europe, et concourent à 86 % du total des décès prématurés, une situation qui risque d’ailleurs de s’aggraver en France comme ailleurs en Europe..

En 2009, le nombre de patients atteints d’ALD s’élèverait à 9 millions, vs 8 millions de personnes en 2007 et 7,7 millions en 2006, selon le précédent “Point repère” de l’Assurance Maladie. Le nombre de patients en ALD fin 2010 aurait progressé de 340.000 vs 2009, pour le seul régime général. Cette progression est donc continue depuis plusieurs années mais en réalité, moins importante en 2009, qu’en 2004 où le taux de croissance annuel moyen avait atteint 5,7 % et en 2007, où le nombre d’ALD avait progressé plus vite (6,0 %) que le nombre de personnes en ALD en raison de l’augmentation du nombre moyen d’ALD par personne.

Une augmentation des ALD supérieure au taux de croissance annuel des dépenses du régime général de l’Assurance maladie. Ce taux s’établirait à +3,7% en moyenne sur la période 2009-2012, alors que le taux d'augmentation de l'ONDAM a progressivement été abaissé par le gouvernement, pour réduire les déficits, à 3% en 2010 à 2,9% en 2011 et 2,8% en 2012. 1 Français sur 7 est désormais en ALD : Les patients en ALD représentent aujourd’hui 15,5 % de la population du régime général. Les Echos soulignent que la poursuite de la tendance aboutirait à 17 % en 2014.

Quatre affections pour les trois quarts des ALD : Les tendances générales observées se confirment au fil des années. Le groupe des affections cardiovasculaires, le diabète, les cancers, et les affections psychiatriques de longue durée représenteraient les ¾ des ALD.  Parmi les affections cardiovasculaires, l’hypertension artérielle sévère concerne plus d’1 million de patients.  Le diabète prend ainsi la première place des affections, avec 1,9 million de malades (+ 6,5 %) et des coûts s’élevant à 10 millios d’euros. 

 

Des pistes pour réduire le déficit:  L'assurance Maladie qui présentera ses propositions pour le PLFSS2012 évoque, toujours selon les Echos des pistes d’économie sur les médicaments prescrits à l'hôpital, en particulier sur les molécules onéreuses et sur les soins hospitaliers. Certains dispositifs ou interventions seraient mieux contrôlés comme les endoprothèses vasculaires, les pontages aortocoronariens ou la chirurgie bariatrique. Autre piste poursuivie, depuis plusieurs années, l’optimisation de la gestion et du contrôle des arrêts de travail et indemnités journalières: Ce poste de dépense représente pour le régime général plus de 2 milliards d’euros, hors risques maladie et accidents du travail et maladies professionnelles/ L’harmonisation des arrêts maladie après les actes chirurgicaux pourrait permettre une économie de 125 millions.

 

Source:http://www.santelog.com/modules/connaissances/actualite-sante-maladies-chroniques-les-ald-sur-la-sellette_5841_lirelasuite.htm

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article