Les plantes pour décrocher des anxiolytiques

Publié le 11 Janvier 2014

 

Les plantes pour décrocher des anxiolytiques

 

Lorsque l’on prend des tranquillisants (anxiolytiques) pendant des mois, voir des années, on est victime d’une forte dépendance (on ne sait plus s’en passer) et d’une grande tolérance (on doit augmenter les doses pour obtenir le même effet).

 

De plus ces médicaments ont des effets secondaires parfois redoutables : perte de mémoire, hypotonie musculaire, nervosité, agitation (paradoxale), fragilité émotionnelle, troubles du sommeil (diminution qualitative et quantitative du sommeil profond), tremblements, cauchemars, vertiges, céphalées, tachycardie, vision floue ou diplopie (vision double), nausée etc…

 

« Je ne peux plus dormir sans prendre mes tranquillisants, ça me relaxe », « si je n’en prends pas mon Xanax à midi, je suis hypertendue le soir et irritable », « je suis trop émotif, ça m’aide à contrôler mes réactions de type pleurs ou mon agressivité »…les bonnes raisons de continuer à en prendre sont nombreuses.

 

Et si on souhaite arrêter?

 

Attention, il n’est pas question de décrocher tout seul dans son coin et d’arrêter du jour au lendemain. C’est une catastrophe assurée avec l’apparition d’un syndrome de sevrage et d’un effet rebond provoquant des malaises divers allant jusqu’à la confusion mentale et les hallucinations.

 

Mais à l’arrêt du traitement, même en diminuant progressivement, il est fréquent de dormir moins bien et de se sentir tendu. De toute façon, il faut compter un à deux mois minimum pour arriver à arrêter complètement ces médicaments.

 

Les solutions de remplacement

 

La Phytothérapie

 

La Phytothérapie

 

Contrairement à ce que l’on pourrait croire ou à ce qui se dit généralement, les plantes ne soignent pas QUE les anxiétés légères.

 

Le kawa

 

Starr 070515-7054 Piper methysticum

 

Il est anxiolytique, spasmolytique, calmant, anti-convulsifiant, tranquillisant, analgésique.

Conseillé dans les cas suivants : anxiété, stress, angoisse, troubles du sommeil

 

Le magnolia

 

Le magnolia

 

Il calme l’anxiété et le stress, calme sans assoupir ni créer d’accoutumance.

Conseillé dans les cas suivants : irritabilité, boule à la gorge, frustrations, contrariétés.

 

La gentiane

 

La gentiane

 

Elle joue un rôle antidépresseur et tonifie le foie, donc joue sur la colère et les contrariétés.

Conseillé dans les cas suivants : manque de confiance en soi, troubles du sommeil, fatigue, dépression légère.

 

Le rhodiola

 

rhodiola

 

Il stabilise le stress, donne de l’énergie et rétablit le sommeil.

Conseillé dans les cas suivants : déprime, fatigue physique, trous de mémoire, baisse de la libido.

 

Le houblon

 

Le houblon

 

Il est calmant, il aide à dormir et a un léger effet antidépresseur.

Conseillé dans les cas suivants : anxiété, nervosité, stress, problèmes de sommeil (insomnie), dépression

 

La passiflore

 

Passiflore

 

Elle est calmante, sédative, anxiolytique, spasmolytique

Conseillée dans les cas suivants : nervosité, stress, troubles du sommeil, anxiété avec palpitations cardiaques, troubles gastro-intestinaux liés à la nervosité

 

La valériane

 

valeriane-rose

La valériane rose

 

Elle est sédative, spasmolytique, elle réduit le temps d’endormissement et augmente la durée du sommeil, elle est relaxante.

 

Conseillée dans les cas suivants : troubles de l’endormissement, troubles du sommeil, anxiété, aide au sevrage tabagique, stress, épilepsie

 

La lavande

 

La lavande

 

C’est un calmant, un léger somnifère (troubles de l’endormissement), elle a un effet anxiolytique

Conseillée dans les cas suivants : anxiété, nervosité, troubles du sommeil, stress

A ne pas oublier : la ballote, l’aubépine, le coquelicot, l’escholtzia, l’avena sativa.

 

L’homéopathie

L'homéopathie

 

Les remèdes homéopathiques se prendront à raison de 3 granules au besoin, loin des repas. Les dilutions 9, 12 et 15 CH conviennent pour les anxiétés légères ou chroniques.

Les deux « grands » sont Ignatia et Gelsemium, suivis par Aconit et Ambrea Grisa.

Argentum Nitricum convient aux personnes émotives avec des problèmes digestifs.

Phosphorus est conseillé pour les hyperactifs qui ont de gros coups de pompe et quelques doutes.

Sepia calmera ceux qui culpabilisent et se responsabilisent.

Arsenicum Album, Belladona, Nux Vomica, Luesinum, Spigelia Anthelmia, Coffea Cruda ou Sulfur vous aideront à passer des nuits paisibles, selon votre type d’insomnie.

 

La réflexologie plantaire

 

C’est la voie royale pour la détente, la sérénité et un bon sommeil. Après une séance, on baille et on n’a qu’une idée, trouver un bon oreiller.

Pour rentrer un peu dans les détails, on peut suivre le protocole suivant: parasympathique, axe hypothalamus-hypophyse, surrénales, plexus solaire.

 

L’auriculothérapie

 

On ne traitera pas de la même façon une insomnie, une anxiété ou un état dépressif.

Mais dans les 3 cas, on s’attardera sur le Shen men, le coeur, les reins, le point de la neurasthénie et la rate.

Voir la source : reflexologie-sante.fr

 

----------------

 

Article collecté sur le site :

http://www.anxiolytiques.net/anxiolytiques-naturels/les-plantes-pour-decrocher-des-anxiolytiques/

 

Edité le 11 janvier 2014 par,

 

!!! ATTENTION !!!

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.

Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.

Ne prenez jamais un produit, quel qu'il soit,  sans l'accord express d'une personne compétente en la matière.  Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu.

Merci de votre compréhension.    

 

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0
Commenter cet article

lelandois 29/08/2016 18:23

Bonjour , sur tout les sites comme le votre ont nous dit de prendre des plantes pas aller trop vite mais même en douceur c'est dur comment faire qui consulter un thérapeute ? Merci