Maîtriser ses émotions : un pouvoir anti-cancer ?

Publié le 2 Octobre 2013

DP1874770

 

Bien que le facteur héréditaire soit important, le cancer reste une maladie étroitement liée à l’environnement (pollution, pesticides, etc…) et aux habitudes de vie (alimentation, tabagisme, activité physique, etc…). Depuis plusieurs décennies, de nombreuses études se penchent aussi sur l’influence des émotions de l’individu dans le développement du cancer.

 

Cependant, il est difficile de prouver qu'il y a une interdépendance entre le corps et l’esprit et qu'elle soit si forte qu’elle puisse avoir un rôle clé dans le développement ou la guérison d’un cancer.

 

On sait aujourd'hui que près d’une personne sur 2 sera touchée par le cancer au cours de sa vie1 ; un chiffre élevé qui nécessite de se pencher néanmoins sur la question.

La prévention du cancer, le dépistage et les soins permettent à de nombreux patients de guérir.

 

Mais encore faut-il se sentir capable de passer ces stades physiquement et émotionnellement difficiles. Pour les personnes vivant au quotidien avec un cancer, la compréhension et la maîtrise des émotions semblent influencer considérablement sur le processus de guérison.

 

Pour les patients qui se savent malheureusement condamnés, c’est un moyen d’accepter la maladie et de faire face à la mort en gardant à l’esprit que chaque moment de vie est important. Nous sommes chaque jour confrontés à l’influence de nos émotions sur notre état d'esprit, alors pourquoi ne pas imaginer qu’elles puissent aussi influencer la maladie et sa guérison ? N’est-ce pas un moyen de voir naître des approches alternatives pour accompagner les personnes atteintes d’un cancer ? 

 

(suite de cet article sur le site dont lien ci-dessous)

 

------------------------------   

 

Article collecté sur le site : http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=lien-cancer-emotions  

 

Edité le 02 octobre 2013 par,

 

  

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0
Commenter cet article