Maladies en ALD : quelle retraite toucherez-vous ?

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

Mamie zen
Les indemnités journalières pour maladie et les pensions d'invalidité ouvrent des droits pour la retraite. Il n'y a d'ailleurs aucune cotisation retraite sur les indemnités journalières.
Attribution gratuite de trimestre et de points

 

La règle générale est en effet celle des "trimestres assimilés". Ainsi, pour le régime de base des salariés du privé ou celui des salariés agricoles, soixante jours d'indemnisation pour la maladie permettent de valider un trimestre, dans la limite de quatre trimestres par an. les régimes complémentaires Arrco  et Agirc s'appuient sur un système pratiquement identique, qui aboutit à l'attribution gratuite de points de retraite.
S'agissant des fonctionnaires titulaires, les congés maladie sont assimilés à des périodes travaillées à temps complet. Enfin,pour les régimes non salariés (artisans, commerçants, professionnels libérales ...), les périodes de dispenses provisoires de cotisations pour maladie peuvent, sous certaines conditions, être assimilées à des trimestres validés.
Lorsque l'atteinte pour maladie est telle qu'elle entraîne une invalidité, là encore chaque trimestre de versement de la pension vaut validation pour la retraite. Pas pénalisation, donc, en termes de date de départ.
En revanche, pour ce qui concerne le montant de la penson, une baisse est souvent inévitable. En effet, la retraite des salariés du privé est calculée sur la base du salaire annuel moyen, des vingt-cinq meilleures années. Or, d'une part, les indemnités journalières ne sont pas prises en compte lors de ce calcul, d'autre part, des arrêts de travail répétés ou prolongés ou des mi-temps thérapeutiques sont bien souvent des freins à d'éventuelles augmentations ...

C'est la une répercussion assez fréquente quand les salariés ne peuvent pas reprendre leur à travail à temps plein, ou quand ils doivent accepter un autre emploi avec un salaire moindre ou encore lorsqu'ils se font licencier pour "désorganisation des services". Heureusement, dans ce dernier cas, ils continuent à acquérir des trimestres. Mais fatalement, le salaire annuel moyen est souvent inférieur dans les faits à ce qu'il aurait pu être sans la maladie.

La retraite pour inaptitude

Si les malades ne sont pas lésés s'agissant de l'âge de départ à la retraite, ils ne sont pas non plus avantagés dans ce domaine. Il n'existe pas de possibilité de prendre une retraite anticipée pour ALD. En revanche, il existe ce que l'on appelle la retraite pour inaptitude. Cette retraite concerne les salariés déclarés inaptes au travail, justifiant d'une incapacité de travail de 50% médicalement constatée par la caisse d'assurance vieillesse.
C'est un dispositif plutôt favorable. Il permet de bénéficier du taux plein, sans aucune décote  dès l'âge de soixante ans - pour l'instant -, et ceci quel que soit le nombre de trimestres validés.
Autre avantage, il est possible de bénéficier d'une majoration de la pension dite " pour tierce personne" pour les personnes incapables d'effectuer seules les actes de la vie quotidienne. Si vous êtes déjà titulaire d'une pension pour invalidité, le bénéfice de cette retraite pour inaptitude se fera automatiquement, sans nécéssiter de nouveaux examens. il vous suffira de demander la liquidation de vos droits.
Si ce n'est pas votre cas, il vous faudra, au moment de votre demande de départ à la rettraite, préciser votre situation d'inaptitude. C'est le médecin conseil de la caisse de retraite qui sera chargé de statuer, après avis du médecin du travail et consultation de votre dossier médical.

NOTA :
Cet article ne concerne que la retraite principale (régime général de la Sécurité Sociale) et de la retraite complémentaire (Arrco / Agirc).
Pour davantage d'information sur le sujet, consultez le site de l'assurance retraite www.lassuranceretraite.fr et celui des régimes complémentaires www.agirc-arrco.fr

 

Article collecté sur le site :

http://la-fibromyalgie-de-quwill.blogspot.com/2012/01/maladies-en-ald-quelle-retraite.html?spref=fb&mid=579

 

Edité le 13 janvier 2012 par,

 Evy - signature animée Titi

 

 


Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

corinne 14/01/2012 08:50


Et bien cet article me plaît beaucoup. J'ai 59 ans dans quelques mois, j'ai téléphoné à la CRAM et malgré l'invalidité 2ème catégorie, l'ALD, reconnue handicapée à 80% par la MDPH, commencé à
travailler à 17 ans, élevé 3 enfants, et tous mes trimestres validés et même au-delà, il m'avait été répondu que je ne pourrais prendre ma retraite qu'à 61 ans et 2 mois.


 


Alors votre article m'intéresse parce que j'ai décidé d'arrêter de travailler en juin de cette année, et demander au médecin du travail une inaptitude (je travaille 3 heures par semaine). Alors
peut-être que je pourrai partir en retraite quand même à 60 ans.

Un grand merci à vous pour toutes vos recherches. Et puis je vous souhaite une belle année avec plein de rires et de bonne humeur autour de vous.