Médecines douces: elles soulagent les douleurs

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

Acupuncture, yoga, ostéopathie, thermalisme... Pour de nombreuses pathologies, il est possible de soulager la douleur sans antalgiques, ni anti-inflammatoires. Voici des solutions efficaces, à adapter au cas par cas.
Acupuncture, yoga, ostéopathie, thermalisme... Pour de nombreuses pathologies, il est possible de soulager la douleur sans antalgiques, ni anti-inflammatoires. Voici des solutions efficaces, à adapter au cas par cas.

Près de quatre Français sur dix ont recours, plus ou moins régulièrement, aux médecines douces. La grande majorité d'entre eux les trouvent efficaces, notamment en prévention, et en cas de pathologies chroniques. De leur côté, les médecins incluent de plus en plus fréquemment ces médecines dites "complémentaires" dans leurs consultations. L'hôpital y vient aussi.


D'abord décriées, puis discrètement tolérées avant d'être finalement reconnues par les instances médicales officielles, ces thérapies non médicamenteuses font, depuis l'été dernier, l'objet d'une vaste réflexion au sein des hôpitaux parisiens qui cherchent à les intégrer.


L'augmentation du nombre de malades chroniques est pour beaucoup dans cet engouement, mais l'attrait pour les médecines douces va au-delà. Des spécialistes d'horizon divers -pédiatres, gériatres, rhumatologues, cancérologues- y ont recours. Un atout pour aider à sortir de la surenchère médicamenteuse, coûteuse et responsable de 13000 hospitalisations par an. Et pour nous aider à soulager ces douleurs qui nous empoisonnent la vie!


Attention, avant de prendre rendez-vous avec un praticien, consultez les annuaires et sites officiels cités dans cet article afin de vérifier qu'il est bien reconnu par ses pairs.

• L'ostéopathie et la chiropractie: névralgies, torticolis, lumbago

Ostéopathie et chiropractie utilisent des manipulations et des ajustements pour réaxer le corps et réharmoniser les articulations. "Pour un lumbago, le résultat est souvent spectaculaire en deux séances seulement, précise Nathalie Abondance, chiropracticienne à Paris. Les patients arrivent pliés par la souffrance, ils repartent debout. Avec des ajustements préventifs, ils éviteraient ces crises. Je reçois aussi des personnes souffrant de névralgies cervico-brachiales, de tendinites. Ces blocages peuvent expliquer des troubles du sommeil, de la fatigue, de l'irritabilité. Il faut y penser, car tout est lié." En pratique: le prix d'une séance varie de 40€ à plus de 100€. Compter 1 à 2 séances pour une douleur aiguë, 5 à 6 séances pour une douleur chronique.

 

• Le thermalisme: rhumatismes, arthrose, fibromyalgie

La rhumatologie représente l'indication la plus fréquente du thermalisme. 65% des curistes viennent pour cela. Les bienfaits des eaux thermales sont reconnus par la Haute Autorité de santé. Bains, massages, applications de boue, exercices en piscine soulagent les contractures, détendent les ligaments et diminuent les douleurs.

En pratique: Jonzac, Allevard, Dax... les stations sont spécialisées par pathologie. Seule la cure classique thermale de trois semaines est prise en charge par la Sécurité sociale sur prescription

• La phytothérapie: douleurs musculaires, articulaires et dentaires

Mâcher quelques clous de girofle soulage immédiatement les douleurs dentaires. En cas de douleurs musculaires et articulaires, on se tournera plutôt vers des plantes comme le saule blanc, la prêle ou la reine-des-prés tandis que l'eucalyptus citronné sera plus spécifiquement indiqué pour soulager les tendinites (qu'on évite souvent tout simplement par une bonne hydratation. Pensons à boire!).

Plus généralement, les huiles essentielles de laurier noble, de mauve et de gaulthérie sont préconisées pour leurs vertus antalgiques. Attention: ce n'est pas parce qu'un traitement est naturel qu'il n'est pas potentiellement dangereux. En cas de douleur persistante, il faut éviter l'automédication et consulter un phytothérapeute.

En pratique: il n'existe pas d'annuaire officiel de phytothérapeutes. Pharmacien et médecin traitant peuvent être de bon conseil pour choisir son traitement. Certains médecins prescrivent d'ailleurs ces produits de santé qui ne sont pas considérés comme des médicaments.

 

• L’auriculothérapie: migraines, douleurs digestives et douleurs post-traitements contre le cancer

La douleur est un court-circuit, l'oreille est un coupe-circuit. En 1951, le Dr Paul Nogier a découvert une correspondance entre le pavillon de l'oreille et les différents organes du corps. "L'auriculothérapie est une médecine de terrain aux résultats étonnants sur de nombreuses séquelles de traitements contre le cancer, qu'il s'agisse de sensation de peau cartonnée, de décharges électriques, de membres fantômes, de brûlures liées à la radiothérapie, d'élancements, de douleurs neuropathiques, de sensation de bouche sèche...", explique Sabine Brulé. Médecin spécialisée en auriculothérapie, elle intervient auprès de personnes ayant reçu des traitements de chimiothérapie, radiothérapie ou chirurgie, à l'Institut Gustave-Roussy, à Villejuif (94). La spécialiste applique de petites aiguilles sur différents points de l'oreille correspondant à l'organe ou la zone à traiter.

En pratique: le prix varie de 40 à 80€ la séance en fonction du praticien. Pour une douleur récente, compter 1 à 2 séances, 5 à 6 séances pour une douleur plus ancienne.

• Hypnose, relaxation, méditation, yoga: des techniques pour modifier le rapport à la douleur

Apprendre à se relaxer et à gérer nos émotions grâce à une activité corporelle comme le tai-chi, le qi gong ou le yoga se révèle précieux pour maîtriser une douleur chronique. Des études ont démontré l'impact de notre état d'esprit sur nos sensations corporelles. Ainsi, la pratique de la méditation diminue l'anxiété et modifie notre rapport à la douleur.
Pour Jean-Marc Benhaiem, hypnothérapeute, il serait faux de penser que les douleurs physiques et psychiques sont cloisonnées. "Nous participons parfois inconsciemment à la création ou à l'amplification de la douleur lorsque nous refusons le vieillissement, l'âge ou le handicap", indique le spécialiste. "La douleur représente souvent un signal, poursuit le Dr Benhaiem. Le corps se manifeste pour exprimer un conflit intérieur. On peut aider la personne à se repositionner dans sa vie."

En pratique: compter de 15€ (à l'hôpital) à 150€ (en libéral) la séance d'hypnose.

• Médecines douces: les remboursements

En France, certaines médecines douces comme l’acupuncture, l’homéopathie ou l’ostéopathie sont prises en charge par l’Assurance maladie à condition d’être exercées par un médecin conventionné ou un kinésithérapeute. La partie médicale des cures thermales prescrites sur 21 jours est également prise en charge.

De plus en plus de mutuelles intègrent dans leurs formules des forfaits pour le remboursement des médecines douces (ostéopathie, acupuncture…). Elles proposent aussi un remboursement supplémentaire des frais de transport et d’hébergement pour les cures thermales.
---------
Article collecté sur le site :

Edité le 13 janvier 2013 par :
signature piaf

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article