Mutuelles: vers une hausse des tarifs de 2,5% à 3% en 2014

Publié le 12 Novembre 2013

Mutuelles: vers une hausse des tarifs de 2,5% à 3% en 2014

 

 

Les prix des contrats des mutuelles de santé l'année prochaine devraient suivre l'évolution moyenne des dépenses de santé et donc augmenter de façon limitée a promis mardi le président de la Mutualité française.   

  
Les tarifs des mutuelles santé devraient augmenter entre 2,5% et 3% en 2014, marquant un arrêt "après les hausses importantes connues ces dernières années", a indiqué Etienne Caniard, président de la Mutualité française, dans une interview aux Echos à paraître mardi.
Promis, les hausses importantes des tarifs des mutuelles sont terminées. Selon Etienne Caniard, président de la Mutualité française, dans une interview aux Echos parue ce mardi, "l'évolution moyenne du prix des contrats sera celle des dépenses de santé, de l'ordre de 2,5% à 3% l'an prochain", a indiqué Etienne Caniard, président de la Mutualité française, dans une interview aux Echos publiée mardi.

"Les hausses importantes que nous avons connues ces dernières années, largement dues aux taxations, sont donc terminées", a relevé le président de la Mutualité française qui rassemble 500 mutuelles. "Cela dit, les prix sont généralement lissés sur plusieurs années. Aussi, certaines mutuelles qui avaient choisi de relever fortement leurs tarifs ces dernières années devraient pouvoir supporter la hausse des dépenses de santé. D'autres qui avaient fait l'effort de contenir leurs prix devraient au contraire la répercuter", a précisé M. Caniard.

Généralisation du tiers payant: pas de transfert vers les mutuelles

En outre, concernant la généralisation en 2017 du tiers payant, annoncée lundi par la ministre de la Santé Marisol Touraine, M. Caniard s'y est dit favorable. "Nous espérons même généraliser le tiers payant avant cette date, qui nous semble lointaine. On peut aller plus vite", a-t-il ajouté. "Il faudra résoudre des questions techniques", a-t-il toutefois souligné.

 

Marisol Touraine a elle-même reconnu lundi que cette disposition allait s'appliquer "par étapes", car "c'est techniquement assez compliqué". "Il faut que le médecin soit payé sans avoir à faire des démarches trop compliquées", a-t-elle noté. Dès 2014, cette mesure sera mise en place pour les bénéficiaires de l'Aide à la complémentaire santé, aux revenus modestes.

 

Le tiers payant permet de ne pas avancer l'argent d'une consultation chez le médecin.Au sujet des tarifs des mutuelles en 2014, M. Caniard a dit avoir "entendu la ministre de la Santé, Marisol Touraine, annoncer qu'il n'y aurait pas de nouvelles taxes ni de nouveaux déremboursements, donc pas de transferts vers les complémentaires".


L'Expansion.com avec AFP 

 

---------------

 

Article collecté sur le site :

http://lexpansion.lexpress.fr/economie/les-tarifs-des-mutuelles-augmenteraient-de-2-5-a-3-en-2014_402747.html?xtor=EPR-181-[XPR_Quotidienne]-20130924--21329816@262782385-20130924093711#xtor=AL-189

 

Edité le 12 novembre 2013 par,

 

 

----------------  

!!! ATTENTION !!!

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.

Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.

Ne prenez jamais un produit, quel qu'il soit,  sans l'accord express d'une personne compétente en la matière.  Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu.

Merci de votre compréhension

 

 

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article