« Ne restez pas seule face à la maladie »

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

1--2-C’est ce que conseille Maxi à ses lectrices : « Même bien entourée, quand on a une maladie de longue durée, on se sent souvent isolée, avec nos angoisses et un besoin de parler... ». Le magazine indique que « vous pouvez trouver de l'aide auprès de personnes qui connaissent bien votre affection ou qui vivent la même situation que vous ; elles vous comprendront mieux  que quiconque. Et répondront à votre besoin d'écoute et d'échange ».


Maxi conseille ainsi de « participer à des groupes de parole » : « Proposés par des associations, […] ces groupes sont animés par des psychologues ou des professionnels de l'écoute. Ils offrent des moments de partage aux malades qui vivent une même expérience. Vous échangez autour de votre maladie, de vos ressentis, de vos difficultés. Ce dialogue est très différent de celui qu'on peut avoir avec son médecin, ou même avec son conjoint ou les membres de sa famille ».


Le magazine ajoute que « ces groupes de parole permettent de réduire l'isolement dont chacun souffre et, même, souvent de créer des liens. Mais ils peuvent vous apporter bien plus... Le fait d'exprimer vos émotions, vos problèmes, a un effet positif : le groupe aide à faire face à l'anxiété, à devenir acteur face à sa maladie, et non plus seulement à la subir ».


Maxi conseille également de se « tourner vers les associations de malades », qui « font un travail remarquable. En relation avec des médecins spécialistes, elles sont très bien informées sur les traitements et les recherches en cours. Elles peuvent vous apporter un soutien non négligeable sur la connaissance de votre maladie, ses traitements, les principales mesures d'hygiène de vie, l'orientation vers une structure médicale spécialisée ».


Le magazine poursuit : « Rejoignez un réseau pour échange. Sur Internet, entrer en contact  et échanger avec des personnes concernées par la même maladie que vous est l'opportunité de se sentir moins seule : vous pouvez trouver des réponses à vos interrogations, de l'aide, mais aussi en apporter aux autres, partager des témoignages qui réconfortent... ». Maxi précise toutefois que « sur les forums de sites généralistes, on trouve de tout et parfois n'importe quoi. Mieux vaut vous tourner vers des structures spécifiques proposées aux malades, où il y a des modérateurs ».


L’hebdomadaire se penche enfin sur « le premier réseau social de santé, www.carenity.com, [qui] est une excellente adresse. Validé par un comité scientifique, il travaille en partenariat avec les associations de patients. On y trouve une trentaine de «communautés maladies» (diabète, sclérose en plaques, fibromyalgie, épilepsie...) et, dans le courant de l'année, l'ensemble des affections chroniques auront la leur. Vous vous inscrivez gratuitement sur celle qui vous concerne et vous pouvez discuter sur un forum, partager des documents, créer votre groupe d'amis... ».

 

Article relevé sur le journal MAXI du 21 mai 2012

 

Edité le 01 juin 2012 par :

signature 1

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article