Quelles parades contre la contrefaçon médicamenteuse ?

Publié le 15 Novembre 2013

 

La contrefaçon gagne du terrain en France

 

  

La contrefaçon médicamenteuse ne cesse de progresser, même en France ! Elle concerne tout à la fois des produits de marque et leurs équivalents génériques. Les médicaments dits contrefaits peuvent être dépourvus de tout principe actif, sous-dosés ou surdosés. Certains contiennent même des produits toxiques.

 

Les Entreprises du Médicament (Leem), cherchent des réponses technologiques à ce défi permanent afin de faciliter l’identification des produits contrefaits. Objectif, assurer la traçabilité des produits légitimes.

 

Dans le domaine des génériques par exemple, Biogaran a mis au point un packaging sécurisé pour le sildénafil, générique du Viagra®. La boîte du médicament porte un hologramme, grâce auquel l’authenticité du produit est garantie : ainsi le risque de contrefaçon est-il éliminé.

 

Le patient sait avec certitude qu’il dispose d’un médicament autorisé. Par ailleurs, un système d’inviolabilité a été mis en place.

 

En France, le décret publié au Journal officiel le 2 janvier 2013 a autorisé la vente de médicaments sur Internet… sous certaines conditions. Cette autorisation ne concerne pas les médicaments soumis à prescription médicale. Et seuls les pharmaciens d’officine sont habilités à vendre en ligne.

 

Cet automne, le ministère de la Santé a justement lancé une campagne d’information sur ce sujet afin d’accompagner les consommateurs sur les règles de sécurité. Sur internet, veillez à ne jamais répondre aux spams proposant des médicaments et à ne donner aucune information sur votre état de santé. Enfin si vous souhaitez acheter vos médicaments d’automédication sur la toile, vérifiez la liste officielle des officines autorisées sur http://www.ordre.pharmacien.fr/.

 

Ecrit par : Emmanuel Ducreuzet – Edité par : David Picot

Source : Institut de Recherche Anti Contrefaçon de Médicament

 

 

----------------  

 

Article récolté sur le site :

http://destinationsante.com/quelles-parades-contre-la-contrefacon-medicamenteuse.html  

 

Edité le 15 novembre 2013 par,

 

 

   

 

---------------- 

!!! ATTENTION !!!

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.

Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.

Ne prenez jamais un produit, quel qu'il soit,  sans l'accord express d'une personne compétente en la matière.  Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu.

Merci de votre compréhension.    

 

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

annie 15/11/2013 17:03


Bonjour,


Les médicaments, c'était justement le sujet d'une émission de télé cette semaine.


Le trou de la sécurité sociale s'accroit nous dit-on ! savez-vous qu'en France les prix des médicaments sont plus élevés que dans la plupart des pays limitrophes.


Il existe aujourd'hui des sociétés qui achètent les médicaments à l'étranger, changent le conditionnement, pour mettre la boîte et la notice françaises et revendent ensuite ces médicaments aux
pharmacies.


Alors vu comme ca, ne peut-on pas supposer qu'il est facile pour certaines personnes pas très honnêtes d'oublier l'hologramme ?


Certains médicaments peuvent être 15 fois plus cher en France qu'en Italie par exemple.


Et on aborde là qu'une infime partie du scandale des médicaments.


A qui devons-nous faire confiance ?