Système de santé : ce qui va changer

Publié le 28 Septembre 2013

 

Système de santé : ce qui va changer

 

La Stratégie nationale de santé (SNS) pour les dix prochaines années, présentée par la ministre de la Santé, repose sur deux piliers : prévention et accès pour tous aux soins. Mesure phare, pour réduire les inégalités d'accès à la santé, les Français n'auront plus à régler la consultation chez le généraliste d'ici 2017.

Les principaux objectifs de la Stratégie nationale de santé sont :

  • réduire les inégalités de santé sur le territoire et en direction des faibles revenus ;
  • améliorer la prise en charge du vieillissement et des maladies chroniques.

Les premières mesures seront abritées dans le Projet de Loi pour le Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) pour 2014 en discussion au Parlement à l'automne 2013.

Les autres, moins urgentes ou plus difficiles à mettre en oeuvre, figureront dans la "loi de santé" qui doit être présentée et votée en 2014.

Le médecin traitant doit faire plus de prévention et de coordination des soins

Le médecin traitant sera identifié comme le "professionnel en charge de la prévention". La part de sa rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) va s'accroître : prise en charge du diabète, des maladies cardiovasculaires, de l'asthme...

Le médecin traitant participera au décloisonnement entre les soins hospitaliers et les soins de ville en assurant un meilleur suivi post-opératoire. Le PLFSS pour 2014 prévoit d'accroître la médecin ambulatoire (actes réalisés dans la journée à l'hôpital avec retour au domicile sécurisé).

Des maisons pluridisciplinaires de santé démultipliées sur le territoire

Environ 200 maisons pluridisciplinaires de santé fonctionnent déjà. Une cinquantaine verront le jour d'ici fin 2013 et 300 en gestation doivent ouvrir sur le territoire en 2014. Elles offrent, dans les régions menacées de désert médical, un bouquet de soins aux malades et un exercice coordonné de la médecine entre praticiens isolés.

Recrutement de 200 jeunes médecins ruraux

L'objectif de 200 postes de praticien territorial de médecine générale va être atteint d'ici la fin 2013, en aidant à l'installation de jeunes diplômés dans ces zones de désert médical.

Un tiers payant généralisé d'ici 2017

À l'issue d'une consultation chez le généraliste, l'assuré n'a plus à la régler les soins. La généralisation du tiers payant va s'échelonner de 2014 à 2017. Les premiers à bénéficier de l'exonération sont, en 2014, les bénéficiaires de l'aide à l'acquisition d'une complémentaire santé (ACS) du fait de leurs faibles revenus.

La télémédecine mieux rémunérée

La loi de Sécurité Sociale pour 2014 prévoit une expérimentation sur le financement de la télémédecine. Elle prend des formes multiples : téléconférence entre spécialistes, consultation ou surveillance à distance des malades via Internet. Les téléconsultations ou télésurveillance se multiplient pour éviter des déplacements de malades en perte d'autonomie. Les praticiens peuvent aussi réaliser des lectures à distance (rétinopathies, par exemple) au sein d'un service hospitalier (les clichés sont transférés via la fibre optique). Les EHPAD testent un mécanisme de surveillance de nuit des personnes âgées en l'absence d'infirmières.

 

Auteur : Marie-Claude Fayard

 

------------------------------------------------

 

Article collecté sur le site :

http://www.dossierfamilial.com/actualites/systeme-de-sante-ce-qui-va-changer-12238.html

 

Edité le 28 septembre 2013 par,

 

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0
Commenter cet article