Test Santé : Souffrez-vous de fibromyalgie ?

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

 

Mal trapèzes

 

 

Douleurs articulaires, fatigue chronique… peuvent évoquer une fibromyalgie, une maladie méconnue en France et difficile à diagnostiquer. Avant de vous alarmer inutilement, faites le point sur vos symptômes (une seule réponse par question).

Ressentez-vous une fatigue chronique ?

Oui, depuis plus de six mois.

Oui, depuis quelques semaines.

Pas particulièrement.


 

Comment définiriez-vous votre sommeil ?

Je dors bien, mais certaines nuits des douleurs me réveillent.

Je me lève fatigué.

Il est léger, fragmenté et pas réparateur.


 

Etes-vous anxieux ?

Pas particulièrement.

Je me sens surmené.

Oui, je suis angoissé, j’ai aussi des colopathies et des maux de tête.


 

Avez-vous diminué vos activités physiques ?

Oui, mais l’effort physique doux et progressif me fait du bien.

Oui, de plus de 50 % à cause d’une grande fatigue musculaire. 

 

Oui, je me sens las.


 

Souffrez-vous de douleurs au niveau des muscles et des tendons ?

 

Oui, plus précisément au niveau d’une ou plusieurs articulations avec des raideurs matinales.

Absolument pas.

Oui, de manière diffuse, sur tout le corps.


 

Vos douleurs cèdent-elles avec des antalgiques ?

Non, rien n’y fait, quel que soit l’antalgique, la douleur perdure.

Je ne ressens pas de douleur.

Oui, les anti-inflammatoires calment mes douleurs.


 

Vos douleurs s’accentuent…

Avec le stress.

Aux changements météorologiques.

Je n’ai aucune douleur musculaire.

 

  • Profil A : A priori, vous n’avez pas le profil type

    Vous ressentez des douleurs au niveau des articulations sans ressentir une grande fatigue ? Il ne s’agit vraisemblablement pas d’une fibromyalgie, car la fatigue générale et les troubles du sommeil sont des éléments importants pour définir cette maladie.

    Plusieurs maladies peuvent être responsables de vos douleurs : arthrite, arthrose, polyarthrite rhumatoïde, rhumatisme…

    Ces douleurs touchent généralement des articulations très sollicitées comme les genoux, les hanches et les mains, alors que, dans la fibromyalgie, les douleurs sont diffuses. Un conseil : consulter un rhumatologue.

  • Profil B : Votre corps vous adresse un signal d’alarme

    Une fatigue isolée n’est pas suffisante pour évoquer une fibromyalgie. Sans douleurs au niveau des muscles et des tendons, sans raideurs articulaires matinales ou sans troubles du sommeil, il semble peu probable que vous en souffriez. Mais attention, la fatigue est une sonnette d’alarme que le corps vous envoie ! 

    Sur quelques jours ou semaines, votre fatigue peut être la conséquence d’un stress émotionnel ou d’un surmenage. Apprenez à vous reposer et à vous détendre en prenant de la distance.

    Si cette fatigue perdure, il est nécessaire de consulter, car une fatigue chronique peut aussi être un signe révélateur d’autres pathologies très variées : anémie, hypothyroïdie, hépatite, mononucléose, dépression… Des troubles du sommeil ou des apnées peuvent aussi expliquer votre fatigue pendant la journée. 

  • Profil C : Une consultation s’impose

    Vous luttez depuis des mois contre une fatigue générale, des douleurs musculo-squelettiques diffuses et migratrices, des troubles du sommeil, une intolérance à l’effort ? Il serait intéressant d’aller consulter pour vérifier qu’il ne s’agit pas d’une fibromyalgie.

    Un million de personnes, neuf fois sur dix des femmes, en souffrent. C’est très récemment que cet état particulier d’hypersensibilité généralisée a été reconnu. De nombreux signes peuvent y être associés : des colopathies, des maux de tête, des problèmes de concentration, des fourmillements des extrémités… On note que les douleurs sont aggravées par le stress.

    Le médecin confirmera le diagnostic en exerçant des pressions sur dix-huit points de votre corps. Onze de ces points doivent être douloureux pour confirmer le diagnostic de fibromyalgie.

    Côté traitement, une des clés pour améliorer cet état, lié avant tout à une hypervigilance, est d’associer traitement médicamenteux (antalgiques, décontracturants, antidépresseurs, antiépileptiques) et non médicamenteux (kinésithérapie, massothérapie sédative, balnéothérapie, sophrologie, hypnose, neurostimulation transcutanée, acupuncture…). 

---------------------

 

NB : pour avoir la réponse à ce test, veuillez vous rendre sur le site sur lequel j'ai récolté cet article :

http://www.santemagazine.fr/souffrez-vous-de-fibromyalgie-test-48741.html

 

Edité le 15 mars 2013 par :

 

signature 2

 

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article