Vitamine D : les bienfaits du soleil

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

meteo-soleil-00015.gifLa vitamine D provient pour les deux tiers de notre exposition au soleil. Faites des réserves pendant l'été, car notre squelette en a besoin !

Dans le concert des vitamines, la vitamine D (ou calciférol) occupe une place "à part" : c’est la seule qui s’absorbe à la fois par la bouche et par la peau. Les cellules de notre épiderme ont en effet la capacité de la synthétiser à partir d’un dérivé du cholestérol sous l’action des rayons UVB. D’un point de vue scientifique, elle s’apparente en fait à une préhormone, ce qui explique ses vertus protectrices.

A noter que peu d’aliments contiennent de la vitamine D : l’huile de foie de morue et les poissons gras (saumon, thon, sardines à l’huile), auxquels on peut ajouter du foie une fois par semaine et des œufs de temps en temps. Il existe aussi des laitages, des margarines et des huiles enrichis en vitamine D.

La vitamine D, essentielle pour fortifier son squelette

Bénéfice le plus connu : son rôle dans la minéralisation osseuse. "Sans vitamine D, on aurait beau manger des tonnes de calcium, notre organisme ne le retiendrait pas, rappelle le Dr Jean-Michel Borys, endocrinologue. Parce qu’elle augmente l’absorption de ce minéral au niveau de l’intestin et des reins, la vitamine D forme avec lui un tandem indispensable à la solidité de notre squelette." C’est pourquoi, depuis 1963, on la prescrit sous forme de gouttes à tous les nourrissons jusqu’à 3 ans, ce qui a conduit à la disparition des cas de rachitisme.

Le Dr Brigitte Houssin, spécialiste de médecine physique, déplore que cette supplémentation s’arrête à l’entrée en maternelle. "La croissance des enfants continue et des études ont montré que la vitamine D renforce aussi le système immunitaire, argumente-t-elle. Une expérience menée au Canada a, par exemple, prouvé que lorsque les petits écoliers reçoivent des apports en vitamine D, ils souffrent moins souvent de grippe et d’asthme."

La vitamine D pour prévenir l’ostéoporose

Mais la vitamine D ne se contente pas de faire bien grandir les enfants. À l’autre extrême de la vie, elle figure aussi sur les ordonnances, au côté du calcium, car elle prévient l’ostéoporose. Une vaste analyse, publiée en juin 2009, a confirmé que cet apport permettait de réduire d’au moins 20 % le risque de fracture après 65 ans. D’autres recherches suggèrent que la vitamine D augmente la force musculaire. Une équipe de gériatrie du CHU d’Angers a ainsi pu corréler la faiblesse des réserves en vitamine D des plus âgés et leurs difficultés à marcher. Valable à tout âge, ce constat est précieux pour éviter les chutes et les fractures en fin de vie.


De nombreux médecins pensent aussi qu’un déficit pourrait être impliqué dans certaines douleurs osseuses et musculaires évoquant une fibromyalgie. Tandis que d’autres révèlent que les sujets atteints de rhumatismes inflammatoires ont des taux bien plus faibles que la moyenne. Le Dr Houssin ne s’en étonne pas : "La vitamine D intervient dans le cycle des cytokines, ce qui lui permet de diminuer l’inflammation." Au vu d’un dosage sanguin déficitaire, un complément pourrait fournir une arme de plus pour soulager ces souffrances chroniques.


Cette vitamine pourrait aussi jouer un rôle dans le domaine des maladies auto-immunes (dues à une hyperactivité du système immunitaire) : polyarthrite rhumatoïde, sclérose en plaques. "À l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, on étudie ses relations avec la sclérose en plaques, souligne le Dr Houssin. Pour soigner le psoriasis, on utilise aussi depuis des années l’exposition aux UV ainsi que des pommades ou des crèmes qui contiennent des dérivés de la vitamine D."

 

Article collecté sur le site :

http://www.dossierfamilial.com/sante-psycho/vie-quotidienne/vitamine-d-les-bienfaits-du-soleil,5612

 

Edité le 17 juin 2012 par :

Evy - signature animée Titi

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article