Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fibromyalgie : la France à la traîne

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

-=oOo=-

 

La reconnaissance de ce syndrome, qui touche 2 % à 5 % de la population française selon l'association Fibromyalgie France, n'est toujours pas actée. 

Les médecins évoquaient déjà cette affection il y a trois cents ans. Pourtant, sa reconnaissance officielle n'est toujours pas actée en France, au grand dam des patients qui, du coup, ne s'estiment pas pris au sérieux.

Un syndrome repéré au XVIIIe siècle

On trouve les premiers écrits sur ce syndrome dans les années 1700. Des symptômes pouvant s'apparenter à la fibromyalgie sont recensés dans plusieurs livres scientifiques. Ce n'est que bien plus tard, à partir de 1980, qu'un large consensus de médecins s'accorde à dire qu'un « désordre de la modulation de la douleur » est à l'origine de ce trouble.

«Ne rejetez pas les malades»

En 1992, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) reconnaît la fibromyalgie comme une maladie. Mais, en France, toujours rien. Il faut attendre quinze ans de plus pour qu'un rapport de l'Académie nationale de médecine recommande de «ne pas rejeter ces malades» !

Il préconise une prise en charge «individualisée et multidisciplinaire (médicaments antidépresseurs à doses adéquates, exercices physiques, thérapies cognitives et comportementales)». La plupart des traitements sont remboursés par la Sécurité sociale.

En 2010, c'est la Haute Autorité de santé (HAS) qui entre dans la danse en affirmant qu'«il convient de reconnaître la réalité du syndrome».

Des pistes de recherche

En mai 2015, des experts scientifiques de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) sont enfin priés de travailler tous ensemble par le ministère de la Santé. L'association Fibromyalgie France se réjouit, c'est ce qu'elle attendait depuis longtemps. Des médecins, neurologues et spécialistes vont examiner toutes les études sur le sujet et proposer leurs pistes de recherches. Elles sont attendues à la mi-2018.

Une prise de conscience qui se concrétise en octobre 2016, quand un rapport d'enquête parlementaire, présenté par Patrice Carvalho (Front de gauche), député de l'Oise, préconise de reconnaître ce syndrome comme une maladie et demande une meilleure formation des médecins dans le traitement de la douleur.

Auteur : LeParisien

Source :  http://www.leparisien.fr/societe/fibromyalgie-la-france-a-la-traine

(vers la page d'accueil)

-=oOo=-

 

!  A T T E N T I O N  !

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer. Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable,a vant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.  Ne prenez jamais un produit connu ou nouveau, quel qu'il soit, sans l'accord express d'une personne compétente en la matière. Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu. Merci de votre compréhension.

__________________________________________________________

 

Partager cet article

Repost0

Comprendre la fibromyalgie

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

-=oOo=-

Douleurs diffuses dans tout le corps, troubles du sommeil… : les symptômes de la fibromyalgie sont nombreux et éprouvants pour les malades. On fait le point sur la maladie du « mal partout, mal tout le temps », qui toucherait entre 2% et 5% de la population française.

La fibromyalgie est une maladie neuro-tendino-musculaire. Classée comme un syndrome par l’Académie de Médecine en 2007, elle est reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) depuis 1992.

Elle se manifeste par des douleurs diffuses dans tous le corps, qui vont de pair avec des troubles du sommeil et une grande fatigue. Elle apparaît en général entre 30 et 60 ans ; 80% des personnes touchées sont des femmes.

Si elle n’entraîne pas de complications graves, les symptômes de la fibromyalgie sont handicapants pour les malades et rendent difficile la poursuite des activités quotidiennes ou d’une activité professionnelle non aménagée.

Quelles sont les causes de la fibromyalgie ?

Ce syndrome relève en propriété d’un dysfonctionnement du système nerveux autonome et du contrôle des douleurs, ainsi que de la neurotransmission.

Il semble que des prédispositions physiologiques (perturbations hormonales, anomalies du système nerveux) combinés à des facteurs défavorables (traumatisme, infection, environnement…) génèrent un état de stress que le système neurologique ne parvient plus à gérer, provoquant cette atteinte chronique.

Mais les causes exactes demeurent incertaines, et la fibromyalgie reste mal connue et mal comprise. Malgré des douleurs bien réelles, ni lésion ni inflammation détectables ne viennent expliquer les symptômes, et certains malades attendent jusqu’à 5 ans avant que le bon diagnostic soit posé…

Les symptômes les plus fréquents de la fibromyalgie

Les malades se plaignent de ressentir des courbatures, des raideurs. Les douleurs changent d’endroit et d’intensité selon le temps, le niveau de stress, l’activité physique ou l’humidité ambiante… Et aucune partie du corps n’est épargnée.

A ces douleurs constantes peuvent s’ajouter des troubles du sommeil, des maux de tête, des troubles digestifs, des ballonnements et / ou nausées, des perturbations du système génito-urinaire…

Autant de symptômes très pénibles au quotidien qui qui peuvent engendrer un état dépressif.

Sait-on soigner la fibromyalgie ?

Les contours de la maladie n’étant pas encore bien définis pour la communauté scientifique, il n’existe pas aujourd’hui de traitement pour la fibromyalgie. Les traitements proposés visent plutôt à soulager les symptômes.

Pour atténuer la douleur, le médecin pourra proposer des antalgiques ou antidouleurs puissants, comme la morphine, mais qui ne peuvent être utilisés que ponctuellement et sous étroite surveillance médicale.

Certains traitements contre l’épilepsie sont efficaces contre les douleurs chroniques, et améliorent la qualité du sommeil. Des relaxants musculaires peuvent aussi être essayés, tout comme des antidépresseurs prescrits à faible dose : ces derniers agissent sur les douleurs et augmentent la quantité de sérotonine dans le cerveau, hormone qui permet de lutter contre les migraines et les maux digestifs.

Apprendre à vivre avec la fibromyalgie

Au-delà des traitements médicamenteux, la fibromyalgie nécessite une approche globale pour mieux vivre au quotidien.

La balnéothérapie montré une certaine efficacité pour soulager les douleurs grâce à des bains en eau chaude avec ou sans exercices musculaires. Il est important que les malades maintiennent une activité physique, comme des exercices d’aquaforme en piscine : elle contribue à la production d’endorphines par l’organisme, ces hormones qui procurent un sentiment de bien-être et apaisent la douleur.

Des approches complémentaires comme l’hypnose, la relaxation ou la musicothérapie se sont montrées pertinentes, tout comme un suivi psychothérapeutique pour aider les malades à faire face à leur maladie.

Pour aller plus loin sur la fibromyalgie, rendez-vous sur www.fibromyalgie-france.org.

Auteure : Clémentine Garnier

Source :  https://www.bienetre-et-sante.fr/fibromyalgie-douleurs-chroniques/

(vers la page d'accueil)

-=oOo=-

!  A T T E N T I O N  !

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer. Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable,a vant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.  Ne prenez jamais un produit connu ou nouveau, quel qu'il soit, sans l'accord express d'une personne compétente en la matière. Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu. Merci de votre compréhension.

___________________________________________________________

Partager cet article

Repost0

Fibromyalgie: 5 vérités sur une douleur invisible

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

 

-=oOo=-

Encore ignorée ou mal comprise, la fibromyalgie touche au moins 5% des Français dont 80% de femmes. Zoom sur une maladie qui fait souffrir et épuise... alors que les examens sont normaux.

1/C’est plus que de la fatigue et des douleurs

On résume souvent la fibromyalgie par "avoir mal partout et se sentir fatigué". Mais les symptômes de cette maladie touchant surtout les 30-60 ans, vont bien au-delà.

 Les principaux symptômes:

Douleurs diffuses et persistantes: au début surtout localisées à la région cervicale, dorsale, lombo-fessière, elles s’étendent à tout le corps, restent fixes ou changent d’emplacement et d’intensité d’un instant à l’autre. Elles peuvent être ressenties comme des brûlures, des décharges électriques, des picotements. 
Grande fatigue: dès le réveil, aggravée au moindre effort 
Troubles du sommeil: insomnies, réveils nocturnes par anxiété ou douleurs
Troubles de la mémoire et de la concentration: impression de fonctionner au ralenti, 
Maux de têtes: d’origine cervicale, de tension ou vraie migraine
- Intestin irritable: douleurs abdominales, ballonnements
Douleurs des articulations et de la mâchoire: raideurs matinales prolongées; mâchoire serrée, dents qui grincent
Dépression secondaire: difficulté à se lever le matin, incapacité à assumer pleinement les taches quotidiennes.
 
• Sont aussi parfois associés: vertiges, palpitations, acouphènes; bouche sèche; envie fréquente d’uriner ou incontinence, crampes musculaires nocturnes ou impatiences dans les jambes; baisse de la libido.

2/C’est une vraie pathologie, pas une "maladie de bonne femme"!

Beaucoup de médecins balayent encore les plaintes plurielles des patientes d’un lapidaire "c’est dans la tête". Or, la fibromyalgie est:  

• Une maladie reconnue depuis 1992 puis identifiée en 2006 comme une pathologie rhumatismale par l’OMS et en 2007 comme une pathologie clinique non psychique par l’Académie Nationale de Médecine. 
• Avec des bilans sanguins normaux et c’est justement qui permet de confirmer la fibromyalgie et non la taxer de maladie imaginaire. La VS (vitesse de sédimentation) et la CRP (protéine C réactive) ne sont pas augmentés comme en cas de maladie infectieuse ou rhumatisme inflammatoire type spondylarthrite. Les autres examens sanguins sont normaux. Et à l’examen clinique, des points sont anormalement sensibles mais les articulations normales. Toutefois, la fibromyalgie peut s’associer à un rhumatisme inflammatoire.

3/Il y a des terrains favorables

Dans la fibromyalgie, il y a toujours un avant et un après: les patients ont tous été très actifs, combatifs, perfectionnistes, dévoués aux autres... avec un terrain favorable: 

• Facteurs de risques physiologiques: déficit en sérotonine (hormone du bien-être), dysfonctionnement des médiateurs de la douleur, excès de cortisol (hormone stress), déséquilibre du microbiote intestinal, troubles du sommeil...Une prédisposition génétique est aussi évoquée.
• Facteurs de risques émotionnels: mauvaise gestion du stress, forte sensibilité et émotivité ; besoin de reconnaissance, manque de confiance en soi, peur de la perte de contrôle

4/Elle peut-être déclenchée par un traumatisme

Les symptômes de la fibromyalgie apparaissent souvent dans un contexte de stress chronique et après un événement déclenchant qui peut réactiver un traumatisme passé... 

• Un traumatisme physique: le "coup du lapin" d’un accident de voiture, une chute, une agression... 
• Un traumatisme psychologique: deuil, séparation, annonce de maladie, harcèlement moral au travail ou dans la vie privée...

5/Il existe des traitements

Ce n'est pas une maladie grave mais la fibromyalgie a un retentissement important sur la vie quotidienne. La prise en charge doit être précoce et globale. Et consiste avant tout à accepter cette maladie "à part" pour mieux vivre avec, à se faire plaisir avant de penser d’abord aux autres et à ne surtout pas rester au lit. 

• Médicamenteux: outre les antidouleurs classiques, certains antidépresseurs et antiépileptiques peuvent être utilisés pour leur actions propres sur la douleur chronique.
• Non médicamenteux: kinésithérapie, sophrologie, hypnose, thermalisme, stimulation magnétique transcrânienne permettent de réguler le système de la douleur et gérer le stress. Indispensable également: l’activité physique (marche, aquagym, yoga, taï-chi...)

Merci au Dr Rodrigue Deleens, spécialiste de la douleur au Centre d’évaluation et de traitement de la douleur (CETD) du CHU de Rouen, attaché au CETD de l’hôpital Cochin et auteur de "Mieux vivre avec la fibromyalgie", éditions Leduc's.

Auteure : Magali Quent 

Source :  https://www.notretemps.com/sante/actualites-sante/fibromyalgie-5-verites-sur-une-douleur-invisible

(vers la page d'accueil)

-=oOo=-

!  A T T E N T I O N  !

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer. Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable,a vant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.  Ne prenez jamais un produit connu ou nouveau, quel qu'il soit, sans l'accord express d'une personne compétente en la matière. Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu. Merci de votre compréhension.

              _________________________________________________________

Partager cet article

Repost0