Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fibromyalgie : la marche comme étalon !

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

[19 janvier 2012 - 12h02]

 

Un état douloureux chronique et diffus, une fatigue plus ou moins permanente, des troubles du sommeil et cognitifs. Le syndrome fibromyalgique toucherait en France, entre 2% et 4% de la population.

Devant la difficulté à déterminer son intensité, une entreprise vient d’adapter un test de marche susceptible de mesurer l’impact de la maladie, et donc de favoriser la mise en place d’un traitement adéquat.

L’entreprise Centaure Métrix à Evry (91), a développé un test de marche permettant de quantifier « de façon objective l’intensité de la maladie », nous a expliqué le Dr Bernard Auvinet, son président. Rhumatologue à Laval dans la Mayenne, il rappelle qu’en fait cet appareil – le Locométrix® - n’est en fait pas si neuf. Il a été créé en 1995 par l’Institut national de la Recherche agronomique (INRA) pour mesurer la vitesse de marche… des chevaux.

Il est d’ailleurs déjà utilisé en France dans certains services de gérontologie ou de rhumatologie, pour évaluer notamment la sévérité de l’arthrose. Le test est simple. Le sujet, équipé d’un boitier fixé autour de la taille, doit marcher pendant une dizaine de minutes. Cet exercice permet de mesurer sa vitesse de marche, la cadence et la longueur de ses pas, la régularité des cycles de marche, l’onde de choc et la puissance mécanique du marcheur.

Une mesure objective de la douleur

Pour illustrer le potentiel de l’appareil, le Dr Auvinet donne un exemple concret. « Une diminution de la puissance des mouvements peut nous permettre de mesurer l’intensité de la douleur chronique. C’est ce que l’on appelle la ‘kinésiophobie’. C’est-à-dire la crainte du mouvement. Les patients souffrent, donc ils ont peur du mouvement et de la douleur qu’il pourrait occasionner. Par conséquent, ils bougent moins. C’est en somme, un cercle vicieux. Grâce à ces données, nous pouvons classer les patients en sous-groupes et ainsi adapter les traitements à chacun ».

Ce système, a déjà été mis en place au Centre de Rééducation du CHU de Grenoble. Il pourrait à terme, permettre de mieux connaître la maladie.

 

Source: http://www.destinationsante.com/Fibromyalgie-la-marche-comme-etalon.html

 

Article édité par:

Publié dans Articles collectés

Partager cet article

Repost0

Le chien est vraiment le meilleur ami de l'homme

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

Laissez tomber les antalgiques et passez du temps avec un chien. Si les auteurs de l'étude de thérapie assistée par l'animal publiée le mois dernier dans « Pain Medicine » se refusent à une conclusion aussi radicale, ils ont cependant obtenu des résultats étonnants : la présence d'un chien dans la salle d'attente pour les consultations de douleurs chroniques réduit la perception de cette dernière de 2 points sur l'échelle de 0 à 10 qui la mesure chez 25 % des patients. Leur niveau de stress mesuré par les hormones associées est aussi en chute avec une hausse corrélative des niveaux d'endorphines . Enfin, une baisse de 20 % de la fatigue a aussi été rapportée. Ces résultats ont été obtenus en comparant l'état de 295 patients souffrant du dos ou de fibromyalgie ayant interragi avec le chien présent dans la salle d'attente comparés à 95 patients installés dans une salle d'attente classique. « La présence d'un chien ne résout pas tout mais c'est une configuration qui devrait être beaucoup plus systématiquement exploitée », ont conclu les auteurs.

C. D., Les Echos

Source: http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/innovation-competences/medecine-sante/0201910464821-le-chien-est-vraiment-le-meilleur-ami-de-l-homme-293254.php

 

Article publié par:

Publié dans Articles collectés

Partager cet article

Repost0

Des remèdes naturels à la fibromyalgie.

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

Des remèdes naturels à la fibromyalgie

 

Le 03 février 2012 – Alors que les statistiques révèlent que 2 à 6% de la population des pays industrialisés souffrirait de fibromyalgie, dont plus de 80% seraient des femmes, ce syndrome n’a été reconnu par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qu’en 1992.

 

 

La fibromyalgie en quelques mots

La fibromyalgie se caractérise par des douleurs diffuses dans le corps qui serait liée à une fatigue persistante, à des troubles du sommeil ainsi qu’à un état anxieux. La plupart des patients affirment que les douleurs sont plus violentes et surviennent plus fréquemment lorsqu’ils sont dans une situation de stress.

Cependant, la fibromyalgie reste encore incomprise et les traitements médicaux ne ciblent souvent que les symptômes et non les causes du syndrome en lui-même.

Le recours aux traitements naturels

De plus en plus de médecines alternatives sont donc recommandées dans le traitement de la fibromyalgie, dont les plus courantes sont :

  • L’homéopathie contribuerait à réduire les symptômes de la fibromyalgie.

Dans le cadre d’une étude sur ce syndrome, des chercheurs ont noté que les patients ayant eu recours à l’homéopathie avaient vu leurs symptômes diminuer, contrairement à ceux qui avaient reçu un placebo.

En effet, la fatigue, les douleurs et l’anxiété semblent se très bien se soigner grâce à l’homéopathie.

  • L’hydrothérapie donnerait également de bons résultats sur la fibromyalgie.

Des études publiées en 2008 montrent que la balnéothérapie, les exercices en piscine et les spas auraient permis de diminuer la douleur causée par la fibromyalgie et à améliorer la qualité de vie des patients.

  • La sophrologie est surtout reconnue pour réduire les effets du stress.

En effet, de nombreux patients souffrants de fibromyalgie estiment que le stress semble être l’une des causes de leur syndrome.

La sophrologie propose deux techniques : la relaxation dynamique venue d’Orient, qui comprend des exercices empruntés au yoga et au zen, et la relaxation mentale, qui exige un travail de visualisation et de suggestion mentale.

  • Le biofeedback, qui fait partie des approches corps-esprit, permettrait de réduire la douleur liée à la fibromyalgie, d’après une étude réalisée en 2007.

Il s’agit de s’intéresser au lien qui existe entre les émotions et le corps du patient, et de lui redonner le contrôle sur ce dernier, le lien étroit entre l’esprit et le corps étant soupçonné d’être à l’origine de la fibromyalgie.

 

 

 

Source: http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=soigner-la-fibromyalgie_20120203

 

 

Aricle édité par

Publié dans Articles collectés

Partager cet article

Repost0