Conférence du 10 mars 2012

 
 COMPTE - RENDU DE LA CONFERENCE

SUR LA DOULEUR CHRONIQUE ET LA FIBROMYALGIE
   Liffré LE 10 MARS 2012
 
Organisation  :  EFO35   
 
         
 
—ENTRAIDE FIBROMYALGIE OUEST —
c/o M.A.S. 36 bd Albert 1er 35000 RENNES -
Courriel : efo35000@gmail.com —
Site Internet : http://www.entraide-fibromyalgie-ouest.com
N° Siret 53254201600011
   
Animée par :
 
L e Docteur Denis Roy - Responsable du centre antidouleur de la Clinique de la Sagesse de Rennes - et ses collègues Mme Marie-Thérèse Goupil, infirmière - Mme Sylvie Moinard, kiné-ostéopathe,ainsi que Mr Gwenn Tréguier, ostéopathe à la Polyclinique de Cesson Sévigné.        
                                     ___________________
 
 
Annie LE VOURCH, Présidente de l’Association EFO35
 
présente ses remerciements :
- A l’équipe de l’Unité Douleur de la Clinique de la Sagesse, en commençant par le Docteur ROY, Algologue et ses collègues
-  A Mr Gwenn Tréguier, ostéopathe
- Aux adhérents qui ont concourus d’une façon ou d’une autre à l’élaboration de cette journée .
- Au public dont la présence en aussi grand nombre est bien la traduction d’un réel besoin.
- A la Municipalité de Liffré pour avoir mis à notre disposition la salle ainsi que les équipements audio-visuel. 
Puis laisse la parole à :
 
Madame Véronique BOURCIER, Adjointe au Maire de Liffré  qui souligne que la douleur est quelque chose de difficile à supporter et espère que ce jour, nous permettra d'obtenir les réponses attendues. Puis elle présente ses remerciements à l’équipe soignante de s’être déplacée jusqu’à Liffré et précise que la Municipalité sera là pour prêter des salles afin d’épauler l’Association dans sa démarche d'information du public.
 
Ensuite, le docteur ROY se présente et indique que l’Unité Douleur de la Clinique Sagesse existe depuis 1990 et a été reconnue comme Centre Anti- Douleur très récemment.
 
Il y a 19 personnes au centre antidouleur de la Sagesse, dont 18 femmes, autour du docteur Roy (autant de femmes, ce n'est pas anodin, puisque la fibromyalgie est une maladie essentiellement féminine). Le Docteur Roy, appuyant ses dires à l’aide d’un diaporama, nous précise que, dans l’ensemble des consultations rhumatismales la 1ère maladie diagnostiquée est l'arthrose, la 2ème étant la fibromyalgie.
   

        Le Docteur ROY décrit la fibromyalgie

   

La fibromyalgie se caractérise par :

 
1) Des douleurs présentes sous forme de douleurs diffuses, brûlures, tiraillements, douleurs permanentes aggravées par l'effort, le froid, le climat, les saisons…On constate des raideurs matinales, une fatigue importante le matin, des troubles de la concentra-tion, de la mémoire, du sommeil…
2) Une fatigue permanente et une fatigabilité importante. Les personnes atteintes de fibromyalgie ont une diminution du seuil de la douleur. Le diagnostic s’établit par des pressions sur les points gâchettes, si 11 de ces points sur 18, sont douloureux, il y a suspicion de fibromyalgie. Les comorbidités sont les maladies qui peuvent être associées à la fibromyalgie. On dénombre une centaine de symptômes dans cette liste (vessie, colon irritable, fatigue chronique, colite, syndrome digestif, syndrome des jambes sans repos, également le syndrome algodysfonctionnel de l'appareil mandicateur (S.A.D.A.M.,) qui provoque des douleurs des articulations temporo-mandibulaires, douleurs de la face augmentées à la mastication et à la parole. Le Dr ROY signale qu’il a pris contact avec un médecin professeur à la Faculté dentaire. Les personnes atteintes de fibromyalgie sont plus souvent des femmes (80%). Elles vont au bout de leurs limites => fatigue qu’elles n’écoutent pas => le corps dit stop. Les femmes sont multi-tâches, ont des difficultés à dire non, à s'arrêter, et ne pensent pas souvent à elles. Age moyen : 30 ans toutes générations confon-dues.
Il n'y a pas de marqueur biologique mais on remarque souvent un terrain favorable :
● antécédent de syndrome dépressif
● hyperactivité avant le début des symptômes
● survoltage intérieur
● carence affective précoce, dans l'enfance
Cette pathologie survient le plus souvent suite à un évènement qui joue le rôle de déclencheur :
● violences, maltraitances,
● stress professionnel,
● accident de voiture (coup du lapin)
● divorce, déménagement, deuil,
● chirurgie….
 
Une fois la pathologie installée, on constate des facteurs d'entretien tel que :
● la kinésiophobie, c’est à dire la peur de faire trop de mouvement, qui entraîne un arrêt (ou une limitation) de l’activité phy-sique. Les muscles ne sont plus habitués à l’effort et le moindre mouvement devient difficile et épuisant.
● le catastrophisme : pourquoi ça m'arrive à moi ? qu'ai-je fait pour avoir cette maladie? je suis malade alors je ne fais rien, je suis bon(ne) à rien, je voie tout en noir, il ne peut m'arriver que des catastrophes, il n'y a de toute façon pas de solution à cette maladie, personne ne peut me comprendre.
● L’alexithymie : est une difficulté à exprimer ses émotions,elle peut être un facteur tui amplifie la douleur.
Madame Moinard souligne que les patients disent ne pas pouvoir parler sans arrêt de leurs douleurs au risque de fatiguer ou d’agacer leurs proches ; Ils finissent donc par se taire, s’isoler.

Intervention du Docteur ROY

 
Le Docteur Roy précise qu’il y a souvent des troubles dépressifs ou anxieux associés et dans ces cas là, il y a une réelle difficulté à déterminer si c’est une maladie liée à la dépression ou s’il s’agit de ce qu’on appelle une dépression réactionnelle. Lorsque l’on ne peut plus avoir une vie normale : se lever le matin, aller au travail, avoir une vie sociale ou même intime, cela retentit forcément sur le moral. Il faut arriver à dissocier le malade dépressif du malade fibromyal-gique.
Les personnes fibromyalgiques sont des personnes qui ont été hyperactives. On a souvent fait le parallèle avec des sportifs de haut niveau pour lesquels, suite à un accident, l’arrêt du sport entraîne des symptômes identiques à ceux de la fibromyalgie.
Il y a entre 2 et 4 millions de personnes fibromyalgiques, on ne peut pas faire l’impasse. On essaie donc d’avan-cer, de comprendre. On ne sait pas ce que c’est, mais il y a certainement des raisons médicales et on est prêt à aider les patients. Le centre antidouleur apprend au patient à se prendre en main sans pour autant donner des médicaments. C’est aussi l’objectif que s’est fixé l’association EFO35 : aider les patients à mieux vivre avec leurs douleurs.
En médecine, il y a pas mal de vide, si on ne sait pas ce que c’est, c’est plus facile de dire : c’est dans la tête!
Cercle vicieux de la douleur :
Douleur =>catastrophisme =>peur du mouvement =>évitement =>invalidité, dépression =>douleur =>etc...
   

Intervention de Monsieur Tréguier

 
Monsieur Tréguier ne souhaite pas particulièrement parler des troubles de posture. Dans son diagnostic, il ne s’y attarde pas, il minimise la posturologie et préfère porter une attention particulière au système nerveux central de ses patients, qui, par leur vie trépidante « se sont perdus ».
Il explique son point de vue sur cette pathologie et aborde le sujet très sensible de l’impact du psychisme sur le corps ; notamment sur les traumatismes anciens qu’ils soient physiques ou moraux. Par la pratique de la faciathérapie (écoute du corps avec les mains) il entend beaucoup de souffrance physique mais aussi psychique.
Le but de son intervention est :
- d’aider la personne à se réapproprier son corps au même titre que la respiration, prendre conscience de son dia-phragme, de l'estomac, du périnée, etc...
- de l’amener à prendre en compte la nutrition (voir polyamines)
- à faire de l'activité physique
- à faire pratiquer des exercices avec les pieds bien ancrés au sol, bien enracinés => introduire l’intelligence du corps et harmonie.
Prise en charge globale – méditation.
Si une thérapie lui paraît peu efficace avec un patient, il en tient compte et modifie son approche.

Intervention de Sylvie Moinard,

 
Madame Moinard travaille en balnéothérapie, au pôle saint-hellier, avec une eau à environ 32°, le patient est plus détendu et les massages se font en douceur. Elle nous dit avoir la même approche que Monsieur Tréguier lors-qu’elle pratique la faciathérapie : beaucoup de douleur physique et psychique. Elle travaille sur la reprogrammation corporelle, les pieds bien au sol, enracinés et s'ouvrir vers le haut. Apprendre à bouger, marcher, activer les bras, tout en prenant conscience de la respiration profonde. Méditation – apprendre à travailler sur soi => auto suggestion posi-tive (je suis quelqu'un de bien) => amener les patients à arrêter de se dévaluer.
Nous constatons :
Monsieur Tréguier et Madame Moinard ont les mêmes ressentis lors des soins de faciathérapie auprès des per-sonnes fibromyalgiques. Le travail sur l'ancrage au sol et de réappropriation du corps semblent également, être des points communs entre ces deux intervenants.

Intervention de Marie-Thérèse Goupil

 
Madame Marie-Thérèse Goupil, infirmière nous parle de son rôle d’écoute, elle essaie d’être en empathie et d’aider les patients à faire ressortir leurs émotions. Elle précise qu’il est très important de communiquer, par le biais des associations comme EFO35 justement. Il est important de pouvoir parler librement avec d’autres personnes qui puissent parfaitement nous comprendre afin de pouvoir aborder toutes les dimensions de la douleur.
Madame Goupil met en place auprès des patients la neurostimulation transcutanée. C’est une technique destinée à soulager la douleur à l’aide d’un courant électrique de faible tension, transmis par des électrodes placés sur la peau. Le protocole est expliqué lors de la première consultation et le patient commence aussitôt l’utilisation de son appareil. Lors de la seconde séance, le constat est fait, de son efficacité ou non pour le patient . Si cet appareil, appelé TENS, est efficace, il est prescrit sur ordonnance et remboursé par la sécurité sociale.

Partie débat

 
Question : La transpiration nocturne fait
-elle partie de la fibromyalgie ?
Dr Roy :  
Non, elle est plutôt due à un stress ou à une pathologie du système neuro végétatif.
 
Question : Qu’est ce que l’allodynie ?
Dr Roy : On parle d’allodynie lorsqu’un stimulus, une simple pression, par exemple, est perçue comme douloureuse.
 
Question : Cette pathologie peut-elle se déclencher suite à un vaccin ?
Dr Roy : Cette idée a été avancée mais rien n’a été prouvé scientifiquement.
 
Question : La prise en charge au centre antidouleur est ponctuelle, que deviennent les patients après ?
Dr RoyUn protocole a été mis en place par l'équipe du centre antidouleur et le docteur Roy avec différents kinésithé-rapeutes de ville.
 
Question : Existe-t-il des régimes alimentaires qui agissent réellement sur la douleur ?
Dr Roy : Un régime pauvre en polyamines semble effectivement convenir pour soulager les douleurs.
 
Question : Quelle médication est efficace aujourd’hui ?
Dr Roy :  A ce jour aucun médicament n’a reçu d’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) pourtant le simple fait de parler de la fibromyalgie en médecine, c’est déjà reconnaître qu’il y a bien quelque chose. D’ailleurs cette maladie est reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).
 
      Le Tramadol est le médicament qui a actuellement le meilleur niveau de recommandation.
Sont recommandés également les antalgiques, la codéine, les anticonvulsivants, les antidépresseurs.
A l’inverse, d’autres molécules sont à éviter : AINS (Anti Inflammatoire non Stéroïdiens) – corticoïdes – opioïdes forts classe 3.
Les fibromyalgiques sont souvent lourdement médicamentés, il est recommandé de faire un bilan hépatique de temps en temps.
   
Une personne dans la salle informe qu’il ne supporte plus la souffrance et se trouve plus qu’au bord du suicide. 
Le Dr. Roy lui répond qu’il ne faut pas rester dans ce cercle vicieux de vouloir en finir avec ses jours, il ne faut pas se "laisser avoir" sur ce ressenti psychologique de cet engrenage : douleur, fatigue, déprime. Il faut essayer de diminuer la douleur et son retentissement en se faisant aider par un spécialiste. Il faut prendre conscience que l’on n’est pas tout seul.
Quelques questions restent en suspens, nous vous les enverrons en même temps que les réponses apportées par le Docteur Roy.
Question : On m’a diagnostiqué une borréliose de lyme puis une fibromyalgie ?
Dr Roy : précise qu’avant de poser un diagnostic, il est important de connaître les antécédents du patient.
Une auditrice a parlé aussi de la gymnastique holistique.
 
   

QUESTIONS - REPONSES à EFO 35

 
Comment aider nos proches à comprendre cette maladie car nous ne pouvons pas toujours nous plaindre?
 
La meilleure façon d’aider nos proches à comprendre, est avant tout de bien saisir nous même le fonctionnement de cette maladie. Une fois « au clair dans notre tête » les symptômes sont plus faciles à expliquer. Il est possible de demander à votre compagnon ou compagne de vous accompagner chez les praticiens. Vous pouvez aussi, si votre médecin l’accepte, lui demander de rencontrer également enfants afin de leur parler.
   
Sanctions du fait de retards fréquents à 7hoo le matin :
 
Lorsque l’on a une maladie chronique, il semble important d’en informer son employeur, dans la mesure du possible, bien sûr. Dès que le diagnostic est confirmé, il faut impérativement monter un dossier MDPH, vous serez ainsi reconnu travailleur handicapé et bénéficierez d’une protection. Avec cette reconnaissance, vous pourrez demander des aménagements d’horaires de travail. Vous pourrez également bénéficier de l’aide de l’Agefiph dans l’aménagement de votre poste de travail.
   
Errance médicale, comment se faire entendre :
 
Certains médecins refusent encore de reconnaître la réalité de la fibromyalgie, créant ainsi une situation ambiguë et stressante. Dans ce cas il ne faut pas hésiter à se renseigner pour se rapprocher d’un médecin qui sache prendre en charge la fibromyalgie.
   
Aujourd’hui peu de médecins se sont penchés sur le problème FM
 
      
A cela, nous ne pouvons malheureusement répondre que par oui, toutefois, il y en a. Il ne faut pas hésiter à changer de médecin pour pouvoir bénéficier des soins et attentions que l’on est en droit d’attendre comme toute personne malade.
      
   
Le regard des gens autour de nous est une réelle difficulté
 
Cette question est proche de la première. Quelle que soit la pathologie, le simple fait d’être malade éloigne des proches. C’est encore plus vrai avec la fibromyalgie qui ne se voit pas. Il est important de se rapprocher des personnes qui peuvent nous comprendre et de tenir éloignées les personnes qui par leur scepticisme ne peuvent que nous faire mal. Il vaut mieux être seul que mal accompagné.
   
Reconnaissance professionnelle
 
Difficile d’attendre une reconnaissance professionnelle, puisque reconnue par l’Europe en décembre 2008, la fibromyalgie ne bénéficie toujours pas de texte de loi en France. Tant que ces textes ne seront pas votés nous ne bénéficierons pas de reconnaissance professionnelle. Aujourd’hui, chaque personne atteinte de fibromyalgie est soumise au bon vouloir des personnes présidant les instances dont elle dé-pend, CPAM, MSA, MGEN, Comité Médical…
Pour une même situation, les décisions peuvent être très différentes d’une région à l’autre, d’un départe-ment à l’autre, d’une caisse de sécurité sociale à une autre.
Intolérance au lait :
 
Les personnes réagissent différemment, ce qui peut convenir aux uns ne conviendra pas aux autres. Chaque personne doit faire ses propres expériences. L’intolérance au lait, comme au gluten d’ailleurs, a fait l’objet de beaucoup de discussions mais rien n’est prouvé.
   
Est-ce que les professionnels de la santé se forment et s’informent ?
 
Lorsque l’on travaille dans une entreprise ou dans un service quel qu’il soit, on est impérativement tenu de se former sur les derniers outils sortis si l’on veut rester compétitif. Il faut savoir que les médecins n’ont aucune obligation de continuer à se former or la médecine bouge en continue. Un médecin peut très bien pratiquer avec la formation qu’il a reçue il y a 15 ans.
   
Refus de compréhension du milieu professionnel qui arrive à nous détruire :
 
On est malheureusement dans une société ou la personne qui n’est plus compétitive est jetée comme un kleenex. Quand on est malade, on est de ce fait moins performant, moins rentable ; Nous détruire, nous pousser à bout, pour que l’on parte de nous-mêmes ou pour nous amener à l’invalidité est une façon de se débarrasser de personnes devenues encombrantes.
   
Sexualité :
 
      
Bien sûr le problème est un sujet très important, bien que difficile à aborder. Là aussi, il est important que le conjoint comprenne bien nos difficultés. De simples caresses peuvent être pour nous des « actes de barbarie ». L’important reste la discussion, l’échange avec le partenaire, favorisez la complicité.
   
Prescription médicale pour ostéopathie, remboursement :
 
Certains ostéopathes, s’ils sont aussi kiné, sont entièrement remboursés, dans ce cas vous aurez besoin d’une prescription médicale. Dans d’autres cas, certaines mutuelles peuvent prendre en charge tout ou partie du coût.
   
      Entraide Fibromyalgie Ouest précise : Il nous paraît important, également, de pouvoir bénéficier d’une oreille attentive pour « déverser » sa colère quand on souffre trop ou simplement pouvoir se confier.
 
         

Réponses du Dr. ROY

aux questions restées en suspens lors de la conférence

         
 
Pouvez-vous m’en dire plus sur la Névralgie Pudendale, son traitement, sa guérison ?
  Il s’agit d’une compression d’une racine nerveuse dans le bassin, responsable de douleurs en posi-tion assise. Cette névralgie peut s’opérer avec environ 2/3 de guérison.      
Comment aider nos proches à comprendre cette maladie car nous ne pouvons toujours pas nous plaindre
Il existe un document édité par un laboratoire pharmaceutique « mieux vivre la douleur » (une pho-tocopie peut vous être donnée)      
Pourrait-on connaître la différence entre la fibromyalgie et l’algoneurodystrophie ?
L’algoneurodistrophie : Je souhaite avoir des précisions car suite à une tri- alléolanie ( 3 frac-tures = malléoles + péroné), j’ai fait une algoneurodistrophie. Il a fallu un an pour recalcifier (rééducation en piscine, etc.), calcium en injection. Je reconnais que j’étais stressée. Est-ce la seule cause ?      
L’algodystrophie est une pathologie rhumatologique, en général, après un traumatisme, dont on ne connaît pas la cause exacte. Il n’y a pas de lien, à priori, avec la fibromyalgie.
 
 Des enfants en bas âges se demandent si leur maman peut rester paralyser ou mourir :
 
La fibromyalgie est une maladie handicapante mais non mortelle et n’entraînant pas de paralysie.
  
 
Le traitement par hypnose serait-il dangereux ou pas ?
 
L’hypnose n’est pas dangereuse si elle est pratiquée par des professionnels de santé.
      
Est-ce que le soin très douloureux et après opération (au coeur) peuvent avoir un retentissement ou un lien avec la fibromyalgie.      
Les personnes atteintes de fibromyalgie ont un seuil de la douleur abaissée, une même douleur          
peut être ressentie de manière plus importante.     
        
Que faire si l’employeur menace de sanctions du fait de retards fréquents au travail à 7h00 le matin (pas de retard à 9h00/10h000)
 
Ce problème doit être évoqué avec le médecin du travail.
 
     
Problèmes rencontrés avec les généralistes qui n’abordent pas la personne dans sa globalité et leur méconnaissance sur le traitement de la douleur ; d’où errance médicale. Comment se faire en-tendre ?
Quelle est la marche à suivre pour accéder au Centre antidouleur (lettre médecin traitement absolu-ment nécessaire ?) ; remboursement par CPAM ?
Comment faire pour intégrer le centre antidouleur quand on est fibromyalgie ?
Suite à la prise en charge par le centre antidouleur que deviennent les patients ? Les prises en charge sont de courte durée et on se retrouve ensuite « livré à soi-même)
Peut-on venir directement à votre service à la Sagesse ou faut-il passer par le médecin traitant ?
Est-ce que les professionnels de la santé se forment et s’informent ?
Prise en charge sécurité sociale ? quelle reconnaissance par la sécurité sociale ?
 
La fibromyalgie est de mieux en mieux connue par les médecins. Ils ont à leur disposition des cessions de formation. Beaucoup d’entre eux connaissent les Centres de la Douleur. Un courrier de leur part est impératif afin d’assurer un suivi en partenariat.
La prise en charge est remboursée comme les actes médicaux habituels, sauf pour les séances de so-phrologie et d’hypnose.
Les capacités de prise en charge des Centres de la Douleur sont limitées et nécessitent une autonomi-sation.
La fibromyalgie ne fait pas partie de la liste des 30 affections prises en charge en Affection de Longue Durée.
 
        
Intérêt des cures pour le traitement de ces affections ?
   
Certains centres de cures sont spécialisées dans la prise en charge des patients fibromyalgiques. Les patients ressentent souvent un bénéfice.
      
 
Algie faciale : est-elle une fibromyalgie qui veut dire hémicrânie chronique ?
Il s’agit d’une douleur localisée au visage n’ayant pas de rapport avec la fibromyalgie.
Que pensez-vous des méthodes Poyet et Mézières ?
Ce sont des méthodes de prise en charge en kinésithérapie pour lesquelles je n’ai pas d’expérience.
 
 
Ne pourrait-on pas déplacer un jour par semaine les thérapeutes sur Vitré ?
Cela est possible et cette organisation a été envisagée par l’Agence Régionale de Santé mais cela est difficile à mettre en place.          
 
Le regard des gens « normaux » est une réelle difficulté à supporter, il aggrave le mal-être. Juste un conseil : la neurostimulation très bien ! mais ne pas trop garder les électrodes trop longtemps sur le corps, sinon gare aux allergies !
Tout à fait d’accord.      
      
Reconnaissance professionnelle ?
Il n’y a pas de lien connu entre la profession des patients et la pathologie
        
 
Les séances de balnéothérapie sont-elles prises en charge par la Sécurité Sociale ?
Oui s’il existe une prescription médicale de rééducation.    
  
 
J’ai entendu dire que l’intoxication aux métaux lourds serait une des causes de la fibromyalgie, qu’en pensez-vous ?          
 
Cela n’a pas été démontré scientifiquement 
               
J’ai lu que les carences en vitamine D accentuent la douleur chronique. Quel est votre avis ?
Ceci a été prouvé scientifiquement. Il est possible de doser la vitamine D et de donner un traitement.   
 
Y-a-t-il des aliments à éviter ?
Il existe des régimes pauvres en polyamines efficaces sur les douleurs chroniques, cela a été prouvé scientifiquement.
       
 
Jusqu’à ce jour j’ai cru que la fibromyalgie était une maladie qui atteignait les muscles et les ten-dons ; alors pourquoi ai-je été opérée d’une épicondylite au coude ? d’où une nette améliora-tion du poignet…
   

La fibromyalgie est un « mauvais réglage du seuil de la douleur ».

      
Est-ce que la fibromyalgie atteint les yeux ?
   

Pas à ma connaissance.

         
 
Que pensez-vous de l’acupuncture.

Elle donne parfois de bons résultats

J'ai des douleurs partout : pieds, mains, poignets, dos, cervicales, épaules… Je ne peux plus dor-mir sur le dos car les douleurs sont intenses et insupportables. Je compte prendre RV avec un centre antidouleur. Merci
   
Il faut en parler à votre médecin traitant     
     
 
Dans le cadre professionnel, y-a-t-il des moyens pour se faire comprendre de la hiérarchie qui un beau jour, nous « ruine » et nous « rejette » (jusqu’à estimer que l’on ferait mieux de partir en retraite alors qu’on n’a que 50 ans). Problème de refus de l’employeur qui nous blesse et nous amène à penser qu’on ne vaut plus rien !
   

Il peut s’agir d’une problématique difficile, il faut en parler avec le médecin du travail.

            
Dans la vie intime, il y a un réel problème à assouvir ses désirs sexuels, comment gérer ces problèmes ?
   

Ces problèmes de vie intime peuvent être liés à la maladie, au retentissement psychologique,   

aux médicaments. Parlez en à votre médecin ou à un psychologue.
         
 
La transpiration nocturne fait-elle partie de la fibromyalgie ?
   
Pas à ma connaissance.
         
 
La fibromyalgie peut-elle être héréditaire ?
   
Il existe certainement des formes familiales mais aucun gêne n’a été décelé.
     
 
Mon médecin veut que je diminue la paroxétine (antidépresseur) ;
est-ce que ça va augmente mes douleurs ?

Pas forcément mais on sait que la douleur retentit sur le moral et inversement.

Faut-il une prescription médicale pour faire de l’ostéopathie ? Quel coût ? Remboursement par la sécurité sociale ?

L’ostéopathie n’est pas remboursée par la sécurité sociale.

      
Y-a-t-il un rapport entre la fibromyalgie et la polyarthrite ?
Quelle différence entre fibromyalgie et la PPR ? sachant que les symptômes et les douleurs se ressemblent ?
Y-a-t-il un lien entre être HLAB27+ et la fibromyalgie ?
La fibromyalgie peut-elle se dégrader en spondylarthrite ?
Autres cas connus : 3 personnes dans la même famille positive au HLAB27 dont 2 reconnues spondylarthrite et une (moi) fibromyalgique.
Est-ce que le symptôme sec et le phénomène de Raynaud font partie de la fibromyalgie ?
Spondylarthrite et/ou fibromyalgie ?
Salmonellose mai 2011 – Fibromyalgie décembre 2011 ???
Groupage HLA B27 et fibromyalgie ?

La fibromyalgie est classée par l’Organisation Mondiale de la Santé dans le chapitre des

 

maladies rhumatismales. Il existe souvent des liens entre ces différents pathologies, on parle régulièrement de fibromyalgie secondaire à une pathologie rhumatologique. A ce jour, il n’existe aucun marqueur, aucun examen susceptible de confirmer la fibromyalgie dont on ne connaît pas l’origine exacte.

Pour la salmonellose, il s’agit d’une pathologie infectieuse qui n’a pas de lien .

   
       

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :