Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

26 articles avec douleurs chroniques

Comprendre la douleur chronique (source québécoise)

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

oOo

Adaptation québécoise

Equipe interdisciplinaire

Clinique de la douleur CHUL

du Centre d'Expertise en Gestion de la Douleur Chronique

CEGDC

Auteurs : 

François Bernier

Catherine Gauthier

Sylvie Gosselin

Anne-Marie Pinard

Mélanie Saillant

 Source : 

https://youtu.be/IcdsYdUls44

Collecté sur le blog de : 

Gaëlle Homsy Defer (rédigé par)

oOo

<<< RETOUR

oOo

!  A T T E N T I O N  !

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer. Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable,avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.  Ne prenez jamais un produit connu ou nouveau, quel qu'il soit, sans l'accord express d'une personne compétente en la matière. Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu. Merci de votre compréhension.

____________________________________________________

Partager cet article

Repost0

Sciatique, les lois du lâcher-prise

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

c

Plein le dos de cette sciatique ? Nager, se faire masser et apprendre à dire non : voilà le programme royal pour envoyer valser la douleur.


En France, chaque année, 100 000 personnes souffrent de sciatiques. Cette douleur, souvent chronique, suit le trajet du nerf sciatique de la zone lombaire jusqu’à la fesse, la cuisse voire toute la jambe et le talon.

À l’origine, une hernie discale mais l’arthrose et le surpoids peuvent aussi être responsables. Comme toutes les inflammations, la sciatique ou « lombosciatique » a ses solutions d’urgence telles que les corticoïdes.

Des soins naturels et quelques règles de vie aideront à la soulager durablement.

Prévenir plutôt que guérir

Les mouvements brusques, les torsions à froid et le port de charges lourdes avec la mauvaise posture entraînent la hernie discale responsable de la sciatique, par compression du nerf dans les lombaires.

S’il est évidemment impossible d’anticiper un accident, on peut préparer son corps toute l’année à se renforcer. En marchant comme en faisant la vaisselle, à chaque fois qu’on y pense, il faut veiller aussi à rétroverser le bassin afin de ne pas trop cambrer. Ensuite, la pratique de la natation ou du yoga favorise un étirement doux des muscles et des articulations. Ce dernier agira aussi sur le stress qui verrouille souvent les épaules et le diaphragme et fait le lit des maux de dos.

On peut aussi se tourner vers la technique Bowen, une méthode réflexe, neuromusculaire, qui donne des résultats étonnants sur les sciatiques, notamment la « sciatique du bras » qui irradie du cou à l’épaule.

Les plantes antalgiques à la rescousse

Quand la douleur est déjà là, le repos et la kinésithérapie, associés à une activité douce, sont de mise. Un massage de la zone douloureuse complétera favorablement la convalescence. On pourra mélanger les huiles essentielles de camomille romaine, gingembre et verveine citronnelle et appliquer 3 gouttes du mélange avec une huile végétale neutre.

Pourquoi ne pas aussi entamer une remise en question de « ce qui vous pèse » ? Il n’est pas rare qu’un mal de dos lancinant cherche à signaler un trop-plein accumulé. Dans ce cas, il est important de prendre conscience qu’on ne peut accepter de nouvelles charges et qu’un lâcher-prise est urgent.

Des thérapeutes compétents peuvent vous accompagner.

Auteure :

Lucile de La Reberdière

Sources de l'auteure : 

Lumbago et sciatique : tous les traitements, Alternative Santé
https://www.alternativesante.fr/vertebres/lumbago-et-sciatique

Névralgie cervico-brachiale : la sciatique du bras est surtout arthrosique, Pourquoidocteur.fr
https://www.pourquoidocteur.fr/MaladiesPkoidoc/1160-Nevralgie-cervico-brachiale-sciatique-bras-arthrosique

Étude de la technique Bowen sur le problème « d’épaule gelée » (article en anglais)ScienceDirect
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0965229901904819

Source de la blogueuse : 

https://www.annuaire-therapeutes.com/actualites/258-sciatique-les-lois-du-lacher-prise?

ÛRetour vers la page d’accueil

c

!  A T T E N T I O N  !

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer. Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable,avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.  Ne prenez jamais un produit connu ou nouveau, quel qu'il soit, sans l'accord express d'une personne compétente en la matière. Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu. Merci de votre compréhension.

________________________________________________________________________

Partager cet article

Repost0

Comment lutter contre les douleurs qui vous gâchent la vie ?

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension
 
Les douleurs chroniques sont hélas fréquentes et gâchent le quotidien. On fait le point sur les douleurs articulaires, lombaires et neuropathiques, et les moyens de les soulager.
 

La douleur n’est jamais à ignorer, c’est un signal d’alarme envoyé par le corps. Mauvaise posture, troubles du sommeil, troubles psychiques parfois… les causes d’apparition de la douleur sont aussi variées que les individus. Quand elle est violente et persistante, il faut rapidement consulter un spécialiste pour écarter une maladie ou une lésion grave. Ensuite, l’identification de la douleur est incontournable afin d’y apporter une réponse adéquate.

Articulaires, lombaires, neuropathiques : les douleurs les plus fréquentes

Ces douleurs, chroniques ou pas, sont celles le plus souvent évoquées en consultation. Le mal de dos, qualifié de mal du siècle, concerne 1 Français sur 8, et les douleurs lombaires sont particulièrement fréquentes. Un faux mouvement, un carton trop lourd : votre dos vous le fait payer avec une lombalgie.

Côté articulaire, les déclencheurs sont aussi très variés. Les articulations sont des mécanismes composés de tissus, de cartilage, de ligaments et de liquide. Notre corps en compte environ 400 ! Une chute, un coup ou encore une mauvaise posture peuvent les rendre douloureuses, et générer des douleurs chroniques difficiles à éliminer ensuite.

Quant aux douleurs neuropathiques, elles touchent les nerfs, compressés ou altérés, et se traduisent par des sensations de décharges électriques, fourmillements, picotements. Chez un individu en bonne santé, elles surviennent suite à un choc ou une chirurgie.

Dans ces trois cas de figure, la douleur entraîne stress et fatigue, qui provoquent une tension musculaire, qui accentue la douleur… et rebelote, et vous voilà dans un cercle vicieux qui peut se transformer en parcours du combattant.

La réponse médicamenteuse

Les antalgiques rendent les douleurs lombaires et articulaires plus supportables. Ce sont le paracétamol, l’aspirine et les anti-inflammatoires. Attention à ces derniers, qui peuvent provoquer des maux d’estomac. La prudence doit être de rigueur avec l’automédication, à pratiquer avec modération, et toujours en lisant les notices pour connaître les contre-indications et effets secondaires du médicament. Demandez toujours l’avis de votre pharmacien avant de démarrer un traitement sans ordonnance.

Il existe des traitements antidouleur plus forts, délivrés uniquement sur ordonnance, à base de codéine ou de morphine. Ces médicaments ne sont pas destinés à un usage à long terme, car ils peuvent engendrer une dépendance.  

Concernant les douleurs neuropathiques, plus difficiles à identifier, les antalgiques sont rarement efficaces. La consultation est incontournable, et débouche souvent sur des traitements à base d’antidépresseurs ou d’antiépileptiques.

Adopter des réflexes antidouleurs naturels

Si vous voulez retarder la prise de médicaments ou chercher des alternatives naturelles, on vous a répertorié les plus efficaces ! Voici votre feuille de route contre la douleur.

  • Le premier réflexe est de bouger ! On a tendance à vouloir immobiliser la zone douloureuse, à tort. Activez-vous, marchez un peu chaque jour. Descendez une station de métro plus tôt pour finir à pied, surveillez votre posture au bureau, et ne restez pas assis plusieurs heures d’affilée. Faites du sport, en limitant les activités trop intenses ou à impact, et privilégiez des disciplines « douces » comme le vélo ou la natation.
  • Ensuite, respirez ! Pour atteindre une détente mentale et musculaire, la respiration est une arme imparable. Ça s’apprend, ça se travaille… et ça paie. Mettez vous au calme, et pratiquez quotidiennement des exercices de sophrologie ou de relaxation.
  • Massez-vous ! Le massage permet d’assouplir, d’étirer, de décontracter et de renforcer progressivement les zones concernées. Pour acquérir les bonnes techniques, consultez un ostéopathe ou un kinésithérapeute avant de vous lancer.
  • Mangez ! Certains aliments détiennent des vertus apaisantes, c’est le cas de l’ananas frais, des graines de lin, des mûres ou encore du chou. Mettez-vous à la phytothérapie, médecine par les plantes. Buvez par exemple des infusions de romarin, ortie ou gingembre pour soulager les douleurs articulaires. La camomille et l’eucalyptus seront efficaces sous forme d’huiles essentielles en massage.
  • L’hypnose a également fait ses preuves chez certains patients pour lutter contre la douleur. L’acupuncture peut s’avérer très efficace, notamment pour soulager les douleurs neuropathiques. Pour retrouver la forme et cibler une douleur précise, offrez-vous une cure en thalassothérapie. Il est important d’essayer plusieurs solutions, de ne pas se décourager. Les réponses seront différentes en fonction des douleurs et des individus, mais vos efforts paieront et vous permettront d’améliorer votre état.

Auteure : Sylviane Gougeon

Source :  https://www.bienetre-et-sante.fr/lutter-contre-douleurs/

(ver la page d'accueil)

-=oOo=-

!  A T T E N T I O N  !

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer. Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable,a vant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.  Ne prenez jamais un produit connu ou nouveau, quel qu'il soit, sans l'accord express d'une personne compétente en la matière. Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu. Merci de votre compréhension.

 ______________________________________________________________________________________

1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>