Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #journee mondiale tag

Publié le 16 Septembre 2017

 

Résultat de recherche d'images pour "images rhumatismes"

http://www.vulgaris-medical.com/sites/default/files/styles/big-lightbox/public/field/image/actualites/2014/08/06/16-astuces-naturelles-contre-les-rhumatismes.jpg

 

oOo

 

A l’occasion de la Journée Mondiale des Rhumatismes et pour la quatrième année, « Ensemble Contre les Rhumatismes » veut rendre visible le problème majeur de santé publique que représente ces maladies.

Pour cette nouvelle édition, les 15 associations partenaires de l’initiative « Ensemble Contre les Rhumatismes » ont choisi d’échanger sur des thèmes qui concernent la place du patient dans le système de soins et plus largement sa place dans la société. Renforcer l’alliance du patient avec les soignants permet une meilleure adhésion thérapeutique et une sensibilisation aux actions quotidiennes lui permettant de prévenir le handicap et conserver une qualité de vie. Cela implique un dialogue entre le patient et le médecin dans la prise de décision des traitements, une éducation thérapeutique adaptée à ses besoins. Qu’en est-il dans la réalité, sur le terrain ? Quelles sont les difficultés et les améliorations possibles ? De plus, trop de patients se sentent exclus de la société à cause de leur handicap. Comment les aider à garder ou retrouver leur place ? Des initiatives dans les domaines de l’emploi et de l’exercice physique menées par les associations et les chercheurs seront présentées, elles sont les illustrations que l’exclusion n’est pas une fatalité.

Cette journée est organisée grâce à l’engagement de l’Inserm/Aviesan (Alliance nationale pour les Sciences de la Vie et de la Santé), la Société Française de Rhumatologie, la Fondation Arthritis (1ère fondation privée destinée à soutenir la recherche sur les arthrites en France), la SFBTM (Société Française de Biologie des Tissus Minéralisés), la SOFMER(Société Française de Médecine et de Réadaptation), le CRI (Club Rhumatismes et Inflammation), le GRIO (Groupe de Recherche et d’Information sur les Ostéoporoses),  ainsi que de nombreuses associations de malades concernées par ces maladies. Cette forte mobilisation reflète la volonté de toutes les parties prenantes de faire reconnaître la recherche sur les rhumatismes et les maladies musculo-squelettiques comme une véritable priorité.


Les conférences et débats seront filmés, retransmis en direct avec une participation interactive, dans plusieurs villes françaises, grâce à l’appui des Délégations Régionales de l'Inserm.

Pour assister à cette journée, plusieurs lieux d'accueil sont à disposition du public :

 - à Paris (en présence des conférenciers)

 - à LilleLyonMarseille, Montpellier, Rennes et Toulouse (en retransmission, animation sur place par un membre associatif)

 

oOo

Ensemble Contre les Rhumatismes 

Journée Associations et Patients

oOo

 

 A T T E N T I O N !

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.Ne prenez jamais un produit connu ou nouveau, quel qu'il soit, sans l'accord express d'une personne compétente en la matière. Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu. Merci de votre compréhension. 

 

oOo

 

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Ensemble, #Rhumatismes, #12 octobre2017, #Journée mondiale

Repost 0

Publié le 8 Mai 2017

 

que savez-vous sur la fibromyalgie

https://img1.topsante.com/var/topsante/storage/images/medecine/fatigue/fibromyalgie/soigner/fibromyalgie-que-savez-vous-de-la-maladie-58257/505707-3-fre-FR/Fibromyalgie-que-savez-vous-de-la-maladie_width1024.jpg​​​​​​​

La Journée mondiale de la fibromyalgie est l'occasion de faire le point sur cette maladie qui touche entre 2 et 3 millions de personnes en France, dont 80% de femmes.

oOo

Vrai
Selon la Haute autorité de santé, la fibromyalgie touche entre 2 et 3 millions de personnes en France, soit environ 2,2% de la population générale.

Toutefois, le diagnostic n'est pas toujours posé par le médecin car les symptômes peuvent s'apparenter à beaucoup d'autres maladies.

A noter que 80% des personnes atteintes de fibromyalgie sont des femmes et que 90% ont moins de 60 ans.

Vrai
L'âge moyen d'apparition de la maladie se situe entre 40 et 45 ans mais les adolescents et les enfants peuvent également être touchés par la fibromyalgie.

Vrai
Le diagnostic de syndrome fibromyalgique de l'adulte est posé devant la persistance des symptômes et l'absence d'autre maladie identifiée, d'anomalie biologique ou radiologique.

Mais on n'a pas encore identifié de cause à cette maladie.

Toutefois, certains chercheurs s'orientent vers un dysfonctionnement du système nerveux central qui expliquerait la maladie.

Faux
Selon le rapport de l'Académie nationale de médecine, la douleur, étendue, diffuse, durable (plus de 3 mois) et permanente est le symptôme le plus fréquent qui permet de diagnostiquer un syndrome fibromyalgique.

Mais près de la moitié des patients présentent également d'autres symptômes parmi lesquels on retrouve la fatigue chronique, des troubles du sommeil et des troubles anxieux ou dépressifs.

Vrai et Faux
Certes, on n'a pas encore trouve LE remède qui permettrait de soigner la maladie.

Mais on sait maintenant soulager les différents symptômes (douleur, fatigue, troubles du sommeil) dus à la maladie.

La prescription d'antalgiques est la plus fréquente : ils sont prescrits dans 60% des cas.

Mais la kiné, la gym douce, le yoga et les antidépresseurs prescrits en soutien psychologique permettent aussi de mieux vivre avec la maladie.

Dans la plupart des cas, il est impossible de faire disparaître les symptômes, mais ceux-ci ne conduiront pas à l’invalidité s’ils sont pris en charge de façon précoce.

Vrai
Le maître mot de la prise en charge de la fibromyalgie, c’est l’activité.

Il faut promouvoir la reprise progressive ou la poursuite de l’activité physique chez les patients, en conseillant au moins une demi-heure d’activité physique adaptée, chaque jour.

Comme le souligne la Haute autorité de santé dans ses recommandations : "Le patient doit faire selon ses moyens, mais faire quand même. En effet, le déconditionnement à l’effort peut générer encore davantage de douleur".

S’il est trop difficile de vous reconditionner seul à l’effort, les médecins peuvent proposer des séances de balnéothérapie.

Vrai
Des chercheurs de l'Université du Michigan ont étudié les effets de cette médecine alternative chinoise sur les douleurs de la fibromyalgie. 

Ils ont découvert qu'au bout de 8 séances d'acupuncture, la douleur chronique avait diminué de 50%.

Source https://www.topsante.com/medecine/fatigue/fibromyalgie/fibromyalgie-que-savez-vous-de-la-maladie-58257?email=

oOo

 

A T T E N T I O N !

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.Ne prenez jamais un produit connu ou nouveau, quel qu'il soit, sans l'accord express d'une personne compétente en la matière. Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu. Merci de votre compréhension.

                                               oOo                                        

                                                         oOo   

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest - Evy, la blogueuse

Publié dans #journée mondiale, #fibromyalgie, #Vrai, #Faux, #Point

Repost 0

Publié le 9 Mars 2017

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest - Evy

Publié dans #fibromyalgie, #journée mondiale, #Liens, #france 5

Repost 0

Publié le 8 Mars 2017

 

La prévalence de la fibromyalgie en France a été estimée à 2,2%, avec une nette prédominance de la population féminine. D'autre part, selon la Société Française de Rhumatologie, 5% des personnes consultant en médecine générale seraient concernés par une fibromyalgie. 

Définition

La dénomination fibromyalgie vient des mots « fibro » qui signifie tendons, « myo » qui correspond aux muscles et « algie » à la douleur. La fibromyalgie est une pathologie complexe caractérisée par l'apparition de douleurs musculaires diffuses, chroniques et multiples et par une fatigue accompagnée de troubles du sommeil. La fibromyalgie est reconnue en tant que maladie depuis 1992 par l'OMS (Organisation mondiale de la Santé). 
 

Syndrome polyalgique idiopathique diffus

La fibromyalgie, ou syndrome polyalgique idiopathique diffus, est caractérisée par la présence de douleurs musculaires chroniques. Ces douleurs peuvent être rarement localisées, mais sont le plus généralement diffuses à de nombreuses zones du corps. Elles s'accompagnent généralement d'une fatigue importante, ainsi qu'un épuisement psychologique induit par ces symptômes. Dans la très grande majorité des cas, cette pathologie touche la femme, jeune adulte ou d'âge moyen, active. Les examens pratiqués ne retrouvent aucune explication à ces douleurs, d'où la notion d'« idiopathique » dans le nom du syndrome qui explique l'absence de cause expliquant les symptômes. 

La fibromyalgie n'est pas une maladie grave mais elle implique de nombreuses répercussions sur la vie quotidienne des malades qui en sont atteints. La fibromyalgie est une pathologie chronique pouvant évoluer pendant de nombreuses années. 
 

Statistiques

La fibromyalgie touche environ 1 à 3% de la population c'est-à-dire environ 2 millions de personnes en France et 14 millions d'européens. Cette pathologie représente 14 à 20% des consultations de rhumatologie. La fibromyalgie concerne les femmes, âgées entre 30 et 50 ans. Elle affecte 4 fois plus de femmes que d'hommes. Elle débute en général après 40 ans mais peut s'observer plus précocement. Les enfants peuvent présenter cette maladie. Les personnes atteintes sont des personnes présentant des troubles du sommeil. Des personnes émotives, anxieuses, fragiles, manquant de confiance en elles ou des personnes ayant vécu des situations difficiles les ayant traumatisées. 

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé. 

http://sante.journaldesfemmes.com/rhumatologie/1130792-symptomes-et-traitements-de-la-fibromyalgie/


Causes

Les causes de la fibromyalgie sont assez mal connues mais de nombreuses hypothèses sont de plus en plus évoquées. L'hypersensibilité à la douleur demeure le point principal de cette pathologie. Chez les patients atteints de fibromyalgie, le cerveau n'analyse pas convenablement les messages de la douleur en raison de dysfonctionnements. 

Il existe une perception douloureuse et anormale des stimulations par rapport aux sujets normaux. D'autre part, le système nerveux central n'arrive pas à moduler correctement l'activité des callules nerveuses concernées provoquant une majoration des douleurs ressenties par le patient. Le système corticotrope libérerait moins d'hormones de croissance et perturberait ainsi le sommeil. Le système sympathique serait lui moins réactif au stress. 

La fibromyalgie est associée à des modifications de certains gènes impliqués dans la production de médiateurs comme la sérotonine ou la dopamine. La sérotonine est un neurotransmetteur qui permettant une transmission des signaux de la douleur dans les différentes parties du cerveau. Lorsque baisse de la sérotonine est constatée, situation observée au cours de la fibromyalgie, la sensation de douleur peut être augmentée en raison d'une mauvaise transmission cérébrale des signaux devant la moduler. L'allèle court S du gène transporteur de la sérotonine est plus fréquent chez les personnes atteints de fibromyalgie. 

Le stress, les troubles du sommeil, un traumatisme, un déficit immunitaire ou une infection virale peuvent représenter des facteurs déclenchant de la fibromyalgie. 
 

Symptômes

Les symptômes de la fibromyalgie sont :

  • des douleurs musculaires habituellement diffuses ;
  • des douleurs osseuses ;
  • des douleurs articulaires ;
  • tout autre type de douleurs touchant de nombreuses zones, sans réel rapport entre elles ;
  • l'expression d'une fatigue ;
  • une fatigue psychologique, souvent un épuisement exprimé ;
  • l'amélioration des symptômes lors des vacances ou des jours de repos ;
  • une sensibilité importante au toucher ou à la mobilisation des zones douloureuses.

Douleurs musculaires

Les principaux symptômes de la fibromyalgie sont des douleurs musculaires diffuses. Les malades souffrant de fibromyalgie se plaignent d'avoir mal partout tout au long de la journée. Les douleurs évoluent pendant au moins 3 mois et sont présentes de manière diffuse du côté droit et gauche du corps et siège au dessus et en dessous de la taille. Les douleurs surviennent essentiellement au niveau du cou, des épaules, des bras, du bassin et des genoux et peuvent persister pendant de nombreux mois. 

Les douleurs sont sourdes ou/et violentes, ressemblant à des brûlures ou des piqûres, accompagnées de fourmillements ou d'engourdissements musculaires. Les zones proches de la colonne vertébrale, comme la nuque, les épaules, la zone comprise entre les 2 épaules, les omoplates, le bas du dos, les hanches, sont les plus atteintes. Les douleurs sont localisées dans les muscles entourant les articulations. Des douleurs qui évoluent au cours de la journée et en fonction de l'état de fatigue, de stress et de l'activité physique. Les douleurs s'accompagnent de raideurs diffuses. 

Certains endroits précis du corps sont douloureux au toucher. Il existe des points douloureux spécifiques sensibles à la palpation sur 18 points bilatéraux bien précis. La réaction à 11 des 18 points douloureux à la pression : Cette pression de 4kg/cm² correspond au blanchiment de la pulpe de l'examinateur. 11 points sur les 18 sont nécessaires pour que la fibromyalgie soit diagnostiquée chez un patient souffrant de plus de trois mois. Dans les situations les plus extrêmes, le toucher cause des douleurs sur tout le corps. 
 

Fatigue

Le sommeil n'est pas ou peu réparateur : Le malade se réveille fatigué, parfois même davantage que lorsqu'il se couche. Réveil difficile et douloureux. Le réveil s'accompagne de raideurs. Difficultés pour s'endormir, réveils fréquents, perte du sommeil profond, sommeil agité. La durée du sommeil est plus courte. 
La fatigue est un autre symptôme très invalidant de la fibromyalgie. La fatigue est importante le matin en raison du sommeil peu ou pas réparateur. Elle peut survenir pour des efforts peu importants. La personne atteinte se sent harassée, épuisée et exténuée. Il s'agit plus d'une « sensation de perte totale des forces ». La station debout immobile est difficile. Le repos améliore peu cette fatigue. La fatigue peut devenir invalidante. Le retentissement social, familial, psychologique et professionnel peut être important. La fatigue peut handicaper encore davantage que les douleurs. 
 

Autres symptômes

De nombreux autres symptômes, pas toujours aussi spécifiques, peuvent perturber la vie des patients atteints de fibromyalgie. Ces symptômes poussent les patients à multiplier les consultations de médecins, ce qui a notamment comme conséquence un égarement dans le diagnostic de la maladie.


DiagnosticLa principale difficulté du diagnostic de la fibromyalgie réside dans l'absence de toute anomalie. Les bilans biologiques, histologiques ou radiologiques sont normaux. Le terme de maladie fantôme est même parfois évoqué pour la fibromyalgie. 


Le diagnostic est effectué par un médecin une fois que celui-ci a éliminé d'autres pathologies présentant des symptômes analogues. C'est au terme d'une longue consultation d'une durée d'environ 45 mn qu'un tel diagnostic peut être porté. La fibromyalgie est en effet un diagnostic d'élimination, c'est-à-dire qu'il est porté lorsqu'aucune explication ou cause n'est retrouvée à l'origine des symptômes. Pour porter un diagnostic, le sexe féminin du patient, les symptômes diffus et non systématisés (c'est-à-dire ne répondant pas à un système organisé, touchant des zones sans rapport), l'évolution longue de la maladie, l'amélioration des symptômes lors des périodes de repos et son aggravation au moment de la reprise des activités, l'absence d'amélioration malgré de nombreux traitements essayés sont des arguments de valeur. 

Le test de mesure de l'impact de la fibromyalgie est un questionnaire ayant pour objectif de mesurer les conséquences de la fibromyalgie sur votre santé. Les réponses fournies à ce questionnaire permettront de connaître l'impact de cette pathologie sur la vie de tous les jours du malade. 

Selon l'American College of Rheumatology les critères de diagnostic comprennent une douleur chronique diffuse survenant depuis plus de 3 mois, associée à une sensibilité à la palpation d'au-moins 11 points sur 18 préalablement définis. 

Les 18 points de la fibromyalgie se répartissent dans 9 sites bilatéraux

  • la région sous-occipitale.
  • la région antérieure du cou.
  • la région des deuxièmes côtes.
  • les trapèzes.
  • l'origine des sus-épineux (muscles de la région postérieure de l'épaule).
  • la région du coude.
  • les quadrants supéro-externes des fesses (au-dessous et en arrière de la crête iliaque).
  • les grands trochanters (saillies osseuses à l'extrémité supérieure du fémur).
  • les coussinets adipeux des genoux.

Ce système de classification a des limites. Certains patients étant sensibles à moins de 11 points peuvent être affecté de fibromyalgie. 
 

Traitement

Il n'existe pas de traitement curatif pour soigner la fibromyalgie. Les nombreux traitements testés sont généralement peu efficaces. Tous les spécialistes s'accordent sur la nécessité d'une adaptation des programmes multidisciplinaires à chaque personne atteinte de fibromyalgie.

Traitement non médicamenteux

L'éducation du malade, comme dans toute pathologie reste primordiale : bien comprendre sa maladie, l'accepter, anticiper et savoir gérer les périodes d'aggravation permettent de mieux accepter les traitements proposés. 

La pratique d'une activité physique ou sportive est fortement recommandée. Il est indispensable d'envisager une rééducation à l'effort car les personnes atteintes de fibromyalgie présentent souvent une baisse de leur force musculaire accompagnée d'une amyotrophie, ainsi que d'une augmentation de la fréquence cardiaque. 

Les exercices aérobiques permettent d'améliorer la condition physique ainsi qu'une diminution des douleurs : ainsi, l'aquagym ou la natation en piscine, et des étirements sont particulièrement conseillés. La marche, quant à elle, est particulièrement bénéfique pour les personnes atteintes de fibromyalgie. 

Une prise en charge psychologique a un effet très bénéfique sur la prise en charge de la douleur, de la fatigue et des troubles de l'humeur. Pouvoir s'exprimer librement chez un professionnel permet de libérer la parole et permet de mieux accepter cette maladie chronique. 

Les thérapies comportementales et cognitives semblent avoir fait la preuve d'une certaine efficacité dans la prise en charge de cette pathologie. La relaxation peut apparaître comme une méthode simple et efficace pour soulager les symptômes de la maladie. Plusieurs techniques peuvent être proposées. 

On appelle "sophrologie" des phases de méditation favorisant la détente corporelle, dans lesquelles le thérapeute libère des angoisses. La sophrologie apprend à se détendre pour prendre de la distance avec ses émotions, ses tensions et à se concentrer sur l'écoute de ses ressentis. Les séances de sophrologie pour les personnes atteintes de fibromyalgie se fondent vont comme pour toute séance sur la relaxation dynamique et la suggestion mentale. Les exercices de relaxation dynamique s'appuient sur des contractions musculaires douces et une respiration contrôlée. Cette pratique permet de se relâcher, de renforcer sa concentration et de développer la représentation de soi. La personne, installée sur une chaise, peut, par exemple, tendre les bras au dessus de sa tête et allonger doucement les jambes en respirant par le nez, puis étirer lentement l'ensemble de son corps respiration bloquée avant de revenir en position initiale sur l'expiration. Cet exercice de l'ensemble du corps, à répéter trois fois, permet de se libérer des tensions et de prendre conscience de son corps assoupli et libéré. La suggestion mentale permet la visualisation d'images positives afin d'enrayer la sensation de douleur et de créer des images positives. La personne peut par exemple s'entraîner à visualiser les différents endroits douloureux de son corps comme autant de points rouges. Elle s'exerce ensuite mentalement à faire diminuer l'intensité de la couleur, pour que les points passent du rouge au rose avant de disparaître. Par la force du mental, on agit ainsi sur l'intensité de la douleur ressentie. Pratiquée quotidiennement, la sophrologie permet d'estomper le symptôme et peut ainsi jouer un rôle d'accompagnement important dans le traitement. 

La musicothérapie repose sur un processus de visualisation dans un environnement musical, qui permet d'évacuer les tensions en étant soutenu par la musique. 

Le training autogène repose sur le principe de l'autohypnose enseigné par le thérapeute, avec une focalisation sur le plexus solaire afin d'évacuer la douleur. 

L'hypnose permet de relâcher les muscles de la respiration et donne sujet un accès à son inconscient pour traiter des problèmes anciens et refoulés. Seul un membre du corps médical est la possibilité de pratiquer l'hypnose, généralement les psychiatres, mais aussi généralistes et spécialistes confrontés à la douleur et au stress. Dans un cadre médical, la pratique de l'hypnose est sans danger, son influence sur notre inconscient n'est pas toute puissante. (plus d'infos : Institut français d'Hypnose). 

L'acupuncture est une technique souvent utilisée dans la prise en charge de la fibromyalgie. 
 

Sport

Un malade atteint de fibromyalgie doit faire en sorte de bouger le plus souvent possible. Une des mesures fondamentales de la prise en charge d'un malade affecté par la fibromyalgie consiste à maintenir un certain niveau d'activité physique, dans les limites de ses capacités. Pratiquer des mouvements quotidiens peut également être considéré comme un des traitements de la maladie. La pratique d'une activité physique ou sportive est donc très fortement conseillée. 


Il est indispensable d'envisager une rééducation à l'effort parce que les personnes atteintes de fibromyalgie présentent souvent une diminution de leur tonus musculaire accompagnée d'une amyotrophie, ainsi que d'une accélération du rythme cardiaque. Le réentrainement à l'effort s'effectue après un bilan cardiaque comprenant le plus souvent une épreuve d'effort. Plusieurs exercices, appelés exercices dynamiques globaux, pourront être proposés comme la marche sur un tapis roulant par exemple ou du rameur. Il est parfois impossible d'effectuer ce type d'activité : dans ce cas, d'autres exercices limités à certains groupes musculaires peuvent être proposés. Lutter contre le stress reste primordial pour les malades atteints de fibromyalgie. 

Une activité professionnelle doit être conservée afin de maintenir une activité sociale et de ne pas rester trop au repos et éviter l'isolement. Une activité professionnelle demandant un effort physique trop intense peut nécessiter un changement de poste ou un aménagement. 

Les exercices d'aérobic permettent d'améliorer la condition physique du malade ainsi qu'une diminution de ses douleurs. L'aquagym, la natation en piscine et des étirements sont vivement conseillés. La marche est extrêmement bénéfique pour les malades atteints de fibromyalgie. 
 

Traitement médicamenteux

Il existe plusieurs traitements médicamenteux qui peuvent améliorer les symptômes provoqués par cette maladie chronique qui associe des douleurs chroniques, une fatigue injustifiée et des troubles du sommeil. 


Les antalgiques prescrits contre les douleurs ne sont pas tous efficaces dans le traitement de la fibromyalgie. L'Académie de médecine recommande le tramadol, seul médicament à avoir prouvé son action, en association avec le paracétamol

Les médicaments anti-inflammatoires sont assez peu efficaces dans le traitement de la fibromyalgie. 

Les anti-épileptiques, améliorent les douleurs de la fibromyalgie et diminuent le seuil d'excitabilité des nerfs responsables de la douleur. Certains médicaments antiépileptiquesaméliorent les troubles du sommeil et la fatigue. 

Les antidépresseurs comme l'amitriptyline, la duloxetine, la venlafaxine et le milnacipran, ne sont pas utilisés pour leurs effets antidépresseurs, mais pour leur effets bénéfiques sur les troubles du sommeil, la fatigue, les douleurs ainsi que sur les troubles de l'humeur. Ils sont prescrits en dosages moins forts que dans la dépression et sont plus rapidement actifs. 

 A T T E N T I O N !

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.Ne prenez jamais un produit connu ou nouveau, quel qu'il soit, sans l'accord express d'une personne compétente en la matière. Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu. Merci de votre compréhension.     

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest - Evy

Publié dans #Articles collectés, #fibromyalgie, #journée mondiale, #sport, #activités physiques

Repost 0

Publié le 5 Mars 2017

 

 

La fibromyalgie qui touche environ 2 à 2,5 pour 100 de la population mondiale (ce qui fait un million et demi de français concernés), est une maladie pour laquelle il n'existe aucun traitement actuellement.

Après avoir été considérée comme un syndrome, reconnue comme maladie rhumatismale par l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) depuis 1992* , elle se caractérise par un état douloureux musculaire chronique et une fatigue continue qui peut aller de la simple gêne dans le quotidien à l'épuisement total qui force à rester au lit. mais toujours pas en France.

Les principaux symptômes dont se plaignent les personnes atteintes de fibromyalgie, sont :

 

 Des douleurs diffuses, constantes et permanentes,

  • Un sommeil fortement perturbé et non récupérateur,
  • Des paresthésies des membres (fourmillements),
  • Des perturbations psychiques importantes de type dépression réactionnelle,  Un épuisement qui peut être total, etc...

L'impact de la maladie

Statistiquement, il apparaît que la fibromyalgie génère un handicap très important pour plus de 30 0/0 des malades. Son impact se ressent dans les actes de la vie quotidienne, sociale, professionnelle et personnelle : beaucoup perdent leur emploi et n'arrivent plus à se maintenir dans une vie sociale . Sans compter l'impact psychologique de la fibromyalgie qui entraîne un isolement social, professionnel et personnel plongeant les malades dans la précarité. Précarité humaine, affective, sociale, des personnes ignorées et fragilisées;

La situation des patients

L'errance médicale

Bien que ce point tende à s'améliorer au fil du temps, la multiplicité des symptômes fait que le malade ne sait pas vers quel médecin se tourner un rhumatologue, psychologue, neurologue... rendant beaucoup plus complexe le parcours médical, les patients se sentent d'ailleurs souvent délaissés par le corps médical.

Le corps médical

Le corps médical, dans sa globalité, est très peu formé et informé de ce type de maladie chronique, beaucoup de médecins sont encore sceptiques sur ce qu'est la fibromyalgie, la considérant encore comme une maladie psychosomatique.

Prouver l'existence de la maladie

La troisième problématique concernant la fibromyalgie est l'absence de résultats objectifs, vu du côté médical, en ce qui concerne les analyses biologiques, IRM, radios, scanners... Cette affection est donc souvent considérée comme une maladie quasi imaginaire. Les médecins, par méconnaissance de cette maladie, sont bien souvent désarmés face à leurs patients.

Synthèse des Résultats de cette enquête réalisée sur une période de 21 jours avec 491 participants.

Population étudiée

Sur 491 participants, 464 sont du sexe féminin et 27, masculin, soit une proportion de 94,5% de femmes pour 5,5% d'hommes.

Errance médicale

La durée moyenne de l'errance médicale (durée entre le début des symptômes et le diagnostic final) s'élève à 6 ans. Six longues années à souffrir sans connaître le nom de sa maladie et en se posant toutes sortes de questions, les malades commencent très souvent à consulter qu'au moment où les problèmes physiques deviennent trop importants pour être ignorés. Des personnes souffrant de fibromyalgie depuis la petite enfance ne se voient diagnostiquées que très longtemps après le début des souffrances.

Une douleur parmi toutes les autres. Quand l'évidence du diagnostic ne vient pas, la solitude face aux maux de son corps finit par envahir l'esprit. C'est ce que l'on appelle l'errance diagnostique. Plus qu'une solitude, un dédale labyrinthique dans l'incertitude de la maladie.

Le Schéma de Wood

Le Schéma de Wood permet d'évaluer l'impact de la maladie sur une échelle : 0 (pas d'impact) à 4 (impact élevé) différents critères tels que : la possibilité de maintenir des activités, de marcher, de changer de position, de s'occuper des tâches ménagères, se tenir assis, se servir de ses mains, l'attention etc.

N'ont été retenus dans les résultats que les scores supérieurs à 2 (par conséquent avec un impact plus ou moins important) pour chacun des critères évalués 'impact du syndrome est important sur la vie personnelle, sociale et professionnelle des personnes atteintes qui doivent réaménager la gestion de leur santé et de leur énergie. Il leur arrive souvent de devoir changer d'emploi, diminuer leur temps de travail ou l'abandonner complètement. Elles ont aussi de la difficulté à assumer les tâches ménagères. Dans ces conditions, on voit fréquemment apparaître de l'anxiété et un état dépressif.

Parmi les activités courantes de la vie quotidienne, certaines sont particulièrement pénibles pour les personnes atteintes de fibromyalgie. En voici quelques exemples :  debout sur place, comme dans une file d'attente, à une caisse,

 

Tous les mouvements qui nécessitent de mettre et de garder les bras en l'air, spécialement avec un poids dans les mains (se sécher les cheveux faire les carreaux ou tenir une bouteille d'eau mais aussi tous les gestes nécessaires pour s'occuper d'un jeune enfant

Manier des objets à bout de bras (plier ou repasser du linge, tenir le volant de la voiture),  mouvements répétitifs (nettoyer, éplucher, écrire, coller, etc.),

 

Tout contact au niveau des jambes, des genoux, des cuisses, des bras et des épaules, Les changements brusques de luminosité ou de température ou de sonorisation...

L'évolution du syndrome varie d'une personne à l'autre. Un petit nombre arrive à une rémission presque complète alors que d'autres évoluent vers une détérioration plus sévère.

Fibro'actions a pour vocation d'oeuvrer pour la reconnaissance de la fibromyalgie en France, nous travaillons en lien avec les institutions et administrations afin de faire changer les choses.

Depuis Novembre 2014, date de création de Fibro'Actions, nous avons réussi à mobiliser autour de la maladie, à sensibiliser l'opinion publique sur la fibromyalgie, à interpeller les politiques, le ministère de la santé, la Haute Autorité de Santé etc... Un travail de longue haleine qui demande beaucoup de moyens humains et financiers afin de défendre les droits des personnes atteintes de fibromyalgie.

Nous avons organisé, en partenariat avec l'union d'Associations Fibro'Alliance

 

(http://fibromyalqie-12mai.rinqconcept.fr/),

(5 associations), le rassemblement du 12 mai 2015 sur Paris

au ministère de la santé qui a été un moment très fort d'échanges et de mobilisation.

Depuis le mois de mars 2015, nous travaillons également à ouvrir des antennes locales afin de pallier au manque de soutien, psychologique, administratif, social et à la problématique d'accès aux soins que nous rencontrons.

Les Antennes mises en place ou en voie de l'être : Miramas, Avignon, Niort, Picardie, Caen, Bretagne etc.

Des enquêtes sont également en cours, ce qui va permettre de travailler plus finement avec les administrations afin de faire changer les choses.

 

L'union d'association Fibro'Alliance a été reçue au ministère de la Santé le 12 mai 2015. Nous avons rencontré le Dr Bignolas, responsable du service maladie chronique de la direction générale de la santé, ainsi que le Dr Cacqueray (spécialiste de la fin de vie et de la douleur en particulier).

L'entretien a été très enrichissant et nous avons tous eu le sentiment d'être face à des personnes réceptives, souhaitant communiquer et faire avancer les choses. Nous avons pu exprimer et échanger sur les points essentiels, notamment :

  • Reconnaître la fibromyalgie en tant que maladie,
  • L'errance médicale,

 Les problèmes institutionnels que nous rencontrons,

  • Les reconnaissances ALD et invalidité,
  • L'impact de la maladie et du handicap engendré, physique comme social,
  • La détresse morale et financière des malades,
  • L'absence de traitements efficaces, la surmédication paradoxale qui en découle,
  • L'absence ou le manque de formation des professionnels de santé,
  • L'absence de transparence des institutions.

Il en ressort une grande avancée pour nous tous . depuis 2 ans, une étude de l'INSERM [Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) était en cours de gestation, mais faute d'accord de financements, elle était en stand-by. Grâce à notre mobilisation depuis

plusieurs mois, les choses se sont nettement accélérées, le financement a été accordé en mars (l'étude est financée pour moitié par le ministère de la santé et pour l'autre par l'Inserm), et elle vient de débuter.

Si on fait un bilan rapide, jusqu'à présent, il n'existe qu'un rapport d'orientation de la HAS (Haute Autorité de Santé) nettement insuffisant, et un rapport de l'académie de médecine, rien d'autre.

Dorénavant, l'Inserm va prendre en charge ce dossier et réaliser une vaste étude concernant la fibromyalgie chez l'adulte et chez l'enfant.

Pour la première fois en France, la recherche concernant la fibromyalgie va enfin débuter !

Cette étude va être vaste, et explorer toutes les facettes repérées de la maladie, allant de l'efficacité des traitements médicamenteux et non médicamenteux, de l'évaluation du handicap et de son retentissement social, son étiologie (l'étude des causes possibles de la fibromyalgie), etc.

Le Dr Bignolas a exprimé son souhait de nous faire participer activement à cette étude, et de nous rencontrer régulièrement pour faire un point sur son avancée et pouvoir échanger sur les différentes problématiques posées. Nous allons nous revoir dans 6 mois pour faire un premier point ensemble, nous pourrons donc communiquer régulièrement sur les avancées de l'étude.

Une formidable avancée, nous avons posé les bases de notre reconnaissance !

Vu l'ampleur de la tâche concernant l'étude de l'Inserm, il est évident que cela ne va pas se faire aussi vite que beaucoup pourraient espérer et il va falloir être un peu patient. Mais patient ne veut pas dire rester les bras croisés et passifs, bien au contraire !

Nous serons convoqués à nouveau par le ministère en fin d'année pour faire un point sur les avancées de l'étude de l'INSERM et sur la situation globale.

 

La journée mondiale de la fibromyalgie 2015 a été une grande réussite, nous étions plus de 200 personnes malades à avoir traversé la France, malgré nos handicaps et la maladie, pour se réunir au ministère de la santé et marquer notre mobilisation.

Nous préparons d'ores et déjà, le 12 mai 2016, où nous attendons une mobilisation encore plus importante que l'année dernière. Députés et médecins seront présents également pour nous soutenir.

oOo

Un grand merci à Sophie pour cet article. Evy 

Sources http://fibromyalqie-12mai.rinqconcept.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest - Evy

Publié dans #dates à retenir, #Activités, #calendrier, #journée mondiale

Repost 0

Publié le 15 Mai 2015

A l'hôpital Edouard-Herriot, en 2007, à Lyon.

A l'hôpital Edouard-Herriot, en 2007, à Lyon. (Photo Jean-Philippe Ksiazek. AFP)

Ce syndrome, dont c'était, le mardi 12 mai 2015, la journée mondiale, se caractérise par des douleurs chroniques. Les malades considèrent que les traitements et prises en charge ne sont pas à la hauteur.

Blandine Bouedo avait coutume d’appeler ses douleurs ses «H21». «Les trois autres heures, c’était quand je dormais. Et je dormais parce que je tombais d’épuisement», raconte-t-elle. Cette infirmière en psychiatrie de 55 ans est atteinte de fibromyalgie. Un syndrome caractérisé par des douleurs chroniques diffuses dans tout le corps, une grande fatigue et des troubles du sommeil, dont c'est ce mardi la journée mondiale. Selon la Haute Autorité de santé (HAS), entre 1,4% et 2,2% des Français seraient fibromyalgiques, des femmes dans 80% à 90% des cas. «On a l’impression d’avoir mal à l’intérieur des os, comme si on recevait des décharges électriques», illustre Blandine.

 

Ses premières douleurs sont apparues à la fin des années 90, mais elle avoue n’y avoir pas prêté particulièrement attention. Elles ont commencé à être invalidantes en 2007, puis, au printemps 2012, «j’ai vécu dix-huit mois de descente aux enfers. Tout m’était douloureux, ça allait de la racine de mes cheveux à mes orteils. On ne pouvait plus me toucher, je ne pouvais plus marcher. J’étais épuisée, je me réveillais aussi fatiguée, voire plus, qu’en allant me coucher». Les antalgiques, avalés à haute dose, n’y font rien. Blandine vit avec des douleurs d’une intensité qu’elle évalue à 6 ou 7 sur 10. Non-stop. «La seule chose qu’on a en tête, ce sont les douleurs, la seule chose dont on peut parler, ce sont les douleurs.»

«Ça met le médecin devant son incapacité»

La perte de vie sociale est classique chez les fibromyalgiques. Parce qu’ils s’auto-excluent de nombre d’activités, sources de douleurs, et parce que l’entourage, parfois incrédule, s’épuise et s’éloigne. «Si on dit qu’on a la migraine ou mal aux dents, les gens comprennent. Mais des douleurs constantes, diffuses, qui ne laissent quasiment jamais aucun répit, ce n’est pas possible à imaginer, constate Carole Robert, présidente de l’association Fibromyalgie France. On a pensé pendant treize ans que j’avais une sclérose en plaques : pendant treize ans, j’ai éveillé la compassion. Quand on m’a posé le diagnostic de fibromyalgie, j’ai éveillé la suspicion. Les gens me disaient : “Tu es sûre que tu es bien malade ?”»

Ce même scepticisme existe chez des médecins, qui considèrent que la fibromyalgie est dans la tête. «Nous avons une formation tournée vers la rationalité. Or là, nous n’avons ni cause ni traitement, ça met le médecin devant son incapacité», souligne le rhumatologue Jean-Luc Renevier, très au fait du syndrome. Car la fibromyalgie reste en grande partie un mystère. Il existe «plein d’hypothèses» sur son origine, mais «aucune n’a fait preuve de sa réalité», constate le rhumatologue. Le plus déroutant étant qu’il n’existe aucune lésion ou inflammation permettant d’expliquer ces douleurs persistantes. Sur les radios, tout est normal. Ce qu’on sait, c’est que le cerveau des fibromyalgiques ne filtre pas suffisamment la douleur. La fibromyalgie est reconnue par l'Organisation mondiale de la santé depuis 1992, l'Académie nationale de médecine affirme qu'il s'agit d'un mal à prendre au sérieux et la HAS a publié un rapport d'orientation en 2010 qui a permis de la crédibiliser aux yeux d'un certain nombre de médecins.

L'infimière «m’a envoyée en hôpital psychiatrique en urgence»

Reste qu'outre le manque de connaissances, «il y a une réticence à prendre en charge [les malades] parce que c’est très chronophage», déplore le DRenevier. La réponse se fait ainsi souvent à coup de (nombreux) médicaments. Antalgiques, donc, mais aussi antidépresseurs. «On nous donne des médicaments, mais on ne nous écoute pas, dénonce Blandine Bouedo. A cause de tous ces traitements, j’avais le foie très abîmé, les médecins ont même parlé de m’en enlever un bout.» Les traitements destinés aux fibromyalgiques ne disposent pas d'autorisation de mise sur le marché en France (contrairement aux Etats-Unis, par exemple) et sont souvent prescrits pour dépression, ce qui n'aide pas les malades à accepter leur situation et à se sentir reconnus.

Les fibromyalgiques sont souvent réduits à leur syndrome : s’ils ont mal, s’ils ont un problème, ça ne peut être qu’à cause de la fibromyalgie. «Aux urgences, à partir du moment où on dit qu’on est “fibro”, ils ne s’occupent plus de nous, ils nous font une injection de morphine et nous laissent dans un coin», regrette Blandine Bouedo. Un comportement fréquent, qui peut se révéler dramatique.

Carole Robert a ainsi dû se rendre aux urgences pour un trouble cardiaque et, «en 1 h 30, l’infirmière m’a convaincue que c’était psychique et m’a envoyée en hôpital psychiatrique en urgence. Tout le monde était d’accord pour dire que c’était ma tête». Ce trouble cardiaque prétendument imaginaire était en fait une fibrillation auriculaire. Quelques mois plus tard, Carole Robert faisait un AVC.

La fibromyalgie ne se guérit pas et une minorité de patients répond aux antalgiques. En revanche, les méthodes non médicamenteuses (relaxation, qi gong, balnéothérapie…) font de plus en plus leurs preuves. «On pense moins à la douleur, on a l’esprit qui se libère», explique Carole Robert. C’est justement grâce à cela que Blandine Bouedo parle de ses douleurs au passé. «Je suis toujours douloureuse, mais je ne suis plus en souffrance. Je ne suis plus au fond du trou avec des idées noires», salue-t-elle. Mise en invalidité à cause de son syndrome, elle a entamé une formation au qi gong, avec un objectif : créer une association destinée aux personnes souffrant de doulours chroniques. Elle qui dépensait entre 300 et 400 euros par mois en médicaments, ne débourse aujourd’hui plus que 38 euros pour ses séances d’acupuncture.

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #syndrome, #prise en charge, #douleurs chroniques, #journée mondiale

Repost 0

Publié le 13 Mai 2015

Photo de Emilie Fibro Dornier.

                           

Je ne peux plus bouger ce jour mais je suis fière d'avoir participer à ce rassemblement pour la reconnaissance de la fibromyalgie. Les associations ont été recues au ministère de la santé. Gros bémol contre Fibromyalgie France qui n'était pas présente, pourtant domicilié à Paris... On en a aussi profité pour voir la Tour Eiffel, les Invalides, et l'Arc de triomphe Amélie Fibro Fight Jamel Jenny Marty Sylvie Pousset Blaise Marion Girollet Damien Bouvret Sophie Fibromyalgiesoixantesix Émilie Taurus Aurelie Fibro'Actions Aurélie Castro Gérard Chargé Valentine Anglarès Valentine marraine la Fibromyalgie Jany-c Rousseau Delferriere Bruno Marie Jose Jaffres Bernard FibroFolie Ludo Fibromyalgie Murielle Lecomte Christelle Avit Christine Moisson Marie Christine Legrand Christalyde Vitrail Christophe Donchez Chris Fibromyalgie Cuetara Sonia Sonia Dornier Sonia Coiffard Ensenble Contre la Fibromyalgie FibroActions Douleur Fibro Sabrina Fibromyalgie Vivre Mieux Fibromyalgies.fr Mat Fibromyalgie Auteur Maryse Nous Les Fibros Fibro Fight Fibromyalgie 66 Rachel Fibromyalgie Stef Fibro Laetitia Barbier Marie Hélène Augier Marie Papillon Marie-Josée Pauzé Marie Chaton Marie Claude Fibromyalgie LaVie Lanaudière-Qc Florence Rolin-Alix Vanessa Urnous Amélie Bosco

Source : Facebook https://www.facebook.com/profile.php?id=100008331461359

****

MERCI MILLE FOIS A TOUS CEUX

QUI ONT SURMONTE LEURS DOULEURSET LEUR FATIGUE

POUR FAIRE ENTENDRE NOTRE VOIX

AUPRES DES INSTANCES DE NOTRE PAYS,

HIER A PARIS !!!

****

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #journée mondiale

Repost 0

Publié le 6 Mai 2015

LA BLOGUEUSE, LE RETOUR....  (Voilà, la parenthèse Bordelaise est terminée !)

LA BLOGUEUSE, LE RETOUR.... (Voilà, la parenthèse Bordelaise est terminée !)

Source : https://www.facebook.com/ (un grand merci à mon amie, Martine Fargeix qui m'a envoyé cette image, via Facebook)

Source : https://www.facebook.com/ (un grand merci à mon amie, Martine Fargeix qui m'a envoyé cette image, via Facebook)

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #journée mondiale

Repost 0

Publié le 23 Avril 2015

LA JOURNEE INTERNATIONAL

DE LA FIBROMYALGIE

LE 12 MAI 2015

 

POURQUOI LE 12 MAI ?


Parce que c’est le jour de la naissance de Florence NIGHTINGALE, née en 1820, en Grande Bretagne, elle était infirmière. C’est vers l’âge de 40 ans qu’elle contracte fortement le Syndrome de Fatigue Chronique et de Fibromyalgie. Elle a dû rester alitée, pratiquement constamment, les cinquante dernières années de sa vie. Malgré la maladie, elle est à l’origine de la fondation de la croix rouge internationale et de la 1ère école d’infirmières. Elle est un symbole de résistance et de lutte contre notre pathologie.

Nous avons voulu apporter notre témoignage, pour cette journée spéciale pour nous, les fibromyalgiques !!

 

LETTRE AUX PERSONNES QUI N’ONT PAS LA FIBROMYALGIE  


Contrairement à un  cancer ou à un accident, la fibromyalgie est une maladie invisible et que les personnes ne comprennent pas…Ce sont des choses que j’aimerais que tu comprennes avant de me juger…

S’il te plaît, il faut que tu saches que je suis malade, cela ne veut pas dire que je ne suis plus une personne humaine. Je dois vivre presque toute la journée avec des douleurs et de la fatigue et si tu viens me voir, tu ne trouveras pas cela bien drôle. S’il te plaît, il faut que tu comprennes. Quand tu as la grippe, tu ne te sens pas bien toi aussi, moi, j’ai cette sensation depuis des années, je ne peux pas être misérable tout le temps, en fait, cela me demande un énorme effort, un énorme travail sur moi pour ne pas paraître misérable. Si tu me parles et que j’ai l’air joyeux, cela ne veut pas dire que tout va bien.

Cela ne veut pas dire que je ne souffre pas ou que je ne suis pas très fatiguée ou que ma santé s’est enfin améliorée ; Alors s’il te plaît ne me dit pas « tu vas bien ! » « Tu es en pleine forme ! » je ne suis pas forcément bien, j’arrive juste à ce moment-là à mieux contrôler la douleur et la fatigue. S’il te plaît, il faut que tu comprennes qu’être capable de me tenir debout durant ½ heure aujourd’hui ne veut pas dire que je pourrais tenir debout vingt minutes ou une heure demain. Parfois je suis capable de faire une marche d’une heure et le lendemain je ne peux pas aller chercher mon pain. Alors, s’il te plaît, ne me dit pas « mais tu l’as déjà fait » « tu t’écoutes trop » « bouge-toi »… Non demande-moi si je peux faire une promenade aujourd’hui ou aller manger chez toi, bien des fois, je suis obligé d’annuler à la dernière minute ce genre d’invitation. Ne me dis pas ce genre de choses qui me blessent, crois-moi, si j’étais capable de faire cela, je le ferais tout simplement. Quand je fais des efforts, mes muscles ne réagissent pas comme les tiens et si je fais un effort intense il me faut beaucoup plus de temps que toi pour récupérer. S’il te plaît, il faut que tu comprennes que si je dis que je dois m’asseoir ou m’étendre ou prendre un calmant, je ne peux pas attendre, car la douleur ou l’épuisement ne prévient pas. Si tu veux me suggérer une recette magique, ne le fait pas, non pas parce que je n’apprécie pas l’idée que l’on veuille m’aider, crois moi je fais tout mon possible pour aller mieux mais pour l’instant rien ne me soulage, je suis sûre qu’un jour arrivera ou on trouvera la solution. Sur plein de points, je dépends de vous – les gens pas malades - j’ai besoin de vous pour venir me voir quand je vais trop mal pour sortir. Je peux avoir besoin que tu me ramène du pain ou juste que tu sois là. Quand tu viens me voir, ne jette pas un regard de reproche sur le ménage qui n’est pas fait, s’il n’est pas fait, c’est parce que je ne peux pas…

S’il te plaît, ne me juge pas… essaie de me comprendre.

Nous avons trouvé cette lettre dans nos archives mais nous n’en connaissons pas l’auteur

 

__________E.F.O. 35  36 Boulevard Albert 1er - 35200 Rennes ___________

   N° Siret : 532 542 016 00011   

Courriel : efo35000@gmail.com  - 

Site Internet : http://www.entraide-fibromyalgie-ouest.com

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #journée mondiale

Repost 0

Publié le 11 Avril 2015

Logo de Vivre FM

Invité : Emilie Taurus, chargée des relations et de la communication de l'association Fibro'Actions qui lutte pour la reconnaissance de la fibromyalgie, maladie orpheline "niée par les pouvoirs publics"

L'association Fibro'Actions lutte pour la reconnaissance de la fibromyalgie par les institutions et souhaite interpeller le corps médical, qui, dans sa globalité, est très peu formé à ce type de maladie chronique, et encore sceptique sur ce qu'est la fibromyalgie, souvent perçue comme une maladie psychosomatique.

Bien que ce point tende à s'améliorer au fil du temps, la multiplicité des symptômes fait que le malade ne sait pas vers quel médecin se tourner : un rhumatologue, psychologue, neurologue... 

La fibromyalgie est un syndrome caractérisé par des douleurs diffuses dans tout le corps, douleurs associées à une grande fatigue et à des troubles du sommeil. Ce syndrome est très éprouvant et empêche souvent la personne qui en souffre d’accomplir ses activités quotidiennes ou de fournir un travail à temps plein.

Pour la journée du 12 mai 2015, l'association prévoit de se regrouper à partir de 11h jusqu’à 16h sur une place rue d’Estrées, croisement de l’avenue ségur et duquesne; elle se situe à une petite 100ène de mètres du ministère de la Santé.

Contacts:

mail : fibroactions@ringconcept.fr
tel : 06 42 50 56 12

http://reconnaissance.ringconcept.fr/

Ma source : http://www.vivrefm.com/podcasts/fiche/9776/fibro-actions-et-la-journee-mondiale-de-la-fibromyalgie-12-mai-2015

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #podcast, #fibro'actions, #journée mondiale

Repost 0