Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

legislation

Textes émanant du sénat français et du parlement Eurpéen

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

Partager cet article
Repost0

« Infirmiers, dentistes, médecins et kinés unis contre la loi santé »

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

C’est ce que titre Le Figaro, qui indique qu’« un nouveau front demande le retrait pur et simple du texte de la ministre Marisol Touraine ».
Guillaume Guichard relève ainsi que « la pression remonte sur le projet de loi santé de Marisol Touraine, qui arrivera mi-mars en commission à l'Assemblée. Un collectif de syndicats de professionnels de santé libéraux a envoyé une lettre au premier ministre Manuel Valls pour demander le retrait pur et simple du texte ».
Le journaliste explique que « ce «Mouvement pour la santé pour tous», créé à l'initiative du Syndicat des médecins libéraux (SML, minoritaire), rassemble un large éventail de syndicats, de la Fédération des médecins de France aux syndicats de chirurgiens, en passant par deux syndicats d'infirmiers, de dentistes et des organisations de kinés ».
Éric Henry, président du SML, remarque : « Nous sommes au service de la colère de nos mandants. Marisol Touraine souffre de surdité, François Hollande répond à côté. Donc nous demandons à Manuel Valls, qui ne s'est pas encore exprimé sur le sujet, de désinscrire le projet de loi santé du calendrier parlementaire ».
Guillaume Guichard souligne que « les professions paramédicales, en particulier, ne goûtent guère que les médecins soient les seuls reçus au ministère pour participer ces dernières semaines à l'écriture d'amendements au projet de loi. Une concertation obtenue, toutefois, de haute lutte par les médecins après leur grève de fin décembre ».
Philippe Tisserand, président de la Fédération nationale des infirmiers, déclare ainsi : « Nous dénonçons l'irrespect et le mépris du ministère à notre encontre. Le projet de loi nous emmène tout droit vers un modèle où nous deviendrons les salariés des médecins ».
Le journaliste observe que « les plus gros syndicats de médecins ne se sont toutefois pas joints à ce mouvement cimenté par la colère. Et pour cause : ils ne réclament pas le retrait de la loi santé. Ils veulent la réécrire en partie… ce qu'ils essayent de faire au sein de groupes de travail thématiques ».
Guillaume Guichard note toutefois que « seuls les travaux autour de l'organisation des soins en région et sur les généralistes semblent avoir avancé. Quant à celui sur le service public hospitalier, il est bloqué. De source syndicale, un point d'étape de la ministre est attendu en début de semaine prochaine ».
Le journaliste note en outre que « les membres du «Mouvement pour la santé pour tous» ne croient pas à une réécriture du texte », le président du SML soulignant que « comme les modifications seront apportées par amendement, nous serons incapables de savoir ce qu'il y aura au final dans la loi ».
Guillaume Guichard conclut que « tous ont en ligne de mire la manifestation du 15 mars, lancée au départ par les syndicats d'internes en médecine. Les organisations de médecins, les unes après les autres, s'y sont associées, suivies par les autres professionnels de santé. […] Tous s'attendent à ce que le degré de réécriture du texte dépende de l'importance de la mobilisation ».

Le Figaro

Revue de presse rédigée par Laurent Frichet

Source :

http://www.mediscoop.net/

Publié dans Législation

Partager cet article
Repost0

Question au Gouvernement

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

 

photo 1.imgx

 

 

14ème législature

Question N° : 25810 de M. David Habib ( Socialiste, républicain et citoyen - Pyrénées-Atlantiques ) Question écrite
Ministère interrogé > Affaires sociales et santé Ministère attributaire > Affaires sociales et santé
Rubrique > santé Tête d'analyse > maladies rares Analyse > prise en charge. fibromyalgie
Question publiée au JO le : 30/04/2013 page : 4620

Texte de la question

M. David Habib attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur la situation des patients atteints de fibromyalgie. Ils sont confrontés aux souffrances, fatigue, troubles du sommeil et de nombreux autres symptômes associés. Les origines sont très diverses et ont été souvent associés à des traumatismes psychologiques mais aussi physiques. Il existe plusieurs sortes de fibromyalgies, ce qui rend difficile l'identification des mécanismes responsables. Ce syndrome touche majoritairement des femmes, entre 30 et 50 ans, mais également les enfants et les adolescents. Les effets invalidants de ce syndrome perturbent leur qualité de vie, leur vie familiale, les activités quotidiennes, sociales et professionnelles mais aussi leur situation financière dans la mesure où ces personnes souffrant de cette maladie ne bénéficient pas d'une reconnaissance dans un taux d'incapacité pouvant leur permettre d'accéder à des allocations correspondantes. Aussi, il lui demande bien vouloir lui indiquer quelles sont les intentions du Gouvernement en la matière et ce qu'il compte faire concrètement afin que la fibromyalgie soit reconnue comme une maladie à part entière et qu'elle puisse, à ce titre, bénéficier d'une prise en charge réelle et efficace.

-----------

Article collecté sur le site :

Edité le 04 mai 2013 par,
signature 2

Publié dans Législation

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>