AAH

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

 

coloriage-fauteuil-roulant-s19308Syndicats et associations inquiets d'un nouveau mode d'attribution Sept syndicats ainsi que la Fnath protestent contre une modification du mode d'attribution de l'Allocation adulte handicapés (AAH) proposée par le gouvernement, dans des communiqués séparés. L'AAH est accordée aux personnes souffrant d'un "taux d'incapacité" supérieur à 80%. Entre 50 et 80%, la personne doit être victime "d'une restriction substantielle d'accès à l'emploi" du fait de son handicap. Ces critères sont examinés par la Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (ex-Cotorep), composée, dans chaque département, notamment d'organisations syndicales, d'associations, de représentants des personnes handicapées et de représentants de l'Etat. C'est cette commission qui décide d'accorder ou non la prestation. Or, le projet de texte, obtenu par l'AFP, modifie le poids des droits de vote. « Lorsque la décision porte sur l'attribution de l'allocation aux adultes handicapés, la majorité des voix est détenue par les représentants de l'État », est-il indiqué. Le texte a été soumis mercredi au Conseil national consultatif des personnes handicapées et a reçu un avis défavorable, selon un communiqué de la Fnath publié aujourd'hui. Selon un autre communiqué, commun à la CFDT, la CFE-CGC, la CFTC, la CGT, la FSU, FO et l'UNSA, cela revient à laisser "aux seuls payeurs le droit d'évaluer les préjudices à compenser". Alors que le gouvernement a promis de relever l'AAH de 25% entre 2007 et 2012, la Fnath « refuse que l'augmentation du montant de l'AAH soit, en réalité, financée par les économies que l'on fera sur le volume des bénéficiaires en renvoyant nombre d'entre elles vers le RSA », le Revenu de solidarité active, ex-RMI. Près de 900 000 personnes touchent l'AAH, un chiffre en augmentation constante.

 

Source : V.DC avec AFP - http://www.faire-face.fr/

 

Article édité par Evy

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article