Changer de position pour protéger le dos

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

s'étirer
Des études ont permis de constater une augmentation des complications des lombalgies, avec des conséquences sur la vie professionnelle des patient

«Il faut penser à protéger son dos au bureau, la position assise prolongée peut provoquer des lombalgies parfois sérieuses», rappelle le Dr Charles Msika, chirurgien orthopédiste à Paris, membre de la Société française de chirurgie orthopédique et traumatologique. Une étude effectuée chez les salariés des pays de la Loire montre que plus de la moitié d'entre eux se plaignent de douleurs dans le dos liées au travail.

 

Comme pour les cervicalgies, le travail en usine est en première ligne mais les métiers de bureau sont à l'origine d'une large proportion des lombalgies déclarées. La posture assise immobile provoque des compressions rachidiennes, avec des conséquences sur les disques vertébraux.

 

Par ailleurs, l'immobilité démobilise les muscles du dos, reportant les fonctions de soutien sur la colonne vertébrale et rendant le dos plus vulnérable aux traumatismes. La dimension psychosociale ne doit par ailleurs pas être négligée, les conditions de travail ayant une influence majeure sur les douleurs dans l'ensemble de la colonne vertébrale.

 

Il est donc particulièrement important de changer régulièrement de position derrière son bureau, de se lever pour mobiliser l'ensemble du corps et d'organiser son poste de travail pour favoriser la mobilité. Changer régulièrement la place de l'imprimante peut, par exemple, éviter de toujours tourner le corps dans la même direction, ce qui peut provoquer des contractures douloureuses. Pratiquer régulièrement des étirements ­permet également de lutter contre la tendance naturelle du corps à se recroqueviller s'il n'est pas sollicité.

 

Pratiquer un sport

«L'homme est un chasseur, il supporte mal l'immobilité moderne, rappelle Yves Roquelaure, professeur de médecine du travail au CHU d'Angers. La pratique d'un sport d'entretien apporte une réponse à de nombreux problèmes, avant même de regarder la posture au travail.» La sédentarité a en effet des conséquences sur l'ensemble de l'organisme, de nombreuses études ont désormais prouvé que l'activité physique est bénéfique pour prévenir de très nombreuses pathologies. Elle permet de maintenir les fonctions de soutien du squelette et des muscles, en particulier autour de la colonne vertébrale. «La sédentarité empêche la culture posturale et ne permet pas de créer des habitudes posturales naturelles, qui protègent le dos», rappelle le Dr Msika.

 

Les chiffres semblent désormais assez constants pour les lombalgies liées au travail mais, au cours des dernières années, les études ont permis de constater une augmentation des complications des lombalgies, avec des conséquences sur la vie professionnelle des patients. Paradoxalement, cette aggravation est pourtant souvent liée au fait que les patients se plaignent de plus en plus tard, par crainte pour leur emploi, avec des situations installées qui ont pour première conséquence des arrêts de travail de plus en plus nombreux et de plus en plus longs. La prévention reste donc l'outil le plus efficace pour prévenir les conséquences individuelles et collectives de ces lombalgies.

 

Par figaro iconPauline Léna - le 14/02/2013

 

------------

 

Article communiqué par Bognat que je remercie infiniment et récolté sur le site :

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/02/14/19851-changer-position-pour-proteger-dos

 

Edité le 19 février 2013 par,

Signature coccinelle rouge

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article