Comprendre la fibromyalgie

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

Comprendre la fibromyalgie

Douleurs articulaires, fatigue permanente, difficulté pour assumer le quotidien, ces symptômes multiples sont ceux de la fibromyalgie. Un mal mystérieux qui touche 2 à 3% de la population, surtout des femmes, et qui est à la fois difficile à diagnostiquer et à comprendre pour les entourages des malades. Quels sont ses causes et symptômes ?


 

Toute la difficulté de la fibromyalgie pourrait se résumer à cette simple phrase : un ensemble de symptômes particulièrement douloureux, qui ne se voient pas et dont la cause n’est pas déterminée. Ce qui explique sans doute que cette pathologie ne soit reconnue par l’Organisation mondiale de la santé que depuis 1992.
 
Maladie chronique, la fibromyalgie se traduit par une douleur générale et diffuse sur l’ensemble du corps, le plus souvent accompagnée d’un sentiment de fatigue profonde. A la douleur et à la fatigue s’ajoutent souvent d’autres symptômes tels que fatigue et raideur au lever, maux de tête ou fortes migraines, troubles de l’appareil digestif, génital ou urinaire, troubles du sommeil, de la mémoire ou de la concentration.
 
 
Des états dépressifs ou anxieux sont aussi fréquemment relevés. Certains facteurs, comme le stress, des émotions fortes, un manque ou au contraire un excès d’activité physique peuvent également être responsables de la maladie qui devient alors très invalidante (forte douleur et faiblesse extrêmes nécessitant l’alitement).
 
 
La maladie peut se déclarer jeune, dès l’enfance. Elle se retrouve alors sous forme de douleurs dorsales, aux genoux (surtout après le sport), de la fatigue, des maux de tête, une hyperactivité pour certains et des problèmes de concentration à l’école. La maladie se déclenche aussi à l’adolescence mais touche plus particulièrement les femmes de plus de 50 ans, et plusieurs cas peuvent se rencontrer dans la même famille. Mais l’origine de la maladie reste à ce jour inconnu.
 
 
Le diagnostic est difficile à faire surtout au début de la maladie et il faut que les douleurs soient présentes depuis plusieurs mois avant d’évoquer une fibromyalgie. Mais bien qu’elle soit diagnostiquée, il n’existe pas de traitement spécifique pour traiter la fibromyalgie. Néanmoins, certains antidépresseurs agissent sur la sensibilité à la douleur, et soulagent en grande partie les personnes atteintes. Cependant, les médicaments à eux seuls ne permettent pas d’améliorer suffisamment leur qualité de vie.
 
 
La prise en charge doit donc être multidisciplinaire. Les approches complémentaires, permettant notamment de se relaxer et d’apprendre à gérer sa douleur, restent probablement à l’heure actuelle les méthodes les plus efficaces pour mieux vivre avec la fibromyalgie. En cas de fortes douleurs, les bains en eau chaude, avec ou sans exercices musculaires, peuvent aussi apporter un soulagement rapide. Même si la cause psychologique n’est pas systématiquement à l’origine de la fibromyalgie, une psychothérapie est souvent associée aux traitements.
 

  
Au-delà des douleurs et des symptômes physiques, la fibromyalgie engendre des conséquences au quotidien qui peuvent être aussi difficiles à gérer que la maladie elle-même. Aussi, il est important de consulter un médecin dès que des douleurs chroniques surviennent. Et surtout adoptez une bonne hygiène de vie, seule prévention contre toutes les maladies.
Publié : dimanche 16 octobre 2011 à 20:45

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article