Dépression: la psychothérapie de moins en moins utilisée comme traitement (États-Unis)

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

Dans les deux dernières décennies, le recours à la psychothérapie pour le traitement de la dépression a connu un important déclin, selon une étude publiée dans le numéro de décembre des Archives of General Psychiatry.

Steven Marcus de l'Université Columbia a évalué les tendances nationales dans le traitement ambulatoire de la dépression entre 1998 et 2007 en analysant les données de deux enquêtes représentatives nationalement.

De 1998 à 2007, le taux de traitement externe de la dépression a augmenté de 2,37 cas pour 100 habitants à 2,88 pour 100. Le pourcentage de personnes traitées par antidépresseurs est demeuré stable, passant de 73,8 % à 75,3 %. Alors que la proportion de personnes recevant une psychothérapie est passée de 53,6 % à 43,1 %.

Parmi ceux qui ont suivi une psychothérapie, le nombre moyen de visites a également considérablement diminué.

Ceci reflète une tendance continue depuis les années 1990, le recours de la psychothérapie passant de 71,1% au début de cette décennie à 60,2% en 1997, indiquent les auteurs.

Il est difficile de savoir si cette baisse est due à des préférences des personnes atteintes de dépression ou à d'autres facteurs, notamment la rareté des psychothérapeutes, notent les auteurs.

"Une revue de la littérature concernant les préférences de traitement a toutefois révélé que la plupart des personnes souffrant de dépression préfèrent la psychothérapie ou le counseling aux médicaments antidépresseurs», écrivent-ils. "Cependant, bien que la couverture des antidépresseurs et autres médicaments psychotropes de la part des tiers-payeurs (ex. les assureurs) est généralement généreuse, des limites importantes existent généralement sur la couverture des services de psychothérapie."

Durant les années 1990, l'utilisation d'antidépresseurs a augmenté de 37,3 % à 74,5 % des personnes traitées. Cette tendance a été attribuée à l'introduction et la promotion des antidépresseurs de la classe des inhibiteurs sélectifs du recapture de la sérotonine (ISRS) et d'autres nouveaux antidépresseurs, la publication de guides pratiques pour le diagnostic et le traitement de la dépression et le développement d'outils de dépistage pour les soins de première ligne.

 

Article collecté le 07 décembre 2010 sur le site :

http://www.psychomedia.qc.ca/depression/2010-12-06/la-psychotherapie-de-moins-en-moins-utilisee-comme-traitement

 

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article