Déprime automnale, nos 7 conseils !

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

 

 

Déprime automnale, nos 7 conseils !

Vous fatiguez sous le froid et la grisaille, et subissez les problèmes de transports ? Voici nos conseils pour ne pas sombrer dans la déprime, reprendre de l’optimisme et retrouver la forme !

1) Le rythme métro/boulot/dodo vous use

Vous vous êtes laissé entraîner par le rythme peu attractif du métro/boulot/dodo et vous n’avez plus le temps de faire autre chose. Réagissez, accordez-vous des moments de détente et planifiez des sorties et des activités, en semaine et/ou le week-end. Ce n’est pas parce qu’il fait trop froid qu’il ne faut plus sortir (resto, théâtre, cinéma, brasserie…). Appelez vos amis ou parlez-en à votre conjoint et prenez rendez-vous. De cette façon, vous ne pourrez pas remettre au lendemain sous prétexte que vous êtes fatigué ou que vous manquez de temps.

2) La rentrée et les transports vous ont épuisé(e).

C’est normal, mais ce n’est pas une raison pour rester avachi(e) sur votre canapé. Au contraire, ripostez en faisant du sport et vous retrouverez la forme. Tout est bon : vous descendez une station avant votre arrêt, vous faites du footing le dimanche matin, du vélo, des promenades automnales en forêt… Idéalement, inscrivez-vous à un cours de gym ou dans une salle de sport (si si, il est encore temps !), pour vous motiver à faire du sport toute l’année !

3) Vous commencez à manquer de lumière

C’est normal, il fait nuit de plus en plus tôt. Or la lumière est bénéfique à notre bonne humeur. Deux solutions s’imposent :

  • Sortez le plus possible dès qu’il y a du soleil. Notre organisme a besoin d’être exposé aux rayons lumineux. A défaut, tentez la luminothérapie en vous exposant tous les jours à cet appareil qui imite la lumière du jour.
  • Faites une cure de vitamine D.

4) Les virus et autres germes attaquent

Raison de plus de faire une cure de vitamine D, cette dernière étant aussi bénéfique à notre système immunitaire. Vous pouvez également faire le plein des autres vitamines et minéraux, en particulier : magnésium et sélénium.

5) Vous avez tendance à prendre du poids

Fini les salades et les yaourts, vous avez repris votre diététique d’hiver, plus calorique : crêpes fourrées, raclettes, gratins de pommes de terre, desserts pâtissiers… Soyez raisonnable, privilégiez les potages, pensez aux fruits et aux céréales complètes. Évitez les plats tout prêts et cuisinez vous-même avec de bons aliments de base.

Et enfin, mangez du poisson deux fois par semaine, leurs oméga-3 ont des effets antidépresseurs !

6) Votre travail n’est pas palpitant ou stressant

Soyez social, ne restez pas seul dans votre coin, échangez et élargissez vos horizons. Si possible discutez avec votre patron de l’évolution de votre poste. Pesez les pour et les contre et si besoin, refaites votre CV. Explorez les autres métiers, renseignez-vous. Faites des projets. Et si ce n’est pas jouable professionnellement, prenez plaisir et satisfaction dans vos loisirs.

7) Tout est gris ou noir

Le temps est gris et nous avons tous remis nos manteaux noirs, nos pulls beiges, nos écharpes marines et nos bottes marron. C’est déprimant ? Même en hiver, on peut être coquette. Osez les couleurs, les décolletés et les jupes sous votre manteau et votre foulard. Prendre soin de son corps et de son apparence est un réflexe bénéfique au moral et au bien-être. Ne vous en privez pas.

Pour finir, pensez au millepertuis et si rien n’y fait ou si la déprime tourne à dépression, n’attendez pas pour consulter, vous avez besoin d’aide !


Sources : Institut Moncey

Article publié par Isabelle Eustache le 22/10/2010 - 12:20

Article édité par Evy, la blogueuse de EFO35


 

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article