Du repos pour le dos

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

Le mal de dos n'est pas une fatalité. Le Dr Jean-Yves Maigne, rhumatologue, chef du service de médecine physique à l'hôpital de l'Hôtel-Dieu, à Paris, nous explique pourquoi.

Le Figaro Magazine Pourquoi le mal de dos est-il le mal du siècle ?

DrJean-Yves MaigneNous faisons tout ce qu'il faut pour qu'il en soit ainsi. Notre style de vie implique une station assise fréquente tandis que notre rythme de vie entraîne des tensions nerveuses et du stress, qui se reportent sur le dos et exacerbent les douleurs ou les rendent chroniques.

Le stress a bon dos...

Il est plus influent qu'on ne pourrait le penser. Il est capable de déclencher, d'entretenir ou d'amplifier un mal de dos. Il augmente la tension musculaire et peut être responsable de cervicalgies ou de dorsalgies de tension. Il peut aussi dérégler le système nerveux qui commande la douleur. Un grand nombre de souffrances trouvent ainsi leur origine. Cela crée un état douloureux chronique qui se manifeste particulièrement au niveau du dos. Pourquoi ? On l'ignore. Deux exemples sont significatifs : souvent, les personnes qui souffrent de dépression nerveuse ont mal au dos, de même que celles atteintes de fibromyalgie.

Mais l'origine peut-elle aussi être «mécanique» ?

Bien sûr, les causes de douleurs dorsales sont multiples. Elles peuvent provenir d'une affection de la colonne vertébrale, comme les hernies discales, les discopathies, les scolioses, les spondylolisthésis. Ce sont les dysfonctionnements les plus visibles sur les radiographies. Il peut aussi s'agir de douleurs posturales qui trouvent leur origine dans l'appareil locomoteur.

Comment prêter l'épaule à son dos ?

Avec les bons gestes qui le ménagent. A tout moment de la journée, nous faisons appel à sa souplesse. Les vacances restent la période idéale pour prêter attention à nos postures, repérer les mauvaises et s'exercer à prendre de bonnes habitudes.

Se tenir droit comme un «i», sans doute ?

Autant que possible. Mais surtout, il s'agit de veiller à épargner son dos en évitant de lui faire supporter l'effort lorsque la colonne vertébrale n'est pas droite et que le poids du corps repose sur les reins. Cette vigilance commence dès le matin au saut du lit. La colonne est raide et il ne faut pas la brusquer. Le bon réflexe est de se tourner sur le côté, de sortir les jambes et de se redresser en s'aidant avec les bras. Saviez-vous qu'une majorité de lumbagos surviennent dans les deux premières heures de la matinée ?

Comment tenir la bonne posture toute la journée sans baisser les bras ?

L'effort est supportable. On veille à s'incliner en pliant les genoux au lieu de pencher le buste, dos arrondi, la charge porte ainsi sur les jambes. On évite les positions trop cambrées qui accentuent la courbure lombaire et amplifient la pression sur le bas de la colonne vertébrale. On maintient la colonne vertébrale droite, ni trop penchée ni trop cambrée.

Le mouvement qui soulage ?

C'est l'activité : bouger, marcher, se détendre. Consacrer tous les jours quelques minutes à faire des étirements. L'exercice est simple : en extension, les deux bras en forme de « v », vous tirez fortement vers le haut en essayant de creuser les reins. En flexion, vous vous penchez en avant doucement et lentement en gardant les jambes raides et en approchant les mains le plus possible du sol. C'est excellent pour le dos...

Y compris lors de douleurs intenses ?

Si celles-ci sont très aiguës, la bonne attitude est de rester dans l'immobilité, le repos. Et dès qu'elles se font moins intenses, revenir aux mouvements, faire des étirements. Ce sont les meilleures armes pour vaincre la douleur.

Le sport à prendre à bras-le-corps ?

Paradoxalement, si le sport est recommandé pour entretenir la souplesse dorsale, il peut aussi provoquer des problèmes de dos. Il vaut mieux éviter les excentricités sportives, les activités physiques inhabituelles, et s'en tenir à celles auxquelles on est habitué. Le vélo, la natation, les randonnées, le golf, la gymnastique d'entretien sont sans risque. En revanche, le rugby, l'haltérophilie, le parachutisme, la planche à voile, le motocross, mais aussi le tennis, qui impose à la colonne des contraintes brusques, sont plus éprouvants pour le dos. Cela étant, il vaut mieux s'adonner au tennis en ayant mal au dos que ne pratiquer aucun sport.

Et prévenir le mal de dos chez les enfants ?

D'abord, chez un enfant, toute douleur de dos doit conduire à consulter un médecin. Ensuite, il faut veiller à ses postures. Les enfants et adolescents cramponnés devant leurs consoles de jeu ou avachis devant la télévision ont des problèmes de dos. Ces pratiques sont plus nocives pour le dos que le cartable, incriminé sans preuve formelle. Ce qui est essentiel, c'est que l'enfant puisse pratiquer un sport. Lors de la croissance, le corps a besoin de s'exercer et de faire travailler les muscles et le squelette.

Quand le mal persiste, que faire ?

Nous disposons de tout un arsenal thérapeutique avec des traitements antidouleurs, des anti-inflammatoires, des infiltrations, des techniques de manipulation, et exceptionnellement de la chirurgie. Les thérapies manuelles ont une action bénéfique prouvée, y compris les massages, même si l'effet reste, dans ce cas, très provisoire. Et bien sûr, tout ce qui participe à lutter contre le stress : yoga, relaxation, respiration... On ne prête pas assez attention à son corps, on le néglige et on se fait mal.-

les conseils du Dr Mateigne pour un dos résistant

En voyage, emporter une boîte d'antalgiques ou d'anti-inflammatoires et ses examens médicaux (scanners ou radios).Equiper et porter une ceinture lombaire qui peut soulager dans certains cas.- Equilibrer les poids que l'on porte: il vaut mieux soulever une petite valise dans chaque main, que transporter une seule grande valise.- En voiture, glisser une petite planche sur le siège pour lui donner une assise plus ferme.- Bien organiser son espace pour éviter d'avoir à se pencher trop souvent. Porter des chaussures confortables. Eviter les stations assises prolongées.

Publié le 12/08/2011

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article