Est-ce que c’est dans la tête ?

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

Est-ce que c’est dans la tête ?

Dans la tete

 

C’est une question qui se retrouve au coeur du dialogue avec le médecin. En effet, il est toujours plus rassurant, (pour le patient comme pour le médecin), de trouver une lésion organique qui explique les symptômes présentés et qui écarte la suspicion de mal imaginaire ou de déséquilibre mental.

 

Le fait de ne trouver aucune lésion organique pour expliquer les symptômes de la fibromyalgie a conduit certains, y compris des médecins, à penser que cette maladie était psychologique. Des arguments étaient avancés pour justifier cette position. Ainsi, il existe plus de problèmes psychiatriques chez les fibromyalgiques que dans la population générale. D’autre part on constate une efficacité des anti-dépresseurs.

Mais, au fil des études menées pour essayer de comprendre l’origine de cette maladie, des arguments plus nombreux sont venus infirmer cette théorie :

  • les perturbations psychiatriques parfois constatées ne se retrouvent pas chez tous les patients fibromyalgiques et lorsqu’elles sont présentes sont différentes d’une personne à l’autre ;
  • Lorsqu’une dépression existe, le syndrome douloureux n’est pas toujours simultané ;
  • Chez les sujets dépressifs, il n’existe pas de diminution du seuil douloureux comme dans la fibromyalgie ;
  • Enfin, l’étude des réponses au niveau cérébral à une stimulation douloureuse montre qu’elles ne sont pas du même type dans la dépression que dans la fibromyalgie.

Toutefois, il est évident que le corps et l’esprit sont intimement liés. Il est donc logique que lorsque le corps présente des douleurs depuis plusieurs mois, l’esprit va en subir les conséquences. Il ne faut donc pas nier les conséquences sur le moral et sur l’humeur de la fibromyalgie afin de pouvoir les traiter également.

 

Article collecté sur le site :

http://orpheline.centerblog.net/

 

Edité le 21.12.11 par Evy,

Evy - signature animée Titi

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article