KÉTAMINE

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

 

 

Grenouille seringue

 



La kétamine est un anesthésique et un médicament antidouleur à action rapide utilisé principalement en chirurgie vétérinaire. On l'utilise aussi, dans un moindre degré, en médecine humaine. Proche parent de la phencyclidine (PCP), la kétamine fait partie des perturbateurs du système nerveux central. 

Elle est vendue, sous forme de comprimés ou de capsules, pour ses propres effets hallucinogènes. Connue sous les appellations «Spécial K », «Vitamine» «K », « Ket », « Ketty», et parfois sous le pseudonyme « ecstasy » afin de reproduire les effets stimulants de cette substance.

Popularisé en Grande-Bretagne auprès d'un certain type de consommateurs, les usagers prennent cette drogue parce qu'elle leur procure le sentiment de pénétrer dans un autre monde. L'effet recherché est la «dissociation de l'esprit», une expérience proche de la mort procurant la sensation de se «détacher du corps», de flotter au-dessus de son corps. Cette «séparation» a comme conséquence des hallucinations profondes et la sensation de vivre une autre réalité. L'augmentation récente de la popularité de cette drogue parmi les jeunes est peut-être due à sa disponibilité en tant que « drogue de club » lors de parties et de « raves ». La kétamine peut être « sniffée », avalée ou injectée. Elle se dissout dans les liquides, ce qui fait qu'on peut la verser dans des boissons. Ses effets sédatifs empêchent les victimes de résister à l'agression sexuelle. C'est pourquoi elle est souvent qualifiée de «drogue du viol».Dans les «parties rave», elle est habituellement «sniffée» pour des effets qui débuteront dans les 5 à 10 minutes suivantes et dureront environ de 2 heures.

Effets recherchés :


Hallucinogènes et psychostimulants. La kétamine ralentit les capacités motrices et cause des effets sensoriels incluant des changements de perception au chapitre de la vision (couleur, espace), de l'ouïe, du temps et du mouvement. 

Pharmacologie 


À faible dose, la kétamine augmente le rythme cardiaque. Lorsqu'elle est utilisée à des doses anesthésiques, elle peut stimuler le système circulatoire plutôt que de le ralentir. Il peut être extrêmement dangereux de combiner la kétamine avec des antidépresseurs, l'alcool, le valium ou le GHB.

À court et à long terme, cette drogue peut affecter la mémoire et les fonctions intellectuelles. L'utilisation fréquente peut conduire à la névrose et à des troubles mentaux permanents.

Dépendance 


Un usager qui en consomme régulièrement développe une tolérance aux effets de cette drogue, ce qui signifie qu'il devra absorber des doses plus importantes pour obtenir les mêmes effets. Une dépendance psychologique peut s'installer rapidement compte tenu de l'attrait exercé par la déconnexion de la réalité et la dissociation de sa conscience. 

Problèmes associés :


Peut augmenter l'agressivité Perte de conscience Troubles psychologiques (anxiété, attaques de panique), neurologiques (paralysies temporaires) et psychiatriques (psychose toxique) Nausées, vomissements La combinaison de kétamine et d'alcool ou d'autres sédatifs risque d'être mortelle.

 

 

 

--------------------------

 

Article collecté sur le site :

sulomor israel

 

Edité le 13 mai 2013 par,

 

signature 2

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article