L'odeur de romarin stimulerait les performances cognitives

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

       

L'odeur de romarin stimulerait les performances cognitives, selon une étude publiée dans la revue Therapeutic Advances in Psychopharmacology.

Mark Moss et Lorraine Oliver de l'Université Northumbria (Royaume-Uni) ont mené cette étude avec 20 volontaires en bonne santé qui devaient effectuer des tâches tâche de calcul mental et de traitement d'informations visuelles dans de petits locaux dans lesquels avait auparavant été diffusée une odeur de romarin à partir d'huile essentielle pendant 4, 6, 8 ou 10 minutes. Les participants ne savaient pas que l'odeur était en lien avec l'expérience.

  
Ceux qui avaient des niveaux sanguins de 1,8-cinéole, le principal composé chimique du romarin, les plus élevés avaient de meilleures performances (nombre de bonnes réponses et temps de réaction).

Ces résultats obtenus avec un petit échantillon de participants doivent être répliqués dans une plus grande étude, notent les auteurs.

Le 1,8-cinéole est un composé présent dans de nombreuses huiles essentielles. Il influence les fonctions du neurotransmetteur acétylcholine qui intervient dans le cerveau et dans le système nerveux parasympathique. Il a un pouvoir modéré d'inhiber l'acétylcholinestérase, une enzyme qui joue un rôle clé dans la pathogénèse de la maladie d'Alzheimer, a expliqué à Medscape, Ilkay Orhan de l'Université Gazi (Truquie). Il agit de façon synergique avec d'autres composés présents dans l'huile essentielle de romarin, l'alpha-pinène et le beta-pinène.

 

Les inhibiteurs de la cholinestérase constituent actuellement la classe de médicaments les plus prescrits pour le traitement de la maladie d'Alzheimer, et donc, les composés qui inhibent la cholinestérase sont importants pour la recherche de traitements de la maladie, explique-t-il.

 

-------------

 

Article collecté sur le site :

https://www.facebook.com/Stress.Burnout.SOLUTIONS

 

Edité le 19 juillet 2013 par,

 

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article