La fibromyalgie juvénile

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

375917 280791405292981 127315313973925 843201 554540550 n

 

 

 

Thérapeutique cognitive comportementale

de la fibromyalgie juvénile

Tirée de la Réunion de Bibliographie en date du 28 mars 2012

Service de rhumatologie - CHU Lariboisière

 

 

Analyse de l'article
Cent quatorze adolescents âgés de 11 à 18 ans, en moyenne de 15 ans (90% de filles), qui avaient une fibromyalgie juvénile ont été randomisés après 8 semaines de traitement médicamenteux stable pour être traités soit par une thérapeutique cognitive comportementale soit par une éducation en 8 sessions individuelles hebdomadaires par un thérapeute et deux sessions de stimulation au cours des 6 mois suivant la période thérapeutique.


Les sessions duraient 45 minutes et incluaient les parents pour 3 d’entre elles. Les parents devaient encourager leurs enfants à prendre en charge leur douleur, à maintenir une routine habituelle et devaient faire des compliments à leurs enfants s’ils utilisaient les méthodes d’adaptation comme marcher, se distraire ou se calmer.

Les séances d’éducation incluaient l’éducation et la discussion sur la fibromyalgie, les médicaments, les différents styles de vie (régime alimentaire, sommeil et exercices).


Les sessions étaient enregistrées et 20% d’entre elles revues pour s’assurer qu’elles étaient bien conformes. L’évaluation a été faite au départ, immédiatement après les 8 semaines de traitement et après 6 mois. Les deux groupes de traitement étaient comparables pour la durée de la maladie, le nombre de médicaments utilisés, l’importance de l’handicap de la douleur ou des symptômes de dépression.


La majorité des patients ont fini l’étude (87,7%). Dans les deux groupes il y avait une diminution significative du handicap fonctionnel, de la douleur et des symptômes de dépression à la fin de l’étude. La thérapeutique cognitive comportementale était supérieure à l’éducation pour la diminution de l’handicap fonctionnel : diminution du score de 37% versus 11,8%.


La diminution des symptômes de dépression était cliniquement significative dans les deux groupes pour atteindre des scores proches de la normale. La diminution de la douleur n’était pas significative dans les deux groupes avec moins de 30% de diminution.

Point de vue du service

Education et thérapeutique cognitive comportementale sont une prise en charge efficace dans la fibromylagie juvénile qui n’est pas rare à cet âge (5% de la population juvénile), avec un

 

Article collecté sur le site :

www.rhumato.net

 

Edité le 05 avril 2012 par :

signature 1

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article