La FMS est une maladie métabolique

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

 

  • Le rôle du phosphate
    • La FIBROMYALGIE est une maladie métabolique. L'incapacité à produire de l'énergie appropriée, adéquate, dans les tissus affectés explique l'ensemble des troubles de la fibromyalgie. Les divers gènes défectueux altèrent la capacité des reins à disposer des PHOSPHATES. La fibromyalgie est due à une anomalie dans l'excrétion rénale des phosphates, d'origine génétique.

Tout commence dès la naissance par une minuscule rétention des phosphates. Les os  vont bientôt être débordés dans leur capacité à remplir leur rôle habituel  de stockage des phosphates. Ces derniers vont graduellement être disséminés et s'accumuler un peu partout, pour finir par atteindre des niveaux critiques dans certains tissus, les muscles et les tendons en particulier. C'est en compagnie du calcium que les phosphates en excès pénètrent dans les cellules, et c'est ensemble qu'ils initient les perturbations métaboliques qui vont conduire aux symptômes de la fibromyalgie.       

En effet, la rétention d'une substance biochimique au sein même d'une cellule provoque un dysfonctionnement métabolique qui va engendrer une incapacité à répondre aux besoins énergétiques. Les cellules utilisent leur énergie sous forme d'adénosine triphosphate (ATP) pour remplir leurs fonctions métaboliques et autres tâches qui nous sont vitales. La rétention des phosphates interfère avec la formation de l'énergie dans les cellules affectées. Les fonctions cellulaires sont compromises. Si l'énergie est insuffisante, « rien ne marche plus».

  • Le rôle du calcium
    • Pour que soit maintenu l'équilibre électrique à même une cellule, deux charges négatives de l'ion phosphate sont contrebalancées par deux charges positives de l'ion calcium. L'excès cellulaire des phosphates entraîne donc un excès cellulaire du calcium. Le calcium a une fonction primordiale au sein de la cellule. Normalement il  siège dans le réticulum endoplasmique, le réservoir cellulaire. Lorsqu'une stimulation se présente, le signal d'action est transmis au réticulum endoplasmique, lequel va libérer le calcium dans le cytosol, la partie liquide du cytoplasme cellulaire. La quantité de calcium libérée est exactement proportionnelle à la tâche réclamée, ni plus ni moins. Le calcium est l'élément générateur final qui enclenche l'action cellulaire.  La cellule  instruite  à agir,  continue  à le faire  jusqu'à ce que  les signaux provenant du calcium cessent. Pour interrompre ces signaux, les cellules possèdent des pompes enzymatiques qui utilisent l'ATP comme source d'énergie, à l'instar de toutes les fonctions métaboliques de l'organisme. Ces pompes enzymatiques ont pour fonction de ramener le calcium dans son réservoire, le réticulum endoplasmique, ou de l'expulser de la cellule. Etant donné que chez le fibromyalgique les capacités énergétiques sont pauvres, en raison d'une insuffisance en ATP, le calcium s'accumule dans le cytosol, là où il ne devrait plus se trouver, là où son action pour une tâche spécifique n'est plus réclamée ni désirée. Il en résulte que les tissus en excès de phosphates se trouvent comme constamment stimulés jour et nuit, jusqu'à un point d'épuisement.   
            
    • La palpation des fibromyalgiques met en évidence de nombreuses enflures et bosses dans les muscles, les tendons et les ligaments. Ces zones sont sous tension 24 heures par jour. Seul le calcium peut être tenu pour responsable d'une stimulation incessante dans le cytosol des cellules. Normalement, les cellules respectent des phases de repos dans leurs fonctions métaboliques. Chez les fibromyalgiques, c'est cette absence  ou  le manque de qualité  de ces phases de repos  qui engendre  toute la symptomatologie. A un degré ou un autre, cela affecte ou affectera toutes les cellules de l'organisme.

En résumé, l'excès cellulaire en phosphates perturbe la formation d'une énergie adéquate (ATP). Cela se traduit par un excès de calcium dans la cellule qui va la stimuler et la maintenir en suractivité. Ce dysfonctionnement cellulaire conduit à un syndrome d'hyperactivité métabolique et d'épuisement énergétique.

Seule la restauration d'une production normale d'ATP peut rétablir ces abus métaboliques.


Article collecté le 14 avril 2010 sur le site :http://www.fibrokur.com/FIBROMYALGIE_FMS/?a=a&la2=2

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D

Bonjour, connaitriez-vous un médecin en France ou Belgique qui connaisse et pratique le protocol du guaifenesin ?


C'est urgent je vous remercie d'avance pour votre réponse.


Cordialement


Maud David
Répondre
E


Bonjour Maud,


Personnellement, je ne connais pas ce protocol mais j'ai trouvé chez un blog d'une amie, un article le concernant.


http://unelouvecombat.canalblog.com/archives/2010/05/16/17917406.html 


En espérant avoir répondu à votre attente,


Coridalement


Evy, la blogueuse



A

Bonjour, 


Le role du calcium sur la palpation de fybromyalgique est impréssionnant ! 
Répondre
E


 


ET ALORS ?????



M


bonjour


la question est que faire pour remédier à ce problème


Martine



Répondre