Le quigong

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

qigong

 

 

Le QIGONG peut sembler proche du tai-chi, mais il a une origine distincte et fait appel à sa propre technique pour renforcer les capacités d'autoguérison du corps.

 

Le qigong est utilisé contre :

- Troubles liés au stress.

- Épuisements.

- Hypertension.

- Troubles cardiaques.

- Douleurs et raideurs des muscles et des os.

- Maux de tête.

 

 

INFOS :

Normalement il n'y a pas de contre-indications pour pratiquer le qigong, demandez à votre médecin généraliste et à vos autres thérapeutes ce qu'ils en pensent.

 

Les postures et les mouvements du qigong sont censés déclencher des vibrations dans l'abdomen.

Ces vibrations peuvent augmenter d'intensité, monter dans la colonne vertébrale et se propager dans tout le corps.

On dit que ces vibrations éliminent les tensions et procurent un sentiment de profonde satisfaction.

 

Le qigong est autant mental que physique, il sert principalement à améliorer la circulation du qi en vue de promouvoir l'autoguérison et la vitalité.

Mais en se concentrant sur les postures, l'esprit se calme et s'éclaircit, et la concentration s'améliore.

 

De plus en plus de Centres de qigong se développent.

 

Le coût est très variable en fonction du club ou le professeur.

 

En général le nombre de séances nécessaires est d'une fois par semaine.

 

Il n'y  pas de remboursement Sécurité Sociale.

 

 

HISTORIQUE :

Le qigong, qui signifie "exercice énergétique", s'est vraisemblablement développé dans la Chine ancienne.

Il est basé sur l'imitation des mouvements des animaux sauvages et vise l'entretien de la santé.

Au fil de milliers d'années, cette technique s'est affinée pour devenir l'actuel qigong, dont la pratique est réputée prolonger l'espérance de vie.

 

 

PRINCIPES :

Le qigong est considéré comme une technique qui améliore les capacités d'autoguérison du corps et l'immunité.

Les exercices de qigong, liés aux points d'acupuncture et aux méridiens qui les relient, sont conçus pour renforcer le qi (la force ou l'énergie vitale), qui peut alors circuler librement et éliminer les troubles ou les blocages.

Une grande partie de la pratique du qigong a pour but de stocker de l'énergie dans le dantien (un point situé juste au-dessous du nombril), qui est une sorte de réservoir du qi.

Les Chinois disent qu'en faisant du qigong, on peut emmagasiner assez de force pour combattre une maladie (et qu'une fois éliminée de la sorte, cette maladie ne réapparait pas).

 

 

DÉROULEMENT D'UN COURS DE QIGONG :

Il est conseillé de porter des vêtements amples et des chaussures plates.

Il y a en général dix à quinze élèves par cours.

Au début, le professeur parle de la philosophie du qi et explique comment la circulation de l'énergie dans tout le corps est facilité par certains exercices.

L'accent est mis sur la maîtrise du dantien, centre énergétique localisé dans l'abdomen.

Le professeur commence par faire la démonstration de chaque séquence, puis explique à ses élèves comment effectuer les mouvements.

 

A certains moments du cours, tout le monde fait les exercices en même temps, mais parfois, chaque élève pratique à son propre rythme.

 

Par moments, le professeur semble utiliser sa propre énergie pour influer sur les postures et les mouvements de ses élèves.

Les élèves avancés, totalement pris par les mouvements qu'ils effectuent, peuvent également se mettre à pleurer, ce qui est assez alarmant, si vous assistez à un cours pour la première fois.

 

Les exercices de qigong peuvent sembler simples et faciles à réaliser, mais ils sont en fait assez durs physiquement.

A la fin d'un cours, vous ressentirez un mélange d'allégresse et d'épuisement.

Le cours se termine parfois par une courte séance de méditation silencieuse, élèves et professeur s'asseyant en cercle.

 

 

LE BU-QI :

Selon la médecine traditionnelle chinoise, il y aurait un bon et un mauvais qi.

Chez une personne en bonne santé, le mauvais qi quitte le corps naturellement pendant le sommeil, mais une mauvaise posture et les effets du stress peuvent entraver ce phénomène et le mauvais qi s'accumule.

Quand un patient à trop de mauvais qi, il faut en éliminer le surplus.

Certains professeurs de qigong pratiquent le bu-qi, une forme de guérison qui vise à éliminer l'énergie nocive.

Les mains du praticien, qui n'entrent pas en contact avec le corps de son patient, sont censées émettre des vibrations.

Ces vibrations stimulent le corps du malade et l'aident à se débarrasser du mauvais qi.

On sait que cette technique de guérison était déjà utilisée en Chine, il y a 2000 ans.

Elle a été gardée secrète et transmise de père en fils.

Le Dr. Shen Hongxun, qui a ravivé l'intérêt des Chinois pour le bu-qi et l'a fait connaître en Occident, pense que cette technique se trouve aujourd'hui là où était l'acupuncture il y a trente ans.

A l'avenir, il espère que son usage deviendra aussi répandu.

 

--------------

 

Article collecté sur Facebook par Fibromyalgie Positivons.

 

Edité le 11 août 2013 par,

 

 

 

 

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article