Les Français de plus en plus réticents à se faire vacciner ?

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

 

 Grenouille seringue

 

 

 

En 2012, la France accuse une forte baisse des ventes de vaccins en officine selon les chiffres du cabinet IMS Health. Un recul qui serait surtout lié à un climat de défiance vis‐à‐vis du vaccin qui s’est développé en France ces dernières années. Notamment en ce qui concerne les vaccins HPV, les vaccins grippe et les vaccins méningocoque.


 

Ainsi, cette baisse concernerait pratiquement toutes les catégories de vaccins y compris les vaccins pédiatriques. L’année 2012 a ainsi enregistré des baisses de : ­‐6,5% pour l’hépatite B, ‐26% pour le méningocoque, ­‐2% pour le pneumocoque, ­‐8% pour le tétanos et ­‐1,6% pour les associations incluant une valence antitétanique, ­‐23% pour la typhoïde, ­‐40% pour les vaccins contre la rougeole, -‐33% pour la rubéole et ‐11% pour les associations ROR (Rougeole, Oreillon, Rubéole). 


 

« C’est un fait normal et attendu car au fil du temps, la vaccination a un impact sur les maladies sévères qui disparaissent du conscient collectif et deviennent « invisibles ». La population perd la notion de la dangerosité de ces maladies qui ne semblent plus menaçantes », explique le Pr Emmanuel Grimprel, pédiatre et infectiologue à l’hôpital Armand Trousseau (Paris) soulignant que se  pose effectivement un risque de résurgences des maladies en question.

 

 

 

---------------------------------------

 

Article collecté sur le site :

 

http://www.24hsante.com/

 

Edité le 19 mars 2013 par,

 

signature 2

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article