Lyrica, Neurontin, Duloxetine, Milnacipran... (rappel)

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

Le Lyrica   , un antalgique constitué d'une molécule portant le nom de prégabaline, aurait, selon certaines études de son laboratoire d'origine, une bonne efficacité sur la maladie. Il a été autorisé à la vente pour cette maladie au Canada et aux États-Unis. Bien que la commission européenne ai accordé son feu vert pour sa mise sur le marché, il a été refusé par l’Agence européenne des médicaments en Avril 2009 pour traiter la fibromyalgie, celle-ci jugeant son efficacité insuffisamment démontrée. En effet le traitement n'a pas été reconnu comme efficace à court et à long terme. Les "améliorations" observées ne seraient pas dues au produit, et le bénéfice que le médicament "pourrait" apporter n'est pas suffisant en regard des risques qui eux sont bien réels. De nombreuses témoignages rapportent des effets indésirables croissants et conséquents. 32 % des patients souffrant de fibromyalgie ayant répondu au départ à la prégabaline n’ont pas pu maintenir cette réponse avec le traitement continu.

Le Neurontin est basé sur une molécule similaire (Gabapentine) et fut recommandé pendant un temps pour la Fibromyalgie. Il est également contesté pour des effets secondaires également forts.

 

En 2004 (pour Neurontin) et en 2009 (pour le Lyrica notamment) ont éclaté deux scandales, ayant pour sources des études scientifiques truquées et frauduleuses. Celles-ci auraient été crées de toutes pièces pour démontrer une efficacité de ces produits, qui n'existerait pas.

Duloxetine   

Pour les mêmes raisons que le Lyrica, l'Agence européenne des médicaments a refusé la mise sur le marché pour la Fibromyalgie de la Duloxétine (médicament Cymbalta/Xeristar) : « Le CHMP avait des réserves dans la mesure où l’efficacité de Cymbalta/Xeristar dans le traitement de la fibromyalgie n’avait pas été démontrée de façon suffisante. Le CHMP a considéré que dans les études de courte durée l’effet de Cymbalta/Xeristar était trop faible pour être pertinent pour les patients: l’amélioration des symptômes n’avait pas été clairement démontrée et les effets modérés de Cymbalta/Xeristar pouvaient être dus à son effet d’amélioration de l’humeur des patients. Le CHMP a également conclu que l’étude de longue durée était insuffisante pour montrer l’efficacité du médicament et qu’il serait nécessaire de mener une étude de longue durée comparant Cymbalta/Xeristar à un placebo. Le CHMP a alors émis un avis indiquant que les bénéfices de Cymbalta/Xeristar pour le traitement de la fibromyalgie n’étaient pas supérieurs aux risques qu’il comporte. Le CHMP a donc recommandé le refus de la modification à l'autorisation de mise sur le marché ".Quatre essais, indépendants du Laboratoire Lilly, n'auraient pas permis d'améliorer l'état des patients souffrant de fibromyalgie.

Milnacipran

Le Milnacipran, utilisé pour le traitement de la dépression sous le nom commercial Ixel, et produit par les Laboratoires Pierre Fabre, a obtenu l'autorisation de la Food and Drugs Administration aux États-Unis, pour le traitement de la fibromyalgie . Selon une publication de l'Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé datée de Février 2008, « les premières données laissent penser que le milnacipran serait bénéfique chez certains patients atteints de fibromyalgie, mais son utilisation pourrait être limitée par ses effets indésirables. Davantage d’études sont nécessaires pour évaluer l’innocuité et l’efficacité du milnacipran, déterminer la posologie optimale, confirmer la durée des effets positifs et préciser le rôle de ce médicament par rapport à d’autres traitements contre la fibromyalgie et en association avec ceux-ci. ».

 

Cette agence déclare que lors d'une étude de phase II, dix-sept des 18 patients ayant abandonné en raison d’effets indésirables se trouvaient dans les groupes sous milnacipran. En moyenne 30 à 35% des patients se retirent des tests sur le Milnacipran, majoritairement ceux ayant le médicament et non un placébo.(ce qui pourrait sous-entendre des effets secondaires importants, ou une inefficacité du produit). L'agence canadienne déplore des études faibles au niveau de la méthodologie, une absence de comparaison à d'autres médicaments, des taux de retrait élevés, et plus importants chez les patients avec minalcipran que ceux avec un placebo.

 

Une demande d'agrément du Milnacipran pour la fibromyalgie auprès de l'Agence européenne des médicaments est à l'étude.

 

-------------------------

 

Article collecté le 05 octobre 2013 sur le site :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fibromyalgie

 

Edité par,

 

 

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C

2 jours après le neurontin j'ai eu 1 début de crise épileptique.j'l'arrété aussitot et le médecin m'l'a arréter...ce n'est pas anodin comme traitement
Répondre
E


C'est pour cette raison qu'il ne faut surtout pas donner un avis sur ces différentes molécules car selon les individus, ils sont plus ou moins tolérés !


Comme vous le dites très bien : ces médicaments sont tout, sauf anodins !!!


Evy, la blogueuse