Nouvelle question au parlement

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

 

14ème législature


Question N° : 18270 de M. Hugues Fourage ( Socialiste, républicain et citoyen - Vendée ) Question écrite
Ministère interrogé > Affaires sociales et santé Ministère attributaire > Affaires sociales et santé
Rubrique > santé Tête d'analyse > maladies rares Analyse > prise en charge. fibromyalgie
Question publiée au JO le : 12/02/2013 page : 1424

 

 

Texte de la question


M. Hugues Fourage attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur la reconnaissance de la fibromyalgie, syndrome qui touche environ 3 millions de français sans compter les personnes non diagnostiquées. Pour l'Organisation mondiale de la santé, la fibromyalgie est reconnue depuis 1992 comme maladie rhumatismale. La longue évolution et l'intensité symptomatique de cette maladie engendrent des conséquences psychologiques, sociales et familiales. Les personnes atteintes doivent au mieux réduire, au pire cesser leurs différentes activités. Cette maladie particulièrement invalidante n'est toujours pas inscrite sur la liste des affections comportant un traitement prolongé et une thérapeutique coûteuse. Le patient ne peut donc pas bénéficier d'une exonération du ticket modérateur. Les personnes souffrant de cette maladie bénéficient donc d'une prise en charge difficile, laissée au seul jugement des médecins conseils. Cette situation apparaît difficilement compréhensible à ces malades qui souffrent déjà d'isolement et de troubles psychologiques. Il lui demande donc, dans le cadre de ses responsabilités en matière de santé publique et afin d'assurer une meilleure prise en charge des personnes souffrantes, quelles sont les mesures qu'elle compte prendre pour faire inscrire la fibromyalgie sur la liste des affections de longue durée.

------------

Article collecté par BogNat (que nous remercions infiniment), sur le site :

Edité le 13 février 2013 par Evy,
Evy - signature animée Titi
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article