Remboursements De vos frais de santé

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

La preuve : en 2001, un assuré social devait payer de sa poche un peu plus de 400 € pour se soigner, contre plus de 600 € en 2008 ! Une somme non négligeable pour le budget de beaucoup de Français et peut-être aussi pour le vôtre... (Etude UFC-Que choisir du 29 septembre 2010)


D'autant plus qu'il arrive un moment dans la vie où l'on a besoin de consulter plus souvent son médecin, son dentiste, son ophtalmo...

Pourquoi en est-on arrivé là ? ... Dans une certaine mesure parce que la branche maladie de la Sécurité sociale est très endettée : son déficit, estimé à 10,3 milliards d'euros en juin 2011 par la Commission des comptes de la sécurité sociale, l'a conduit à pratiquer de moins bons remboursements !

Ainsi, vous êtes de plus en plus nombreux à devoir restreindre vos dépenses de santé. D'après l'étude "le baromètre des droits des malades", réalisée en Mars 2011 par l'institut LH2 à la demande du CISS (Collectif Inter-associatif sur la Santé), près d'un Français sur trois déclare avoir déjà dû renoncer à des soins dentaires pour des raisons financières. Et près d'un Français sur cinq a dû renoncer à l'achat de lunettes de vue pour les mêmes raisons. Et s'ils n'ont pas renoncé à ces soins, ils ont dû les différer dans le temps.

Mais hélas personne ne peut différer une hospitalisation lorsqu'elle s'impose. Or, la somme que vous devez régler de votre poche pendant un séjour à l'hôpital ou en clinique est passée, en 2010, de 16 à 18 euros par jour, au titre du forfait hospitalier.

Tout ceci explique pourquoi notre santé nous coûte de plus en plus cher...

Radiographie de vos frais de santé courants

Saviez-vous que la restauration d'une dent facturée 200 € par votre dentiste vous sera remboursée 85,78 € par la Sécurité sociale ? Vous devez donc régler de votre poche 114,22 €*.
Les frais optiques, eux aussi, sont très mal remboursés : le prix moyen d'une monture est de 120 € et le coût de deux verres varie de 50 à plus de 600 € (source lesechos.fr, 6 juin 2008)..

On a de quoi s'inquiéter. Un exemple : un assuré social déboursant 170 € pour des frais d'optique - une monture et deux verres simples adultes - bénéficiera d'un remboursement de la Sécurité sociale de 10,85 €*.

Autre sujet de préoccupation : on estime que la perte progressive de l'audition due à l'âge (presbyacousie) touche plus de 5 millions de Français (source : dossier spécial audition, Cahier du Monde du 10 mars 2011). Sachez qu'une prothèse auditive coûte de 900 € à 2000 € selon les modèles et ne vous est remboursée que 119,81 € par la Sécurité sociale*.

De plus, quand des pépins de santé vous contraignent à multiplier les séjours à l'hôpital ou en clinique, vos dépenses de santé se multiplient. Outre les 18 €/jour de forfait hospitalier laissés à votre charge par l'Assurance maladie, il vous faudra régler de votre poche l'ensemble des frais annexes : chambre particulière, téléphone, location d'un poste de télévison, etc. 

Votre bien-être remis en cause ?

Aujourd'hui, l'ostéopathie, l'acupuncture et l'homéopathie soulagent de nombreux maux qui nous concernent tous. Mais là encore, l'Assurance maladie ne soulage pas votre budget. Quel dommage quand on connaît les bienfaits engendrés par ces pratiques.

Et que dire du recours à un diététicien ou à un podologue ? Qui ne ressent jamais le besoin de faire appel à ces spécialistes, qui peuvent  largement contribuer à nous maintenir en bonne santé ?... Mais là encore, pas de prise en charge des frais... à vous de payer plein pot !

Pour toutes ces raisons, il est plus que jamais essentiel de bénéficier d'une complémentaire santé pour continuer à vous soigner au mieux.

Les bonnes questions à vous poser avant de choisir votre complémentaire santé

Tout d'abord, avant d'apposer votre signature au bas d'un contrat, voyez s'il a prévu de vous réserver des garanties, des prestations et une assistance qui correspondent réellement à votre profil.

Quels que soient les problèmes que vous rencontrez (vue, audition, dents...),
l'assurance que vous allez choisir doit répondre correctement à vos besoins en termes de remboursements et de forfaits
.

Voyez par ailleurs si vous bénéficiez de garanties capables d'assurer votre bien-être (consultation d'un chiropracteur, étiopathe, ostéopathe, diététicien, acupuncteur ou podologue...).

De plus intéressez-vous à la qualité des services d'assistance qui vous sont proposés, notamment une assistance médicale au quotidien en cas de besoin : livraison de médicaments urgents, aide à la recherche d'un médecin de garde, etc... 

Un conseil : n'hésitez pas à comparer les niveaux de remboursements qui vous sont proposés sur le marché. Comparez aussi le délai de carence, période durant laquelle vos soins ne sont pas pris en charge.

Vous trouverez certainement LA complémentaire santé correspondant à vos besoins, vos attentes et votre budget...

Vous cherchez une assurance santé adaptée à vos besoins ?

 

Aviva vous propose Aviva Partenaire Santé, un contrat qui vous offre de très sérieuses garanties santé à un prix compétitif. Vous bénéficiez de la solidité et du savoir-faire du groupe Aviva, 6ème assureur mondial* avec plus de 53 millions de clients dans le monde.

Découvrez maintenant les garanties dont vous pouvez bénéficier
:

jusqu'à 300 €** pour vos prothèses dentaires non remboursées par le régime obligatoire ;

jusqu'à 220 €** pour vos lunettes ou vos lentilles ;

jusqu'à 350 €** + 150 % de la base de remboursement de la Sécurité sociale pour un appareil auditif ;

jusqu'à 60 € / jour pour votre chambre individuelle en cas d'hospitalisation ;

des garanties "Bien-être" : une participation financière pour vos consultations en homéopathie, étiopathie, ostéopathie, diététique, acupuncture et podologie, dans les limites prévues à l'option choisie ;

une assistance très complète : en cas d'hospitalisation imprévue ou d'immobilisation au domicile de plus de 5 jours, Aviva peut rechercher pour vous une aide ménagère et, si besoin, un gardiennage pour vos animaux familiers (chiens et chats) ;

grâce au Tiers-payant vous obtenez les médicaments prescrits par votre médecin et pris en charge par la Sécurité sociale sans avancer d'argent. Vous pouvez également utiliser votre attestation Tiers-payant dans un grand nombre de laboratoires, de cabinets de radiologie et d'hôpitaux, d'opticiens...

Alors, pour connaître les conditions d'adhésion au contrat ainsi que le détail des garanties proposées, demandez vite votre documentation gratuite sur AVIVA PARTENAIRE SANTE.

*Sur la base des primes brutes mondiales émises au 31/12/2010 - ** Forfait par an et par assuré -

 

Article collecté sur le site :

www.une.louve.combat.info

 

Edité le 140212 par,

Evy - signature animée Titi



Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

base de remboursement 05/08/2013 14:15


Bonjour, 


Certes le tarif des soins est devenu cher et les patients Français n'arrivent plus à se soigner comme il faut. Mais rien ne les empêche de souscrire une mutuelle et d'en choisir la bonne. 

corinne 14/02/2012 12:35


Bonjour


J'ai supprimé ma complémentaire santé depuis le 1er janvier de cette année. Beaucoup trop chère au regard des remboursements effectués ces denières années. Je suis en ALD, prise à 100% pour ma
maladie. Et si je dois aller voir le dentiste ou l'ophtalmo, je réfléchirai très fort avant d'y aller. J'ai quand même gardé une assurance hospitalisation.


Et nous sommes nombreux à ne plus avoir de mutuelle.


cordialement


corinne