Témoignage de Martine, fibromyalgique...

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

 
373578 324566317558690 154237824 nTon nom est "FIBROMYALGIE" et je suis une maladie chronique invisible.
Je suis maintenant liée à toi pour la vie.
Les autres autour de toi ne peuvent pas me voir ni m'entendre, mais TON corps me ressent :
Je peux te faire mal n'importe où et de n'importe quelle façon qui me plaira.
Je peux causer de la douleur sévère ou, si je me sens de bonne humeur, je peux seulement te causer de la douleur sur tout ton corps.
Rappelles-toi quand toi et ton énergie était de pair et aviez du plaisir.
J'ai pris ton énergie et je t'ai donné de la fatigue.
Essaie d'avoir du plaisir maintenant !
J'ai aussi pris ton bon sommeil et à sa place, je t'ai donné un esprit embrouillé.
Je peux te faire trembler intérieurement ou te faire avoir froid ou même chaud quand tous les autres se sentent bien.
Ah, oui ! Je peux aussi te faire sentir anxieux(e) ou dépressif(ve).
Si tu as quelque chose de planifié, ou que tu as hâte d'avoir une bonne journée, aussi, je peux te l'enlever.
Tu n'as pas demandé à m'avoir. Je t'ai choisi pour plusieurs raisons :
Le virus que tu as déjà eu et dont tu ne t'es jamais débarrassé... ou cet accident d'auto... ou peut -être les années d'abus et de traumatisme.
Bien, de toute façon, je suis avec toi pour rester !
J'ai su que tu allais voir un médecin qui ne peut pas se débarrasser de moi.
Je me roule par terre, en riant. Fais seulement essayer.
Tu vas devoir voir plusieurs médecins avant d'en trouver un(e) qui va pouvoir t'aider effectivement.
On va te faire prendre des pilules anti-douleurs, des pilules pour dormir, on va aussi te dire que tu souffres d'anxiété ou de dépression.
On va même te faire porter une unité TENS, te recommander des massages.
On va te dire que si tu dors et que si tu fais bien tes exercices que je vais m'en aller.
On va te dire de penser positivement.
On va te faire un tâtonnement avec les doigts, une pression sur les points sensibles et le PIRE DE TOUT, on ne te prendra pas au sérieux quand tu vas faire sentir au médecin comment ta vie est débilitante chaque jour.
Ta famille, tes amis et ceux qui travaillent avec toi, vont tous t'écouter jusqu'à temps qu'ils soient tannés de t'entendre parler de comment tu te sens et que je suis une maladie débilitante.
Quelques-uns d'entre eux vont dire des choses comme : « Ah, tu as seulement une mauvaise journée »
Ou bien, « rappelle-toi, tu ne peux pas faire les mêmes choses qu'il y a vingt ans »
N'entendant pas ce que tu avais dit il y a seulement vingt JOURS.
D'autres vont commencer à parler derrière ton dos, pendant que tranquillement tu commences à sentir que tu es en train de perdre ta dignité en essayant de leur faire comprendre, spécialement quand tu es dans le milieu d'une conversation avec une personne " Normale " et ne peux pas te rappeler ce que tu étais en train de dire !
Pour conclure, (j'avais espéré garder cette partie en secret), mais je pense que tu as déjà trouvé... que le SEUL endroit où tu vas avoir un certain support et de la compréhension, de traiter avec moi, est avec les autres personnes qui ont la Fibromyalgie ...

Témoignage recueilli sur Facebook de Martine que nous remercions infiniment.

Edité le 14 avril 2012 par :
signature 1

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L

Tout a fait d'accord avec toi Martine .... je crois que le monde des fibros est bien un monde a part ou personne n'a envie d'entrer hélas même pour essayer de comprendre un peu notre mal ....
bises a tous les fibros
Répondre
E


Un monde à part, ouaich et pas q'un peu !


quand la majorité du corp médical arrêtera de nous prendre pour des simulatrices . . .


on aura fait un pas d'géant, moua j'vous l'dis ma pôve dame