Un guide pour les parents et les compagnons

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

Qu'est-ce exactement que la fibromyalgie (FMS) et la douleur du myofascia (MPS) ?

Le FMS est une " de ces maladies invisibles chroniques ". Ce n'est pas une forme du rhumatisme musculaire. C'est un type de dysfonctionnement des neurotransmetteurs. (les neurotransmetteurs sont le moyen par lequel le cerveau et le corps communiquent.) C'est un syndrome systémique, non-inflammatoire, non-progressif d'amplification de la douleur. S'il n'est pas convenablement traité, il ne peut que progresser.

MPS est un état neuromusculaire. Il peut aussi être systémique et sera amener à progresser s'il n'est pas convenablement traité. Le FMS et le MPS ne sont pas rares.

Un symptôme principal du FMS est une dérégulation du sommeil -- l'anomalie du rythme alpha-delta du sommeil. Au moment où les personnes sont sur le point d'atteindre le sommeil profond les ondes cérébrales alpha s'imposent, laissant le patient dans un sommeil peu profond ou provoquant un état insomniaque. Ce n'est pas seulement que les patients ne connaissent pas alors un sommeil régénérateur, mais c'est aussi que la phase delta du sommeil est celle qui permet au corps d'effectuer son travail de réparation et une grande partie de son réapprovisionnement et règlement biochimiques. Si les personnes souffrant du FMS sont immobiles, comme pendant un voyage, ou "se reposent" lors d'une réunion, leurs muscles deviennent rigides et douloureux. La rigidité matinale peut être importante. Puisque les neurotransmetteurs affectent chaque partie du corps, les symptômes peuvent apparaître partout, pourtant les essais médicaux habituels restent négatifs. Les symptômes fibromyalgiques oscillent d'heure en d'heure tout au long du jour et empirent souvent avec des changements de pression barométrique. Il n'est pas autre mesure étonnant que le FMS est une des maladies la plus mal diagnostiquée. Les médecins qui sont interpellés sont souvent des psychologues ou des psychiatres, mais les études récentes montrent que des patients souffrant de FMS ont à peu près autant de dérèglement psychologique que les patients atteints d'arthrite rhumatismale. Un éditorial dans le journal de l'association médicale américaine (AMA) en 1987 statuait pourtant à la réalité de cette maladie"... cette maladie qui a pu avoir occupé cinq minutes à l'école de médecine, existe vraiment et est une cause importante... d'incapacité. " Les personnes atteintes de FMS ont une histoire de vie qui permet de n'en pas douter. La recherche prouve que les gens souffrant de FMS ont de basse sécrétion d' hormone de croissance, qui est impliquée dans la réparation du tissu musculaire. Le corps fibromyalgique est un moteur tournant au ralenti à avec une puissance de 35%, plutôt qu'un 5% normal. La plupart des patients de FMS souffre d'une détérioration significative des processus cognitifs.

Dans le FMS il y a une dérégulation des neurotransmetteurs telles que la sérotonine, le mélatonine, la nopépinéphrine, la dopamine, et d'autres produits chimiques qui aident le contrôle de la douleur, l'humeur, le sommeil et le système immunitaire. Il semble qu' il y ait une prédisposition génétique au FMS. Souvent il y a eu un événement de déclenchement, tel qu'un accident. Une université américaine d'étude de rhumatologie en 1992 a constaté que l'impact du syndrôme fibromyalgique sur la vie quotidienne est aussi mauvais, ou plus mauvais, que celui de l'arthrite rhumatismale. Néanmoins le regard de doute que les cliniciens, la famille et les amis portent sur leur maladie, les oblige parfois à ravaler leur amour-propre.

Les gens atteint de FMS ont plus de récepteurs de douleur que les personnes en bonne santé --des récepteurs de contact se transforment dans leur finalité en devenant des récepteurs de douleur. Ils sont hypersensibles à tout. Certains actes habituels qui sont aisés pour d'autres personnes, comme étendre du linge, ou écrire une lettre, peuvent devenir des moments de confrontation douloureuse.

Comment savoir si on est atteint du FMS?

Vous pouvez suspecter que vous avez affaire à une douleur diffuse et répandue, de nature fibromyalgique, si vous avez le sentiment de vous réveillez chaque matin comme si vous aviez dormi dans un camion. Vous pouvez avoir des maux de tête et des pertes d'équilibre. Vous ne pouvez pas trouver votre voiture dans un parc de stationnement. Les meilleurs jours vous vous sentez comme si vous aviez la grippe. Vous développez habituellement le reflux digestif, et prenez du poids, particulièrement dans une ceinture de graisse au-dessus de votre ventre. Quelques signes objectifs sont les ongles qui s'écaillent et la peau qui pèle. Parfois vos muscles ont des mouvements convulsifs . Vous êtes sensible aux ondes magnétiques , et sujet " à la surcharge sensorielle ".

Techniquement, vous aurez 11 de 18 " points tendres " (TrPs) spécifiques. Quand vous appuyez sur ces zones vous ressentez une douleur. Le FMS traumatique peut avoir les points tendres groupés autour du trauma. Les patients fibromyalgiques ont aussi souvent le syndrome de douleur chronique myofascial . Ce sont des zones incroyablement douloureuses que l'on sent souvent comme des noeuds ou des morceaux dans les muscles. Des bandes tendues de fibres se forment dans les muscles. Ces "Triggers Points" (TrPs) réfèrent la douleur à d'autres zones. Ils peuvent déclencher la gastrite, ou le syndrome d' irritation intestinale, le meulage des dents dans la nuit, une douleur quand vous mettez vos mains dans l'eau froide, le vertige, des entorses chroniques de la cheville, une faiblesse dans les genoux, une douleur pelvienne , des rapports douloureux chez les femmes, l'impuissance chez les hommes, etc... Les effets de serrement et de spasme musculaires peuvent générer une constriction des nerfs, des vaisseaux sanguins, et des différents canaux corporels. Vous pouvez avoir des problèmes avec la vision, la vue brouillée ou un effet de double vision, des crampes dans les jambes, une hypoglycémie réactive, un dysfonctionnement immunitaire, des allergies et des sensibilités aux produits chimiques, une douleur sciatique, des engourdissements et des tintements dans les oreilles, des sautes d'humeur, les états de confusion, des pertes d'équilibre. Parfois la liste semble sans fin.

Que pouvons-nous faire pour quelqu'un qui a le FMS et/ou le MPS?

Il n'y a aucun traitement [connu] pour le FMS/MPS. Quand les deux syndromes se produisent ensemble, cela engendre davantage d'effets que la somme des parties. Cette réunion des deux syndrômes, c'est ce que j'appelle le complexe syndrômique du FMS/MPS, car ils semblent s'alimenter l'un l'autre. La contracture musculaire cause plus de douleur qui cause plus de contracture. Il y a des médicaments qui aident à soulager quelques symptômes. Des points de déclenchement peuvent être soulagés par certaines thérapies physiques. Mais cela dépend surtout d' un engagement de la part du patient à une bonne pratique nutritionnelle, à un programme d'étirements doux et d'exercices modérés, et à une conscience du patient et de ses compagnons de vie qu'il y a de vraies limitations avec le FMS/MPS. Il n'est pas facile de trouver le bon équilibre pour optimaliser la qualité de la vie. Soyez aimable. Soyez patient. Soyez compatissant. Écoutez. Et demandez si là il n'y a pas quelque chose que vous pouvez faire pour aider.

écrit par Devin Starlanyl, M.D. (devstar@empath.win.net)
traduit par Thierry Raffin

Article collecté le 23 mars 2010 sur le site :  http://membres.multimania.fr/thraffin/fibro4.htm

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
contente de retrouver cet article que j'avais trouve et imprimé le 12/02/1999 site "au carrefour des passions" et dommage que la diffusion n'a pas suivi dans le désert médical de généralistes et spécialistes encore aujourd'hui. *Personnellement depuis 1997 j'en bave et je n'en peu plus. D'autant que d'autres maladies auro immunes se sont greffées au fur et a mesure.
Répondre