Vitré. À l’hôpital, des équipes formées à gérer la douleur

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

Le traitement de la douleur est une réalité au centre hospitalier de Vitré. Rencontre avec le Dr Claudie Monvillers, anesthésiste, et Sandrine Baranger, directrice des soins.


« Je propose ici, à l’hôpital, une consultation chaque mois, informe Claudie Monvillers, médecin anesthésiste spécialisée dans le traitement de la douleur. Mais je n’accueille que des patients suivis par les médecins de l’établissement ». Sur l’année 2012, 48 consultations ont été réalisées. À l’hôpital de Vitré, ce service existe depuis deux ans. « Parmi les patients, je reçois beaucoup de personnes qui sont suivies par les chirurgiens orthopédiques, qui souffrent de douleurs chroniques postopératoires, d’autres qui ont été traitées pour un cancer, des femmes aussi hospitalisées en gynécologie ».


Car il y a un risque à ne pas traiter la douleur suffisamment tôt. « C’est la chronicisation de la douleur. Au lieu d’être un signal d’alarme, elle devient une maladie à part entière qui envahit, peu à peu, toute la vie du patient, répond le Dr Claudie Monvillers. Si une douleur persiste, elle peut devenir invalidante ».

 

Massage et hypnose

« Il n’existe pas une unité de traitement de la douleur dans chaque établissement mais des Clud (Comité de lutte contre la douleur) sont désormais mis en place qui sensibilisent le personnel soignant en essayant de lui donner « une culture de la douleur » explique le Dr Claudie Monvillers. En collaboration avec Sandrine Baranger, directrice des soins du centre hospitalier, des formations ont donc été créées pour permettre aux différents intervenants de mieux évaluer le niveau de la douleur, doser les antalgiques, etc. Parfois, il faut aussi apprendre au patient à gérer lui-même sa douleur. Du matériel a été choisi pour cela. Comme, par exemple, avec cette pompe qui libère la morphine (ou tout autre produit) sur sa propre impulsion.

 

Mais ce n’est pas tout. « L’année dernière, une formation « toucher massage » a aussi été mise en place » rapporte le Dr Claudie Monvillers. « Elle permet de détendre le patient, de créer avec lui une relation de confiance. 29 personnes ont déjà été formées à ce niveau et le dispositif doit être reconduit en 2013. » Et puis il y a aussi l’hypnose. « On aimerait développer cette technique. Certaines interventions, peu douloureuses, peuvent se pratiquer de cette façon. Notamment en gynécologie. Quatre infirmières de l’établissement et un médecin sont d’ores et déjà formés ».


Dominique GAYRAUD.

 

-------------------------------

 

Article communiqué par Bognat que je remercie infiniment et récolté sur le site :

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Vitre.-a-l-hopital-des-equipes-formees-a-gerer-la-douleur_40771-2165186-pere-bre_filDMA.Htm

 

Edité le 19 février 2013 par :

 

Signature panda violet

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article