Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Question au Gouvernement

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

 

photo 1.imgx

 

 

14ème législature

Question N° : 25810 de M. David Habib ( Socialiste, républicain et citoyen - Pyrénées-Atlantiques ) Question écrite
Ministère interrogé > Affaires sociales et santé Ministère attributaire > Affaires sociales et santé
Rubrique > santé Tête d'analyse > maladies rares Analyse > prise en charge. fibromyalgie
Question publiée au JO le : 30/04/2013 page : 4620

Texte de la question

M. David Habib attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur la situation des patients atteints de fibromyalgie. Ils sont confrontés aux souffrances, fatigue, troubles du sommeil et de nombreux autres symptômes associés. Les origines sont très diverses et ont été souvent associés à des traumatismes psychologiques mais aussi physiques. Il existe plusieurs sortes de fibromyalgies, ce qui rend difficile l'identification des mécanismes responsables. Ce syndrome touche majoritairement des femmes, entre 30 et 50 ans, mais également les enfants et les adolescents. Les effets invalidants de ce syndrome perturbent leur qualité de vie, leur vie familiale, les activités quotidiennes, sociales et professionnelles mais aussi leur situation financière dans la mesure où ces personnes souffrant de cette maladie ne bénéficient pas d'une reconnaissance dans un taux d'incapacité pouvant leur permettre d'accéder à des allocations correspondantes. Aussi, il lui demande bien vouloir lui indiquer quelles sont les intentions du Gouvernement en la matière et ce qu'il compte faire concrètement afin que la fibromyalgie soit reconnue comme une maladie à part entière et qu'elle puisse, à ce titre, bénéficier d'une prise en charge réelle et efficace.

-----------

Article collecté sur le site :

Edité le 04 mai 2013 par,
signature 2

Publié dans Législation

Partager cet article
Repost0

5 huiles essentielles pour bien dormir

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

L'huile essentielle de basilic

L'huile essentielle de basilic

 

Le basilic, bien connu pour sa forte odeur et son goût délicatement épicé, était déjà considéré par Aristote comme une « plante royale ».  Il peut être employé sous différentes formes suivant l’effet recherché : en infusion, en pulvérisation, en appliquant des feuilles de basilic localement ou encore en solution buvable… Pour concevoir l’huile essentielle de basilic, on utilise les feuilles et les fleurs qui sont distillées à la vapeur1. L’huile essentielle de basilic est indiquée dans le traitement des angoisses ou des insomnies nerveuses. Pour soulager les problèmes de sommeil, l’huile essentielle de basilic peut être utilisée en diffusion dans une chambre ou en massage, diluée dans une huile végétale. Le massage calmera également les spasmes musculaires ou digestifs ainsi que l’anxiété. La diffusion d’huile essentielle de basilic, quant à elle, rafraîchira l’atmosphère de la chambre et apaisera la fatigue cérébrale. Ses multiples vertus en font une alliée de choix pour retrouver son calme avant de s’endormir2.

 

A savoir

Cultivé à la fois dans l’hémisphère sud et l’hémisphère nord, le basilic est originaire d’Asie. Il existe plus de 150 variétés de basilic répertoriées à travers le monde3.

Important

L’huile essentielle de basilic ne doit pas être utilisée pendant la grossesse, plus particulièrement pendant les 3 premiers mois.

 

Elle est aussi irritante pour les peaux sensibles. Pensez à la tester sur une petite portion de peau avant de procéder à un massage plus étendu.


L’huile essentielle de camomille et ses propriétés relaxantes

L’huile essentielle de camomille et ses propriétés relaxantes

 

Depuis très longtemps, la camomille est connue pour sa capacité à traiter la fièvre et à calmer la nervosité. Présente dans la composition de nombreux médicaments, la camomille est aussi employée lors d’interventions chirurgicales pour calmer l’angoisse et rassurer le patient. Tout comme le basilic, l’huile essentielle de camomille peut être diffusée dans une pièce. Ses propriétés calmantes et préanesthésiantes permettront aux personnes souffrant d’insomnie d’apaiser leur stress. La camomille est également recommandée dans les cas de dépression et de crises nerveuses1.  L’huile essentielle de camomille peut être administrée aux enfants, notamment aux bébés ayant du mal à s’endormir, à raison d’une goutte seulement à étaler dans le dos de l’enfant2. N’oubliez pas d’en parler à votre pédiatre avant toute application.  Connue par certains parents pour ses propriétés apaisantes, l’infusion de camomille peut être donnée sans danger – mais sans en abuser – aux bébés lors de poussées de dents.

 

A noter

Il existe différentes variétés de camomille mais toutes peuvent être utilisées pour calmer et apaiser à la fois les muscles et le système nerveux. La différence se fait sur les propriétés digestives et respiratoires. La grande camomille est connue pour ses effets sur les migraines alors que la camomille allemande est plus indiquée dans le traitement de troubles de la digestion. 

Important

L’utilisation d’huile essentielle de camomille est déconseillée aux femmes enceintes, notamment dans les quatre premiers mois de grossesse.


La lavande, un sédatif naturel

La lavande, un sédatif naturel

 

Cette plante méditerranéenne, dont le nom vient du latin « lavare » qui signifie « purifier », est avant tout connue pour son odeur forte, reconnaissable entre toutes. La lavande est également connue pour ses propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires. Elle est souvent recommandée en raison de ses propriétés calmantes qui s’ajoutent à son odeur agréable1. Ajoutée à l’eau d’un bain ou prise en tisane, l’huile essentielle de lavande agit comme anxiolytique et comme léger somnifère. Qu’on l’utilise pour se détendre ou pour combattre une anxiété ou un stress particulier, la lavande et son huile essentielle participent à la relaxation. Comme le basilic et la camomille, la lavande peut être diffusée dans une pièce pour calmer l’énervement et apaiser l’agitation. En cas de migraine, un massage sur les tempes avec de l’huile essentielle pure permettra de soulager la douleur et favorisera l’endormissement. La lavande peut être utilisée par tous les membres de la famille mais aussi sur les animaux de compagnie pour les protéger des parasites et les soigner2. Quelques goûtes d’huile essentielle de lavande sur l’oreiller des enfants leur permettront de se détendre lorsqu’ils ne dorment pas chez eux, par exemple.

Important

L’huile essentielle de lavande est déconseillée aux femmes enceintes jusqu’au 4ème mois de grossesse. En cas d’antécédents de fausse couche, il est conseillé d’attendre encore plus longtemps avant d’utiliser cette huile essentielle3. Demandez conseil à votre médecin.


La sauge sclarée, la « bonne à tout »

La sauge sclarée, la « bonne à tout »

 

Utilisée en Chine, en Europe, en Égypte, en Amérique du Sud et du Nord, la sauge a de tout temps été utilisée pour diverses raisons et pour guérir différentes maladies. Que ce soit pour accroître la fertilité des femmes, pour tonifier, pour soigner des morsures de serpents, pour soigner des problèmes respiratoires ou traiter des verrues, la sauge est indiquée dans de nombreux cas. Contrairement à la sauge officinale, très utilisée dans certaines préparations culinaires1 et en tisane, la sauge sclarée est utilisée en parfumerie et en aromathérapie. Elle se substitue à l'huile essentielle de sauge officinale, neurotoxique sans dilution. Elle peut aider à retrouver son calme et même à s’endormir. Sa diffusion est déconseillée à toute personne souhaitant conduire ou travailler ensuite, tant son action sédative est forte. Elle est donc tout naturellement recommandée aux personnes tendues, stressées et qui ont du mal à s’endormir. Il faut néanmoins veiller à éviter les surdoses qui pourraient provoquer des maux de tête2.

 

Important

L’huile essentielle de sauge sclarée est déconseillée aux femmes enceintes ainsi qu’en seconde partie du cycle féminin, c'est-à-dire après l’ovulation. De plus, l’huile essentielle de sauge ne doit pas être associée à l’alcool, sous peine d’avoir des nausées.

Attention

Parmi les centaines d’espèces de sauge existante, certaines sont toxiques à forte dose et connues pour leurs propriétés « abortives » (= qui fait avorter).


L’huile essentielle de marjolaine pour un bon sommeil

L’huile essentielle de marjolaine pour un bon sommeil

 

A ne pas confondre avec l’origan, qui appartient à la même variété botanique, la marjolaine est originaire du bassin méditerranéen. Plante vivace, elle peut être utilisée à la maison comme au travail pour ses propriétés calmantes : elle apaise les personnes et évite les conflits. En apaisant le stress, l’inquiétude et le pessimisme, elle aiderait à retrouver le calme après une journée agitée ou des événements perturbants. Elle peut être ajoutée à l’eau d’un bain pour apaiser et aider à l’endormissement. Associée à la camomille, à la lavande et à la sauge, elle peut être pulvérisée dans une pièce les soirs d’insomnie1. Éviter néanmoins de pulvériser de la marjolaine dans les chambres d’enfants car elle leur est déconseillée.

 

Anecdote

La marjolaine était utilisée en Égypte dans les rituels d’embaumement des morts. Une ancienne tradition française était, les 1er mai, d’accrocher des bouquets de marjolaine aux fenêtres des maisons. Ainsi les passants pouvaient voir qu’une fille de la maison était à marier2.

Attention

Les personnes souffrant d’asthme et de crises d’épilepsie devront se tenir éloigner de cette huile et en préférer d’autres comme celle de lavande ou de sauge
Elle est aussi déconseillée aux femmes enceintes.

 

----------

 

Article collecté sur le site :

http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=huiles-essentielles-pour-bien-dormir

 

Edité le 04 mai 2013 par,

 

signature 2

Publié dans Articles collectés

Partager cet article
Repost0

Vers le retrait du tétrazépam (Myolastan) de la famille des anxiolytiques en raison d'effets secondaires graves

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

L'Agence européenne du médicament (EMA) a recommandé lundi à l'Union européenne de retirer du marché le tétrazépam (Myolastan, Panos, Mégavix et autres génériques), un médicament de la famille des benzodiazépines, utilisé dans le traitement des contractures musculaires douloureuses.

 

Le tétrazépam est l'une des benzodiazépines les plus utilisées en France. Il n'est plus remboursé par l'assurance maladie depuis décembre 2011 mais, puisque non dispendieux, il continue à être utilisé. Il demeure la seule benzodiazépine dont la durée de prescription n'est pas limitée.

 

Il appartient maintenant à la commission européenne de prendre une décision, laquelle sera légalement contraignante dans toute l'Union européenne.

 

 

La réévaluation du médicament a été entreprise à la demande de la France.

 

Une enquête de pharmacovigilance, dont les résultats ont été rendus publics en novembre 2012, faisait état de 1616 cas d'effets secondaires rapportés dont 648 graves. La moitié de ces effets étaient des effets cutané. Parmi les effets graves, les effets neurologiques et les effets psychiatriques représentaient une part importante.

 

Parmi les cas d'effets secondaires graves de pharmacovigilance et ceux rapportés par les laboratoires, figuraient notamment des cas de :

  • syndrome de Stevens-Johnson dont un cas d'évolution mortelle;
  • syndrome de Lyell dont 11 cas d'évolution mortelle;
  • érythème polymorphe dont un cas d'évolution mortelle;
  • hypersensibilité médicamenteuse;
  • pustulose exanthématique aiguë généralisée;
  • urticaire;
  • oedème de Quincke et angioedème;
  • choc anaphylactique.

Plusieurs autres effets affectant divers systèmes de l'organisme étaient rapportés. Figuraient aussi, parmi les cas rapportés par les laboratoires, 5 suicides et 5 tentatives de suicide.

 

Les syndromes de Lyell et de Stevens-Johnson sont des "maladies dermatologiques aigües très graves majoritairement causées par la prise de médicaments et caractérisées par une destruction brutale de la couche superficielle de la peau et des muqueuses", indiquait l'ANSM dans un communiqué du 11 janvier 2013. Quant au syndrome d’hypersensibilité médicamenteuse, il consiste en "une éruption fébrile pouvant associer un œdème du visage ou des extrémités, une érythrodermie (éruption cutanée rouge généralisée), des poly adénopathies périphériques et une atteinte viscérale, l’atteinte muqueuse étant rare".

 

Le tétrazépam expose aussi aux risques et effets secondaires généraux de la classe des benzodiazépines, généralement prescrits comme anxiolytiques et somnifères, dont notamment un syndrome de sevrage à l'arrêt.

 

------------

 

Article collecté sur le site :

http://www.psychomedia.qc.ca/medicaments/2013-04-29/retrait-tetrazepam-myolastan

 

Edité le 04 mai 2013 par,

 

signature 2

Publié dans Articles collectés

Partager cet article
Repost0