Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Entraide Fibromyalgie Ouest (EFO35)

Le retour du blog en progressif

13 Juin 2016, 08:57am

Publié par Entraide Fibromyalgie Ouest

Bonjour

A partir de ce jour le blog a reprit son activité et sera animé par Marie-Annick et Sophie

Le retour du blog en progressif

Voir les commentaires

Fibromyalgie : la pathologie enfin expliquée

8 Octobre 2015, 16:46pm

Publié par Entraide Fibromyalgie Ouest

                                         Fibromyalgie : la pathologie enfin expliquée

On a longtemps pensé que le fibromyalgie était de l’ordre du psychosomatique. Or des chercheurs semblent avoir découvert la cause de cette pathologie qui touche majoritairement les femmes.

Toutes les personnes (en majorité des femmes) qui souffrent de fibromyalgie vont enfin pouvoir respirer ! Non, leur maladie n’est pas seulement psychosomatique. Oui, c’est une véritable pathologie avec une cause et des effets. Cette découverte est tellement importante qu’elle fait la Une de la revue de l’Académie américaine de la douleur, accompagnée d’un éditorial rempli de louanges  du Professeur Robert Gerwin, de l’Ecole de médecine John Hopkins (Baltimore).

Une équipe de chercheurs d’Albany, aux Etats-Unis, dirigée par les  Dr. Frank Rice Phillip Albrecht, a identifié certaines altérations de notre corps  qui seraient responsables de la fibromyalgie. Lorsque notre température chute (hypothermie) ou qu’elle grimpe (hyperthermie), nous avons à l’intérieur du corps une sorte de thermostat, l’hypothalamus qui permet à notre corps de maintenir son équilibre. Quand nous utilisons nos muscles, particulièrement au niveau des mains et des pieds, un autre thermostat appelé shunt arterio-veineux nous permet de garder une température stable. Ce shunt agit comme une soupape entre les artérioles ou les veines qui alimentent le corps en sang oxygéné pour permettre aux organes de bien fonctionner, et les veinules, qui emportent les déchets du sang.

Or, selon les chercheurs d’Albany, c’est un dysfonctionnement de ce shunt atério-veineux qui serait responsable des douleurs de la fibromyalgie. « Lorsque ce shunt est défectueux, les muscles et les tissus de la peau ne peuvent pas être nourris correctement et leurs déchets ne peuvent pas être évacués. Il en résulte une accumulation d'acide lactique dans les muscles et le tissu profond qui affecte le système musculaire et provoque les douleurs qui voyagent d’une partie à l’autre du corps » expliquent les médecins. « Ce dysfonctionnement du shunt envoie également des messages erronés à notre système nerveux central et les nerfs hypersensibilisés envoient à leur tour des signaux de douleur ».

Cette découverte devrait enfin ouvrir la voie aux recherches sur le traitement de la douleur de la fibromyalgie, une maladie qui concernerait entre 2 et 5% de la population française.

Auteur : Catherine Cordonnier

Source : http://www.topsante.com/medecine/fatigue/fibromyalgie/soigner/fibromyalgie-la-pathologie-enfin-expliquee-48801

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.

Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.

Ne prenez jamais un produit connu ou nouveau, quel qu'il soit,  sans l'accord express d'une personne compétente en la matière.  Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu. Merci de votre compréhension.

 

Voir les commentaires

La spasmophilie, une vraie maladie !

26 Septembre 2015, 14:31pm

Publié par Entraide Fibromyalgie Ouest

                       

Contrairement aux idées reçues, la spasmophilie se soigne, mais avec les médecines douces et naturelles. |  

Le Dr Jean-Claude Houdret*, médecin homéopathe et phytothérapeute à Paris, répond à nos questions. 

En quoi consiste cette affection? C'est une juxtaposition de 30 à 40 signes. Il y a des signes physiques: spasmes abdominaux, diarrhées et/ou constipation, insomnies, tremblements des extrémités. A cela peuvent s'ajouter des sensations d'oppression dans la poitrine, d'étouffement, de palpitations, de boule dans la gorge, ainsi que des signes psychologiques: anxiété, angoisse, excès d'émotivité... La spasmophilie peut être réellement invalidante: fatigués, épuisés, certains spasmophiles perdent leur travail, voire leurs amis qui en ont marre de ces plaintes inexpliquées. Ce faisceau de signes très disparates désoriente les médecins: lorsqu'ils réalisent des examens (électrocardiogramme ou holter par exemple), ils ne trouvent rien. Résultat: le spasmophile est souvent taxé de dépression, d'hystérie, d'hypocondrie... Il se retrouve avec des tranquillisants et des antidépresseurs, ce qui n'arrange rien car la spasmophilie ne relève pas de la psychiatrie. 

Qui touche-t-elle le plus souvent? Dans les 2/3 des cas, les spasmophiles sont des femmes. Ce sont toujours des enfants de spasmophile. 

Y a-t-il des moyens d'identifier la spasmophilie? Oui. D'abord, le dosage du magnésium, du calcium et de la vitamine D à travers un bilan sanguin. Dans la spasmophilie, au moins l'un des trois est diminué. Ensuite, par l'enregistrement des courants électriques au niveau de la main, grâce à un électromyogramme. Il va montrer une hyperexcitabilité des muscles, qui se contractent très facilement dès que le flux électrique passe. C'est cela qui explique les nombreux spasmes, au niveau abdominal, visuel, cardiaque... Enfin, on regarde le «signe de Schvosteck»: chez les spasmophiles et uniquement chez eux, la percussion d'un petit nerf au niveau de la joue entraîne une contraction de la commissure des lèvres. 

Comment se déclenche-t-elle ? Elle peut débuter à n'importe quel âge. Dans la majorité des cas, les signes de spasmophilie ont commencé après un stress important, physique ou psychologique, bénéfique ou non. Soudainement, parfois à l'heure près, on commence à ne plus aller bien. Quand on interroge les patients sur «avant», ils disent qu'ils étaient déjà un peu anxieux, un peu insomniaques, un peu sensibles. En fait, ils avaient certains traits de caractère, qui se sont accentués. On dit qu'avant, leur spasmophilie était compensée; le stress qu'ils ont vécu les a fait décompenser. 

Qui la prend en charge et comment? Malheureusement, peu de médecins s'en occupent vraiment. Il faut trouver un médecin qui connaît le sujet. Son rôle est de rééquilibrer la spasmophilie décompensée, c'est-à-dire de remettre les gens dans l'état où ils étaient avant, pour qu'ils soient capables de vivre normalement, d'aller au travail. On va traiter la cause, à savoir le déséquilibre du système sympathique et la mauvaise utilisation. D'après mon expérience, la spasmophilie se soigne avec du magnésium, du calcium, de la vitamine D, de nombreuses plantes (belladone, aubépine, tilleul...) et des oligo-éléments. Des remèdes homéopathiques peuvent permettre d'atténuer les troubles. Ces derniers sont gommés petit à petit, à mesure que l'on fait reculer la spasmophilie. Malheureusement, ce genre de traitement est cher (car non remboursé) et long, on compte 18 mois en moyenne, pour que les patients aillent mieux.

Hélène JOLLY

*Auteur de Spasmophilie, mythe ou réalité, aux Ed. Presses de Valmy, 2007 et Soigner la spasmophilie : avec les médecines douces et naturelles auxEd. Solar, 2006 www.docteurhoudret.com

Source: http://www.ouest-france.fr/la-spasmophilie-une-vraie-maladie-271842

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.

Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.

Ne prenez jamais un produit connu ou nouveau, quel qu'il soit,  sans l'accord express d'une personne compétente en la matière.  Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu. Merci de votre compréhension.

Voir les commentaires

Salon autonomic 2015

24 Septembre 2015, 09:36am

Publié par Entraide Fibromyalgie Ouest

cid:image002.jpg@01CD004B.B53307A0

CISS Bretagne    1, square de Macédoine   35 200   RENNES 02 99 53 56 79   

SANTE INFO DROITS : 0 810 004 333 

http://www.lecissbretagne.org/ 

http://www.lecissbretagne.org/IMG/pdf/HMCRUQPC1102.pdf

 

01 et 02 octobre 2015 - Rennes Parc des expositions - Entrée Gratuite

 

Autonomic Grand Ouest - Professionnel & Grand Public - 10 000 visiteurs | 150 exposants

L'Autonomie à Tous les âges de la Vie!

Source : http://www.lecissbretagne.org/ 

Voir les commentaires

Pour Info : dossier de Presse 2015 fibromyalgie

18 Septembre 2015, 09:03am

Publié par Entraide Fibromyalgie Ouest

Dossier de Presse 2015

Fibromyalgie

ooo

Vous joindrez-vous à nous pour parler de la fibromyalgie et faire la lumière sur cette maladie mal connue et ignorée des pouvoirs publics ?

La fibromyalgie qui touche environ 2 à 2,5 pour 100 de la population mondiale (ce qui fait un million et demi de français concernés), est une maladie pour laquelle il n'existe aucun traitement actuellement.

Après avoir été considérée comme un syndrome, reconnue comme maladie rhumatismale par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) depuis 1992*, elle se caractérise par un état douloureux musculaire chronique et une fatigue continue qui peut aller de la simple gêne dans le quotidien à l’épuisement total qui force à rester au lit.

*mais toujours pas en France.

Les principaux symptômes dont se plaignent les personnes atteintes de fibromyalgie, sont :

–   Des douleurs diffuses, constantes et permanentes,

–   Un sommeil fortement perturbé et non récupérateur,

–   Des paresthésies des membres (fourmillements),

–   Des perturbations psychiques importantes de type dépression réactionnelle,

–   Un épuisement qui peut être total, etc...

L'impact de la maladie

Statistiquement, il apparaît que la fibromyalgie génère un handicap très important pour plus de 30% des malades. Son impact se ressent dans les actes de la vie quotidienne, sociale, professionnelle et personnelle : beaucoup perdent leur emploi et n'arrivent plus à se maintenir dans  une vie sociale . Sans compter l'impact psychologique de la fibromyalgie qui entraîne un isolement social, professionnel et personnel plongeant les malades dans la précarité. Précarité humaine, affective, sociale, des personnes ignorées et fragilisées;

La situation des patients

L'errance médicale

Bien que ce point tende à s'améliorer au fil du temps, la multiplicité des symptômes fait que le malade ne sait pas vers quel médecin se tourner : un rhumatologue, psychologue, neurologue... rendant beaucoup plus complexe le parcours médical, les patients se sentent d'ailleurs souvent délaissés par le corps médical.

Le corps médical

Le corps médical, dans sa globalité, est très peu formé et informé de ce type de maladie chronique, beaucoup de médecins sont encore sceptiques sur ce qu'est la fibromyalgie, la considérant encore comme une maladie psychosomatique.

Prouver l'existence de la maladie

La  troisième problématique concernant la  fibromyalgie est l'absence de résultats objectifs, vu du côté médical, en ce qui concerne les analyses biologiques, IRM, radios, scanners... Cette affection est donc souvent considérée comme une maladie quasi imaginaire. Les médecins, par méconnaissance de cette maladie, sont bien souvent désarmés face à leurs patients.

Synthèse des Résultats de cette enquête réalisée sur une période de 21 jours avec 491 participants.

Population étudiée

Sur 491 participants, 464 sont du sexe féminin et 27, masculin, soit une proportion de 94,5%

de femmes pour 5,5% d'hommes.

Errance médicale

La durée moyenne de l'errance médicale (durée entre le début des symptômes et le diagnostic final) s'élève à 6 ans. Six longues années à souffrir sans connaître le nom de sa maladie et en se posant toutes sortes de questions, les malades commencent très souvent à consulter qu’au moment où les problèmes physiques deviennent trop importants pour être ignorés. Des personnes souffrant de fibromyalgie depuis la petite enfance ne se voient diagnostiquées que très longtemps après le début des souffrances.

Une douleur parmi toutes les autres. Quand l’évidence du diagnostic ne vient pas, la solitude face aux maux de son corps finit par envahir l’esprit. C’est ce que l’on appelle l’errance diagnostique. Plus qu’une solitude, un dédale labyrinthique dans l’incertitude de la maladie.

Le Schéma de Wood

Le Schéma de Wood permet d'évaluer l'impact de la maladie sur une échelle : 0 (pas d'impact) à 4 (impact élevé) différents critères tels que : la possibilité de maintenir des activités, de marcher, de changer de position, de s'occuper des tâches ménagères, se tenir assis, se servir de ses mains, l'attention etc.

N'ont été retenus dans les résultats que les scores supérieurs à 2 (par conséquent avec un impact plus ou moins important) pour chacun des critères évalués 'impact du syndrome est important sur la vie personnelle, sociale et professionnelle des personnes atteintes qui doivent réaménager la gestion de leur santé et de leur énergie. Il leur arrive souvent de devoir changer d'emploi, diminuer leur temps de travail ou l'abandonner complètement. Elles ont aussi  de  la  difficulté  à  assumer  les  tâches  ménagères. Dans  ces  conditions, on  voit fréquemment apparaître de l'anxiété et un état dépressif.

  • Parmi les activités courantes de la vie quotidienne, certaines sont particulièrement pénibles pour les personnes atteintes de fibromyalgie. En voici quelques exemples : Rester debout sur place, comme dans une file d'attente, à une caisse,
  • Tous  les  mouvements qui  nécessitent de  mettre  et de garder les bras en l'air, spécialement avec un poids dans les mains (se sécher les cheveux faire les carreaux ou tenir une bouteille d’eau mais aussi tous les gestes nécessaires pour s’occuper d’un jeune enfan
  • Manier des objets à bout de bras (plier ou repasser du linge, tenir le volant de la voiture),
  • Les mouvements répétitifs (nettoyer, éplucher, écrire, coller, etc.),
  • Tout contact au niveau des jambes, des genoux, des cuisses, des bras et des épaules,
  • Les changements brusques de luminosité ou de température ou de sonorisation...

L'évolution du  syndrome varie d'une personne à l'autre. Un petit nombre arrive à une rémission presque complète alors que d'autres évoluent vers une détérioration plus sévère.

Nous sommes en train de réaliser une enquête depuis juillet 2015 qui se terminera le 30/09/15, portant sur les centres anti-douleurs (et unités de la douleur) par rapport aux prescriptions faites par ces centres, que ce   soit  lors  de  traitements  médicamenteux  et non-médicamenteux ainsi que leur efficacité.

L'enquête en ligne : https://docs.google.com/forms /d/1KIdm6HWmrdMZTLVj_6mfLa2z4wSSfYvpgr6yUJbo6y0/view form (celle-ci est également diffusée au format papier).

Il n'existe pas de traitement spécifique à la fibromyalgie, les causes de cette maladie étant encore pour le moment inconnues, la médecine s'évertue à essayer de soigner les symptômes tant bien que mal.

Les prescriptions médicamenteuses sont orientées sur des anti-douleurs, anti-dépresseurs, anti-épileptiques pour leurs effets supposés sur la douleur. Pour beaucoup d'entre nous, ces médicaments sont quasi-inefficaces et pire encore, génèrent plus d'effets secondaires que d'effets bénéfiques.

Il est paradoxal de constater, que pour la plupart des malades, ceux qui se portent mieux sont ceux qui ont soit diminué, soit complètement arrêté leurs traitements et sont passés à des médecines douces.

Mais là se pose le problème de l'accès à ces médecines parallèles (sophrologie, relaxation, hypnose etc...) qui ne sont pas prises en charge par la sécurité sociale. Pourtant elles sont une véritable béquille qui nous permettent de mieux vivre tout simplement.

Notre rapport aux administrations est très souvent conflictuel. La non reconnaissance de la fibromyalgie en tant que maladie, nous empêche de prétendre aux aides auxquelles nous pourrions avoir droit.

Nous devons pour beaucoup d’entre nous, mettre en avant la dépression, que nous en souffrions ou pas, pour que nos dossiers avancent auprès de la sécurité sociale, pour pouvoir tout simplement vivre. Il est inadmissible de ne pas pouvoir mettre en avant la maladie dont les malades souffrent réellement, la fibromyalgie, car celle-ci n’entre dans aucune “case” auprès des administrations. Il faut savoir que pour la sécurité sociale, cette maladie n’existe pas et qu’aucune codification n’existe dans leur informatique interne.

Voilà   une   situation   totalement   aberrante   et   inadmissible   au   21   ème   siècle.

Cela doit changer ! Vous pouvez nous aider.

Les objectifs de l’association :

Le Collectif Fibro’Actions est né d’un constat simple,  la  fibromyalgie n’est toujours pas reconnue dans notre pays. La médecine commence doucement à intégrer ce syndrome dans le cursus scolaire des futurs médecins, alors que cette maladie est reconnue par l’OMS depuis 1992 ! Statistiquement, 3% de la population française serait atteinte de fibromyalgie. Nous sommes victimes d’injustices, d’incompréhension,  d’exclusion  sociale…  Il est temps que cela cesse !

- Obtenir une reconnaissance de la fibromyalgie en tant que maladie à part entière, malgré une étiologie non définie actuellement, afin de pouvoir avoir accès à des soins adaptés.

      - Définir précisément un protocole de soins pluri-disciplinaire efficace et permettant aux    personnes fibromyalgiques de maintenir une vie la plus normale possible,

      - Définir une prise en charge du protocole de soins (approche médicamenteuse et non-médicamenteuse) pour faciliter l’accès à ces soins des personnes atteintes de fibromyalgie,

      - Intégrer la fibromyalgie dans la liste des maladies ouvrant droit à l’ALD (Affection

Longue Durée),

- Mettre en place des outils permettant d’évaluer individuellement le handicap généré par la fibromyalgie,

- Mettre en place des outils statistiques, permettant d’avoir une vision concrète de l’évolution de la fibromyalgie en France, de son impact au niveau social et professionnel sur les personnes qui en sont atteintes.

- Développer  les  antennes  locales  et  notre  réseau  grâce  à  l’union  d’associations Fibro’Alliance (http://fibromyalgie-12mai.ringconcept.fr/) afin d’aider et de soutenir les personnes souffrant de fibromyalgie, afin de rompre l’isolement, d’apporter l’assistance administrative et faciliter l’accès aux soins de ces personnes.

Nos Avancées depuis 11 mois d’existence

Fibro’actions a pour vocation d’oeuvrer pour la reconnaissance de la fibromyalgie en France, nous travaillons en lien avec les institutions et administrations afin de faire changer les choses.

Depuis Novembre 2014, date de création de Fibro’Actions, nous avons réussi à mobiliser autour de la maladie, à sensibiliser l’opinion publique sur la fibromyalgie, à interpeller les politiques, le ministère de la santé, la Haute Autorité de Santé etc… Un travail de longue haleine qui demande beaucoup de moyens humains et financiers afin de défendre les droits des personnes atteintes de fibromyalgie.

Nous   avons   organisé,   en   partenariat   avec   l’union   d’Associations   :   Fibro’Alliance

(http://fibromyalgie-12mai.ringconcept.fr/), (5 associations), le rassemblement du 12 mai

2015 sur Paris au ministère de la santé qui a été un moment très fort d’échanges et de mobilisation.

Depuis le mois de mars 2015, nous travaillons également à ouvrir des antennes locales afin de pallier au manque de soutien, psychologique, administratif, social et à la problématique d’accès aux soins que nous rencontrons.

Les Antennes mises en place ou en voie de l’être : Miramas, Avignon, Niort, Picardie, Caen, Bretagne etc.

Des enquêtes sont également en cours, ce qui va permettre de travailler plus finement avec les administrations afin de faire changer les choses.

L’union d’association Fibro’Alliance a été reçue au ministère de la Santé le 12 mai 2015. Nous avons rencontré le Dr Bignolas, responsable du service maladie chronique de la direction générale de la santé, ainsi que le Dr Cacqueray (spécialiste de la fin de vie et de la douleur en particulier).

L’entretien a été très enrichissant et nous avons tous eu le sentiment d’être face à des personnes réceptives, souhaitant communiquer et faire avancer les choses. Nous avons pu exprimer et échanger sur les points essentiels, notamment :

●   Reconnaître la fibromyalgie en tant que maladie,

●   L’errance médicale,

●   Les problèmes institutionnels que nous rencontrons,

●   Les reconnaissances ALD et invalidité,

●   L’impact de la maladie et du handicap engendré, physique comme social,

●   La détresse morale et financière des malades,

●   L’absence de traitements efficaces, la surmédication paradoxale qui en découle,

●   L’absence ou le manque de formation des professionnels de santé,

●   L’absence de transparence des institutions.

Il en ressort une grande avancée pour nous tous :   depuis 2 ans, une étude de  l’INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherchedicale) était en cours de gestation, mais faute d’accord de financements, elle était en stand-by. Grâce à notre mobilisation depuis

plusieurs mois, les choses se sont nettement accélérées, le financement a été accordé en mars (l’étude est financée pour moitié par le ministère de la santé et pour l’autre par l’Inserm), et elle vient de débuter.

Si on fait un bilan rapide, jusqu’à présent, il n’existe qu’un rapport d’orientation de la HAS (Haute Autorité de Santé) nettement insuffisant, et un rapport de l’académie de médecine, rien d’autre.

Dorénavant, l’Inserm va prendre en charge ce dossier et réaliser une vaste étude concernant la fibromyalgie chez l’adulte et chez l’enfant.

Pour la première fois en France, la recherche concernant la fibromyalgie va enfin débuter !

Cette étude va être vaste, et explorer toutes les facettes repérées de la maladie, allant de l’efficacité des traitements médicamenteux et non médicamenteux, de l’évaluation du handicap et de son retentissement social,    son étiologie (l’étude des causes possibles de la fibromyalgie), etc.

Le Dr Bignolas a exprimé son souhait de nous faire participer activement à cette étude, et de nous rencontrer régulièrement pour faire un point sur son avancée et pouvoir échanger sur les différentes problématiques posées. Nous allons nous revoir dans 6 mois pour faire un premier point ensemble, nous pourrons donc communiquer régulièrement sur les avancées de l’étude.

Une formidable avancée, nous avons posé les bases de notre reconnaissance !

Vu l’ampleur de la tâche concernant l’étude de l’Inserm, il est évident que cela ne va pas se faire aussi vite que beaucoup pourraient espérer et il va falloir être un peu patient. Mais patient ne veut pas dire rester les bras croisés et passifs, bien au contraire !

Nous serons convoqués à nouveau par le ministère en fin d’année pour faire un point sur les avancées de l’étude de l’INSERM et sur la situation globale.

La journée mondiale de la fibromyalgie 2015 a été une grande réussite, nous étions plus de

200 personnes malades à avoir traversé la France, malgré nos handicaps et la maladie, pour se réunir au ministère de la santé et marquer notre mobilisation.

Nous préparons d’ores et déjà, le 12 mai 2016, où nous attendons une mobilisation encore plus importante que l’année dernière. Députés et médecins seront présents également pour nous soutenir.

Source : https://www.facebook.com/Fibromyalgieconnaitreetreconnaitre?fref=ts

Voir les commentaires

Pique-nique du 9 septembre 2015

15 Septembre 2015, 17:34pm

Publié par Entraide Fibromyalgie Ouest

1ère photo: Annick, Nicole, Sylviane;  2ème photo: Les anciennes: Annie et Evy;  3ème photo: Annie, Evy et Simone; 4ème photo: Jean-yves; 5ème photo: Simone et Evy; 6ème photo: Marie-annick et Jean-yves; 7ème photo: Marie-claude, Sophie, Alexandra; 8ème photo: Sylviane, Annie; 9ème photo:Nicole, Annick, Yves; 10ème photo: Evy, christine et son mari
1ère photo: Annick, Nicole, Sylviane;  2ème photo: Les anciennes: Annie et Evy;  3ème photo: Annie, Evy et Simone; 4ème photo: Jean-yves; 5ème photo: Simone et Evy; 6ème photo: Marie-annick et Jean-yves; 7ème photo: Marie-claude, Sophie, Alexandra; 8ème photo: Sylviane, Annie; 9ème photo:Nicole, Annick, Yves; 10ème photo: Evy, christine et son mari
1ère photo: Annick, Nicole, Sylviane;  2ème photo: Les anciennes: Annie et Evy;  3ème photo: Annie, Evy et Simone; 4ème photo: Jean-yves; 5ème photo: Simone et Evy; 6ème photo: Marie-annick et Jean-yves; 7ème photo: Marie-claude, Sophie, Alexandra; 8ème photo: Sylviane, Annie; 9ème photo:Nicole, Annick, Yves; 10ème photo: Evy, christine et son mari
1ère photo: Annick, Nicole, Sylviane;  2ème photo: Les anciennes: Annie et Evy;  3ème photo: Annie, Evy et Simone; 4ème photo: Jean-yves; 5ème photo: Simone et Evy; 6ème photo: Marie-annick et Jean-yves; 7ème photo: Marie-claude, Sophie, Alexandra; 8ème photo: Sylviane, Annie; 9ème photo:Nicole, Annick, Yves; 10ème photo: Evy, christine et son mari
1ère photo: Annick, Nicole, Sylviane;  2ème photo: Les anciennes: Annie et Evy;  3ème photo: Annie, Evy et Simone; 4ème photo: Jean-yves; 5ème photo: Simone et Evy; 6ème photo: Marie-annick et Jean-yves; 7ème photo: Marie-claude, Sophie, Alexandra; 8ème photo: Sylviane, Annie; 9ème photo:Nicole, Annick, Yves; 10ème photo: Evy, christine et son mari
1ère photo: Annick, Nicole, Sylviane;  2ème photo: Les anciennes: Annie et Evy;  3ème photo: Annie, Evy et Simone; 4ème photo: Jean-yves; 5ème photo: Simone et Evy; 6ème photo: Marie-annick et Jean-yves; 7ème photo: Marie-claude, Sophie, Alexandra; 8ème photo: Sylviane, Annie; 9ème photo:Nicole, Annick, Yves; 10ème photo: Evy, christine et son mari
1ère photo: Annick, Nicole, Sylviane;  2ème photo: Les anciennes: Annie et Evy;  3ème photo: Annie, Evy et Simone; 4ème photo: Jean-yves; 5ème photo: Simone et Evy; 6ème photo: Marie-annick et Jean-yves; 7ème photo: Marie-claude, Sophie, Alexandra; 8ème photo: Sylviane, Annie; 9ème photo:Nicole, Annick, Yves; 10ème photo: Evy, christine et son mari
1ère photo: Annick, Nicole, Sylviane;  2ème photo: Les anciennes: Annie et Evy;  3ème photo: Annie, Evy et Simone; 4ème photo: Jean-yves; 5ème photo: Simone et Evy; 6ème photo: Marie-annick et Jean-yves; 7ème photo: Marie-claude, Sophie, Alexandra; 8ème photo: Sylviane, Annie; 9ème photo:Nicole, Annick, Yves; 10ème photo: Evy, christine et son mari
1ère photo: Annick, Nicole, Sylviane;  2ème photo: Les anciennes: Annie et Evy;  3ème photo: Annie, Evy et Simone; 4ème photo: Jean-yves; 5ème photo: Simone et Evy; 6ème photo: Marie-annick et Jean-yves; 7ème photo: Marie-claude, Sophie, Alexandra; 8ème photo: Sylviane, Annie; 9ème photo:Nicole, Annick, Yves; 10ème photo: Evy, christine et son mari
1ère photo: Annick, Nicole, Sylviane;  2ème photo: Les anciennes: Annie et Evy;  3ème photo: Annie, Evy et Simone; 4ème photo: Jean-yves; 5ème photo: Simone et Evy; 6ème photo: Marie-annick et Jean-yves; 7ème photo: Marie-claude, Sophie, Alexandra; 8ème photo: Sylviane, Annie; 9ème photo:Nicole, Annick, Yves; 10ème photo: Evy, christine et son mari

1ère photo: Annick, Nicole, Sylviane; 2ème photo: Les anciennes: Annie et Evy; 3ème photo: Annie, Evy et Simone; 4ème photo: Jean-yves; 5ème photo: Simone et Evy; 6ème photo: Marie-annick et Jean-yves; 7ème photo: Marie-claude, Sophie, Alexandra; 8ème photo: Sylviane, Annie; 9ème photo:Nicole, Annick, Yves; 10ème photo: Evy, christine et son mari

Voir les commentaires

Fibromyalgie, c'est l'aluminium, point final !

15 Septembre 2015, 16:28pm

Publié par Entraide Fibromyalgie Ouest

La fibromyalgie est en relation directe avec la myofascite à macrophage déclenchée par les adjuvants à l’aluminium des vaccins. Cet axe de recherche n'est pourtant pas exploré par la médecine officielle.  Pas plus que deux nouvelles pistes qui mettent, elles aussi, en cause l'action délétère de certains médicaments comme les benzodiazépines (antidépresseurs) ou une classe extrèmement répandue d'antibiotiques.

Ce trouble douloureux aux multiples aspects n’est pas reconnu par la médecine en tant que maladie – ceci probablement pour deux raisons :

  • Parce que la médecine officielle est incapable de la soigner,
  • Parce que cette même médecine en est souvent l’origine par le biais des vaccinations. Mais elle peut survenir aussi par accumulation au long court d’aluminium alimentaire et même de l’eau du robinet.

Les symptômes possibles

  • douleurs aiguës terribles dans les grosses et petites articulations,
  • douleurs dorsales aiguës ainsi que dans les épaules et le cou,
  • crampes musculaires terribles surtout dans les mollets,
  • perte de sommeil,
  • perte de tonus,
  • baisse de la vue,
  • souvent prise de poids par rétention d’eau (mal mesurée par l'IMC),
  • déprime (on vous classe dans la dépression simple)

Les faux diagnostics

Chacun des spécialistes essaie de ramener les causes des troubles à son propre domaine, à sa propre spécialité, soit par opportunisme, soit par étroitesse de vue. Par exemple, n’écoutez pas certains spécialistes qui rattachent vos problèmes de fibromyalgie à une malocclusion dentaire, car il s’agit d’une intoxication neurologique à l’aluminium.
Au niveau de la médecine conventionnelle, il y a souvent confusion entre la spondylarthrite ankylosante (SPA), la polyarthrite évolutive (PE) et la fibromyalgie.

Dans la SPA, on souffre du dos et des grosses articulations. Une véritable SPA est formellement identifiée par le test HLA B27. Il est évident qu’une alimentation non polluante est indispensable pour que les fermentations intestinales ne détruisent pas la première barrière de défenses. Lorsqu’il n’y a pas de trace radiologique et que le test HLA est négatif, on la classe SPA séronégative. La SPA entraîne généralement une destruction des os du bas du dos assez rapide.

Dans la PE, on souffre des petites et grosses articulations mais pas du dos. Les articulations sont rouges et enflées. Il y a des déformations au contrôle radiologique au bout de 7 à 10 années. À noter que le test de discrimination au HLA B27 n’est pratiquement jamais effectué.

Dans la fibromyalgie, il n’y a pas de rougeurs articulaires, mais il y a gonflement de l’ensemble du corps et le tableau décrit plus haut sans destruction osseuse.
Les processus métaboliques

Rares sont ceux qui savent que l’aluminium piège et se lie avec l’indispensable ferritine.

Le taux de ferritine est toujours très bas chez tous les intoxiqués à l’aluminium. Il y a une chute de fer au niveau du foie, créant la fatigue chronique.

Mais il y a de plus, deux neurotransmetteurs d’une importance capitale qui sont piégés et neutralisés par l’aluminium : la sérotonine et l’acétylcholine.

La baisse de sérotonine se manifeste par une dépression importante, de gros troubles du sommeil, une baisse de sécrétion des endorphines entraînant une augmentation des douleurs, des troubles digestifs importants, des troubles de la mémoire, une mauvaise circulation.

• La baisse de l’acétylcholine entraîne une grande faiblesse musculaire. On n’arrive plus à monter les escaliers ni à lever les bras. Ensuite, on ne peut plus tenir debout.
Il y a en plus un risque d’atteinte grave au foie.

• Enfin, la thyroïde est perturbée par la pénétration de l’aluminium dans ses tissus qui aboutit le plus souvent à une hyperthyroïdie, mais parfois à une hypothyroïdie.

Les traitements

Le protocole classique : corticoïdes, antidépresseurs. L’aluminium est ignoré ! La dépollution encore plus….. Résultat catastrophique. On devient une épave !

Cinq actions sont nécessaires :

  • Soulager les douleurs (au choix ou en association)
    - Lavements au café (voir dans la cure Gerson)
    - 5-http (Griffonia simplicifolia) : Prendre 1 capsule à jeun au lever et au coucher estomac vide.
  • Restaurer les cellules nerveuses, qui sont essentiellement constituées de complexes lipidiques (l'une ou l'autre de ces huiles au choix ou en association) :

Prendre 5 cuil. à soupe par jour.

  • Manger sain. Il faut absolument adopter une alimentation hypotoxique ou, au moins, une alimentation bio pour ne pas ajouter du poison au poison.
  • Retrouver de l'énergie : lire notre article sur l'emploi du D-Ribose dans la fibromyalgie
  • Eliminer l’aluminium

Silice de prêle ou silicium organique

Prendre 3 bouchons par jour.

Nota : j’ai exposé dans un article concernant la maladie d’Alzheimer que suite à des études de laboratoires indépendants, la silice s’avère capable d’absorber et évacuer l’aluminium même celui qui a passé la barrière encéphalique.

L'adjuvant aluminique et la myofasciite

A l’heure actuelle, l’adjuvant le plus fréquemment utilisé en médecine est l’aluminium. Suite à une injection de sels d’aluminium (comme pour la vaccination), des molécules sont libérées du fait de cette agression cellulaire, par exemple l’acide urique. De fortes concentrations d’acide urique sous forme de cristaux d’urate de monosodium sont phagocytées par les cellules résidentes et déstabilisent les fonctions des lysosomes.

Les adjuvants procurent aussi une protection physique contre les antigènes et contribuent à la translocation des antigènes vers les ganglions lymphatiques régionaux. Ceci va permettre en définitive une plus longue exposition du système immunitaire aux antigènes, une production et une activation accrue des cellules B et T, ainsi qu’une réaction plus forte.

Auparavant, on pensait que les adjuvants ne présentaient que peu ou pas de danger particulier. Malheureusement, des études sur des modèles animaux et des humains ont démontré la capacité qu’ont par eux- mêmes certains d’entre eux de déclencher la réponse auto-immune et des maladies dysimmunitaires.

La maladie post-vaccinale la plus étudiée est peut-être le syndrome de myofasciite à macrophages (MMF),  pour lequel un lien de cause à effet a été clairement établi.

La MMF est une maladie du système immunitaire  signalée pour la première fois en France par Gherardi et al (publication dans The Lancet)

Elle est provoquée par un dépôt d’aluminium,  utilisé comme adjuvant dans différents vaccins, ce qui déclenche une maladie musculaire liée au système  immunitaire. La MMF est caractérisée par des signes et des symptômes systémiques, ainsi que des lésions actives localisées sur le site  de l’injection.

Les manifestations systémiques incluent myalgie, arthralgie,  asthénie marquée, faiblesse musculaire, fatigue chronique, fièvre, et dans certains cas l’apparition d’une affection  démyélinisante.Tous ces symptômes sont évidemment très proches de ceux qui caractérisent la fibromyalgie.

On a découvert que la lésion locale de la MMF résultait d’une persistance de l’adjuvant aluminique sur le site de l’injection plusieurs mois, voire jusqu’à 8  à 10 ans après la vaccination

Curieusement, il existe une certaine contradiction entre l’usage à grande échelle de  l’hydroxyde d’aluminium et la rareté de la MMF. Cette incohérence a été résolue par les observations montrant  que la MMF pourrait apparaître principalement chez les sujets génétiquement prédisposés porteurs du gène HLA - DRB1*01.

Cette relation a été décrite pour la première fois chez deux vraies soeurs jumelles diagnostiquées avec  la MMF. De plus, ce même gène a été détecté chez 66% de 9 patients atteints de la MMF, contre 17% des 230  individus - contrôles, ce qui suggère un rapport de 9.8 (95% intervalle de certitude 2.0 - 62.2). Ceci corrobore  l’idée selon laquelle, chez une minorité de patients génétiquement prédisposés, l’aluminium peut provoquer ce  syndrome.

Cette limitation vaut pour la myofascite, mais cela vaut-il pour la fibromyalgie ?

Les Benzodiazépines : une autre piste que vous devriez explorer

Pour le Dr Lallemand, médecin retraité, l’explosion du syndrome de la fibromyalgie a correspondu au départ de l'utilisation massive des benzodiazépines. Qui n’a jamais pris sans le savoir l’une des multiples formes de cette molécule ? Bien sûr, ce ne sont pas des prises sporadiques qui peuvent engendrer la fibromyalgie, et fort heureusement, tout le monde ne gagne pas forcément le « jackpot», mais voyez plutôt la liste redondante des applications courantes des benzodiazépines.

Regardez bien s’il n’y a pas dans la liste ci-dessous, un médicament qui vous soit familier ou habituel. Si c'est le cas, le meilleur conseil que nous puissions vous donner est d'essayer de vous sevrer :

  • Benzodiazépines anxiolytiques
    Vératran ® Séresta ® Xanax ® Alprazolam ® Témesta ® Lorazépam ® Equitam ® Lexomil ® Anyrex ® Bromazépam ® Valium ® Tranxène ® Urbanyl ® Lysanxia ® Nordaz ® 
    Victan ®, Quiétéline ®, Novazam ®, Diazemuls ®.
    Génériques : Bromazepam, Prazepam, Diazepam 
  • Benzodiazépines hypnotiques (appelés somnifères)
    Mogadon ® Noctamide ® Rohypnol ® Normison ® Havlane ® Nuctalon ® Rivotril ® 
  • Hypnotiques apparentés aux benzodiazépines
    Imovane ® Stilnox ® Zolpidem ® Mogadon ® Rohypnol ®, Narcozep ®
  • Benzodiazépines myorelaxants
    Les benzodiazépines myorelaxants sont prescrits lors de contractions survenant dans certaines pathologies rhumatismales. Ces molécules se fixent électivement dans les muscles et les tendons. Myolastan ® Panos ®
    Benzodiazépines anticonvulsivants
    Rivotril ® Valium ® Urbanyl ®

Une dernière hypothèse : les quinolones


Les quinolones sont une classe d’antibiotiques que votre généraliste peut vous prescrire pour une banale infection urinaire. Mais cette prescription - qui parait anodine - peut vous envoyer dans l’enfer de la fibromyalgie.

Une lectrice nous écrit :
« Je suis victime des quinolones. Mon généraliste m'a prescrit du CIFLOX pour une infection urinaire sans mise en garde particulière, et j'ai été empoisonnée par ce médicament ; je me retrouve depuis plusieurs mois (avril 2014) avec un lourd handicap. Je ne peux plus marcher sans douleurs invalidantes dans les talons, j'ai perdu 6 kg, le port de béquilles m'a été nécessaire pendant 6 semaines. J'ai mal dans toutes les articulations, sans compter une importante chute de cheveux, saignements de gencives, insomnies importantes.
J'ai consulté plusieurs spécialistes qui ont reconnu mon empoisonnement au CIFLOX mais ne proposent aucun traitement. Selon eux, il n'existe pas d'antidote. »

Chaque année en France, 17 millions de quinolones sont prescrites, et autour de 24 000 personnes sont touchées par le médicament ; certaines resteront handicapées à vie dans le déni le plus total des autorités sanitaires !

Aux USA, des procès fleurissent alors qu’en France, les victimes commencent seulement à se regrouper pour porter plainte.
L’association des invalides victimes des Quinolones (AIVQ) a été créée par Eric Bourhis pour prévenir les gens de la dangerosité de cette classe d’antibiotiques. Cette association a remplacé une précédente, l’AVQ, qui avait subi de terribles pressions d’intimidation, (menaces et envoi postaux de petits cercueils au président…)

Dans une interview de mai 2014, Eric Bourhis déclarait :
« Depuis 7 ans, mes douleurs ne me lâchent pas, même la nuit, je n’ai plus de force dans les bras et dans les jambes, et je suis devenu allergique au soleil – je ne souhaite cela à personne .
Les expertises sont aux frais des victimes ; les procédures trainent pour décourager les plaignants, à qui l’on répond que la balance bénéfices/ risques des Quinolones est tellement favorable que l’on ne prend pas en compte les quelques risques. (Et tant pis pour celui sur qui çà tombe !…)
A savoir qu’il y a maintenant une seconde génération de Quinolones qui sont les Fluoquinolones, sans compter les génériques qui noient le poisson. »

Liste des antibiotiques concernés :
• Apurone
• Avelox
• Ciflox
• Ciloxadex
• Ciprofloxacine Teva
• Ciprofloxacine Accord
• Ciprofloxacine Actavis
• Ciprofloxacine Aguettant
• Ciprofloxacine Almus
• Ciprofloxacine Alter
• Ciprofloxacine Arrow
• Ciprofloxacine Biogaran
• Ciprofloxacine Dakota Pharm
• Ciprofloxacine Eg
• Ciprofloxacine G Gam
• Ciprofloxacine Gnr
• Ciprofloxacine Irex
• Ciprofloxacine Ivax
• Ciprofloxacine Kabi
• Ciprofloxacine Macopharma
• Ciprofloxacine Mylan
• Ciprofloxacine Mylan Pharma
• Ciprofloxacine Panpharma
• Ciprofloxacine Pfizer
• Ciprofloxacine Qualimed
• Ciprofloxacine Ranbaxy
• Ciprofloxacine Ratiopharm
• Ciprofloxacine Sandoz
• Ciprofloxacine Teva
• Ciprofloxacine Winthrop
• Ciprofloxacine Zydus
• Decalogiflox
• Enoxor
• Izilox
• Izilox 400mg/250ml Perf Iv Fl
• Levofloxacine Accord Health
• Levofloxacine Actavis
• Levofloxacine Almus
• Levofloxacine Arrow
• Levofloxacine Biogaran
• Levofloxacine Bluefish
• Levofloxacine Cristers
• Levofloxacine Eg
• Levofloxacine Evolugen
• Levofloxacine Hospira
• Levofloxacine Isomed
• Levofloxacine Kabi
• Levofloxacine Mylan
• Levofloxacine Phr Lab
• Levofloxacine Ranbaxy
• Levofloxacine Ratiopharm
• Levofloxacine Sandoz
• Levofloxacine Teva
• Levofloxacine Zentiva
• Levofloxacine Zydus
• Logiflox
• Monoflocet
• Moxifloxacine Eg
• Moxifloxacine Sandoz
• Negram
• Negram Forte Adulte
• Norfloxacine Arrow
• Norfloxacine Biogaran
• Norfloxacine Cristers
• Norfloxacine Eg
• Norfloxacine Gnr
• Norfloxacine Irex
• Norfloxacine Mylan
• Norfloxacine Qualimed
• Norfloxacine Ranbaxy
• Norfloxacine Ratiopharm
• Norfloxacine Sandoz
• Norfloxacine Teva
• Norfloxacine Winthrop
• Noroxine
• Ofloxacine Aguettant
• Ofloxacine Almus
• Ofloxacine Arrow
• Ofloxacine Biogaran
• Ofloxacine Eg
• Ofloxacine Evolugen
• Ofloxacine G Gam
• Ofloxacine Ivax
• Ofloxacine Macopharma
• Ofloxacine Mylan
• Ofloxacine Mylan Pharma
• Ofloxacine Pfizer
• Ofloxacine Qualimed
• Ofloxacine Ranbaxy
• Ofloxacine Ratiopharm
• Ofloxacine Rpg
• Ofloxacine Sandoz
• Ofloxacine Teva
• Ofloxacine Winthrop
• Peflacine
• Peflacine Monodose
• Pipram Fort
• Tavanic
• Uniflox

Si vous soupçonnez les quinolones

Trois actions sont nécessaires :

1 - Soulager rapidement les douleurs (au choix ou en association)
- Zappeur MZ6 – 1 séance par jour – Commande de l’appareil : flallemand03@aol.com
ou
- Lavements au café - voir dans la cure Gerson (téléchargeable gratuitement sur le site www.micheldogna.fr).

2 – Eliminer les drogues (en particulier la trace des antibiotiques)
-    Quinton isotonique – 1ampoule matin et soir

3 – Eliminer l’aluminium
-    Silice de prêle – 3 bouchons par jour

Vous êtes concerné(e) par la fibromyalgie ? Lisez nos autres articles sur le sujet et découvrez les autres pistes de traitement naturel de cette affection :

Michel Dogna

Source: http://www.alternativesante.fr/fibromyalgie/la-fibromyalgie-c-est-l-aluminium-point-final 

Références :

Gherardi RK, Coquet M, Cherin P, Authier FJ, Laforet P, Belec L, et al. Macrophagic myofasciitis:  an emerging entity. Groupe d’Etudes et Recherche sur les Maladies Musculaires Acquises et Dysimmunitaires (GERMMAD) de l’AssociationFrancaise contreles Myopathies (AFM). Lancet 1998;352:347e52.

Gherardi RK, Coquet M, Cherin P, Belec L, Moretto P, Dreyfus PA, et al. Macrophagic myofasciitis lesions assess long-term persistence of vaccinederived aluminium hydroxide in muscle. Brain 2001 Sep;124(Pt 9):1821e31.

Exley C, Swarbrick L, Gherardi RK, Authier FJ. A role for the body burden of aluminium in vaccine-associated macrophagic myofasciitis and chronic fatigue syndrome. Med Hypotheses 2009 Feb;72(2):135e9.

Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives. Vous pourrez en trouver un près de chez vous et prendre rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.

Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.

Ne prenez jamais un produit connu ou nouveau, quel qu'il soit,  sans l'accord express d'une personne compétente en la matière.  Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu. Merci de votre compréhension.

Voir les commentaires

L’algue AFA…Une merveilleuse découverte

10 Septembre 2015, 10:44am

Publié par Entraide Fibromyalgie Ouest

L’AFA (Aphanizomenon flos-Aquae) est une algue bleue qui provient du Lac Klamath aux USA. Ce lac d’eau douce, préservé de toutes pollutions, permet à l’algue bleue de se développer naturellement et paisiblement, sans aucunes interventions de l’homme. L’AFA est un composé végétal 100% naturel ( aucun produits chimiques ou organiques) qui aide le corps à maintenir un état de bien-être, en favorisant la libération des cellules souches adultes…

Cette algue, déjà présente sur terre il y a 3,7 milliard d’années, ne peut être ni cultivée, ni modifiée génétiquement. Ceci fait d’elle un composé unique et une découverte merveilleuse pour la santé. Les études sur l’algue AFA (Aphanizomenon flos- Aquae) , ont commencé au début des années 1990 et ont permis, de confirmer scientifiquement sont action sur le renouvellement naturel des cellules souches adultes…

De quoi est composée L’AFA ? Qu’est-ce qu’une cellule souche adulte ? Quelles actions à cette algue sur notre santé ?…

L’AFA et sa composition :

L’algue bleue AFA contient :

- Une grande quantité de micro-nutriments ( 115).
- Beaucoup de vitamines: A, B (B1, B2, B3 …B12…), C, E, F etc…
- Des Sels minéraux: Calcium, Magnésium, Phosphore, potassium etc…
- Des Oligoéléments: Fer, Flore, Germanium, Manganèse, Molybdène, Nickel, Sélénium, Silice, Titane, Vanadium, Zinc etc…
- Des Pigments: Glutathion, Bêta-carotène ( provitamine A) etc…
- Des Acides gras essentiels: Oméga 3 et 6.


Elle apporte également:

- Des Nucléoprotéides, structures de base de l’ADN et ARN

- De nombreux Peptides dont les neuropeptides qui fortifient et réparent les cellules nerveuses
- Des Polysaccharides qui jouent un rôle capital dans la fixation et l’élimination de nombreux agents contaminants comme les pesticides et métaux lourds et luttent contre les virus et rétrovirus.
- Des Enzymes et Coenzymes catalyseurs du métabolisme
- Chlorophylle : le taux le plus élevé de tous les aliments.
- Des acides aminés essentiels ( 18 )
- La Phycocyanine: un pigment bleu qui est un antioxydant des plus puissants au monde.

- Protéines ( 70%) etc…

Les actions de l’AFA sur notre santé :

1.Action de détoxification : L’algue AFA fixe les éléments toxiques des tissus (métaux lourds, radioactifs, pesticides) et les élimine grâce à la présence d’un polysaccharide contenu dans sa membrane cellulaire. C’est la seule à éliminer 100% des métaux lourds.

2. Action sur l’énergie physique et le système nerveux : Elle comble les carences du corps, améliore la qualité de la peau, cheveux, ongles etc…

L’AFA redonne de la vitalité en cas de fatigue, convalescence, dégénérescence maculaire. Elle traverse la barrière méningée, nourrit le cerveau, dynamise la fonction d’oxygénation cérébrale et va permettre une nette amélioration de l’activité mentale et intellectuelle, (mémoire, concentration), de l’humeur, du sommeil, du stress et des troubles infantiles.

3. Action sur le système immunitaire et le métabolisme. Elle stimule les défenses immunitaires en augmentant la production de lymphocytes T et B. Elle provoque une mobilisation presque immédiate des globules blancs ce qui permet à l’organisme de se défendre plus rapidement.

Elle stimule les glandes essentielles comme le foie, les glandes surrénales et le pancréas.
Elle facilite la digestion, permet une meilleure assimilation des sucres, régule l’activité de l’insuline, rétablit l’équilibre acido-basique, rééquilibre l’appétit (surpoids, obésité) et lutte contre les allergies.

4. Action anti-inflammatoire, anti-oxydante et antivieillissement : La Phycocyanine est deux fois plus puissante que les plus puissants des anti-inflammatoires actuellement connus.

5. Action sur la régénération cellulaire grâce aux cellules souches de la moelle osseuse : Il vient d’être démontré récemment que l’AFA contient 2 composés actifs, l’un stimulant le relâchement des cellules souches de la moelle osseuse et l’autre (un polysaccharide) leur migration vers les organes. Elles auraient la possibilité de régénérer les tissus lésés (traumatismes crâniens, fractures etc…) et de se transformer en différentes cellules…

Qu’est-ce qu’une cellule souche adulte ?

La cellule souche est l’unité élémentaire de tout les êtres vivants. Dans notre corps chaque jour des millions de cellules souches naissent et meurent, c’est le système naturel de renouvellement du corps. Une cellule souche adulte a le pouvoir de se développer en différentes cellules comme : les globules blanc, les globules rouges, cellule musculaire, cellule nerveuse, cellule du cœur, cellule de l’épiderme etc…

Chaque jour, notre corps perd des cellules, nous devons donc les remplacer, afin de préserver un état de santé le meilleur possible…

Je ne parle pas d’implantation de cellules souches externes, sous quelle que forme que ce soit, mais de stimulation de nos propres cellules souches.

J’ai écrit cet article dans le but de vous informer sur cette merveilleuse découverte. L’algue bleue AFA ne guérit pas, si vous ressentez une amélioration de votre santé et de votre état de bien-être, cela est du à l’augmentation des cellules souches adultes dans votre organisme. Elle aide votre corps à s’auto-réparer.

Je la consomme moi même depuis plus de 2 mois et je sens réellement ces effets positifs sur mon état de santé et de bien-être… Je vous donnerai mon témoignage dans le prochain article.

Audrey

-----------

Article collecté sur le site :

http://la-forme-au-naturel.com/lalgue-afa-une-merveilleuse-decouverte/

Edité le 21 février 2013

Voir les commentaires

La blogueuse tire sa révérence...

30 Juin 2015, 09:00am

Publié par Entraide Fibromyalgie Ouest

    EFO - Logos asso 050310                                    

 

 

 

 

BONJOUR A TOUTES ET A TOUS !

DEPUIS 2009, TOUS LES JOURS OU PRESQUE,

JE METS EN LIGNE DES ARTICLES, DES VIDÉOS,

DES INFORMATIONS DE TOUS ORDRES,

SUR CE BLOG QUE J'AI CONSTRUIT PAS A PAS.

A PRÉSENT, MA VIE PREND UN AUTRE SENS, UNE AUTRE DIRECTION

JE DOIS ME CONSACRER NON SEULEMENT A MOI,

MAIS AUSSI AUX MIENS : MON COUPLE, MA FAMILLE ET MES AMIS.

JE CROIS AVOIR DONNE BEAUCOUP DE MOI DANS CETTE ACTIVITE

QUI M'A APPORTE ÉNORMÉMENT.

D'ABORD SUR LE PLAN HUMAIN ET SUR LE PARTAGE.

ENSUITE SUR LE PLAN DE LA CONNAISSANCE DE NOTRE PATHOLOGIE,

 LA FIBROMYALGIE

MAIS PAS QUE :

AINSI J'AI BEAUCOUP APPRIS SUR NOTRE RAPPORT A LA DOULEUR,

LES DIFFICULTÉS A VIVRE AVEC CETTE FATIGUE

ET CES MULTIPLES TORTURES MUSCULAIRES ET TENDINEUSES.

JE ME SUIS ENTIÈREMENT INVESTIE

 DANS CETTE TACHE QUI M'A ÉTÉ CONFIÉE.

J'AI DU APPRENDRE "SUR LE TAS" COMMENT FONCTIONNE UN BLOG,

COMMENT LE RENDRE INTÉRESSANT, ATTRACTIF,

SES POSSIBILITÉS TECHNIQUES, ETC.

J'AI TOUT DÉCOUVERT PAR MOI MÊME

ET J’ESPÈRE DE TOUT MON CŒUR AVOIR RÉUSSI CE CHALLENGE !!!

A VOUS DE ME LE DIRE...

Résultat de recherche d'images pour "smileys content"

JE RENDS MON TABLIER DE BLOGUEUSE

EN ESPÉRANT QUE LA PERSONNE QUI ME REMPLACERA

N'AURA AUCUNE  DIFFICULTÉS A S'ADAPTER

A LA TRAME DE MON CHER BLOG.

JE DOIS AVOUER QUE CA ME FAIT TRÈS ÉTRANGE

A LA PENSÉE QUE JE NE VIENDRAI PLUS

A CE RENDEZ-VOUS QUOTIDIEN.

MAIS IL FAUT SAVOIR, TÔT OU TARD, CÉDER LA PLACE

POUR QUE CE BLOG TROUVE UN SANG NEUF ET UN NOUVEL ÉLAN.

CE N'EST QU'A CE PRIX QUE LES CHOSES EVOLUENT

ET CONTINUENT DE VIVRE !!!

VOILA, MON RÔLE S’ARRÊTE LA.

JE SOUHAITE LONGUE VIE AU BLOG !

"ENTRAIDE FIBROMYALGIE OUEST"

ET QUE LA VIE VOUS SOIT DOUCE MES AMIS !

SURTOUT PRENEZ BIEN SOIN DE VOUS.

JE VOUS EMBRASSE

 

Résultat de recherche d'images pour "smileys bisous coeur"

LA BLOGUEUSE,

Evy  

 

Voir les commentaires

Place des benzodiazépines dans l’insomnie

29 Juin 2015, 11:01am

Publié par Entraide Fibromyalgie Ouest

5 benzodiazépines et 2 molécules apparentées sont remboursées dans la prise en charge des troubles sévères du sommeil à court terme. Leur durée de prescription est limitée à 4 semaines.


La prescription d'hypnotiques, benzodiazépines ou apparentés, ne doit pas être banalisée, car, si elle facilite le sommeil, elle ne résout pas les causes de l’insomnie et peut être à l’origine de nombreux effets indésirables aux conséquences parfois graves.
Leur usage requiert le respect de règles précises : dose minimum utile, limitation dans le temps, information du patient sur la durée du traitement, ses modalités d’arrêt et ses effets indésirables…
Et, avant toute intervention thérapeutique, il sera vérifié que les règles de mises en conditions pour le sommeil sont réunies. Si ces règles peuvent suffire à restaurer le sommeil en cas d’insomnies légères et sans comorbidité, elles peuvent s’avérer insuffisantes pour résoudre un problème d’insomnie modérée ou sévère. Dans ce cas, un hypnotique peut être prescrit. La plus faible dose efficace, individuelle, sera alors recherchée. La prescription s’inscrit dans une stratégie à court terme, de quelques jours à 4 semaines maximum.


Attention

• Une dépendance aux hypnotiques est possible, même en l’absence de facteur de risque de dépendance.

• Les hypnotiques peuvent être un facteur d’entretien de l’insomnie, notamment en raison du rebond d’insomnie qu’ils peuvent induire à l’arrêt.

• Le cumul de plusieurs médicaments à effet sédatif est à proscrire : il n’apporte pas d’effet supplémentaire mais potentialise les effets indésirables.

6 erreurs à éviter

• Prescrire un hypnotique de façon systématique, sans évaluation de la situation du patient.

• Méconnaître une dépression ou un autre trouble psychiatrique à l’origine du trouble du sommeil.

• Négliger un symptôme évocateur de syndrome d’apnées du sommeil (ronflements sonores, somnolence diurne, céphalées au réveil, excès de poids).

• Associer plusieurs benzodiazépines, hypnotiques ou anxiolytiques.

• Reconduire une prescription sans réévaluer la situation du patient.

• Arrêter brutalement un traitement par benzodiazépine ou molécule apparentée.

Source : http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2020720/fr/place-des-benzodiazepines-dans-linsomnie

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>