Publié le 24 Septembre 2017

Résultat de recherche d'images pour "dessin humoristique de + fatigue"

http://www.letopdelhumour.fr/wp-content/uploads/2016/08/pixiz-27-08-2015-19-55-44-1-300x300.jpg

oOo

Et oui, 

Je ne suis pas infaillible, 

Juste fibromyalgique comme vous !

Une sévère crise m'a clouée au lit 

Depuis mercredi dernier. 

Conséquence, notre blog 

A du se sentir bien seul !

Résultat de recherche d'images pour "images humoristique ordinateur"  

http://didine66.d.i.pic.centerblog.net/7fb52d73.gif

Il était totalement impossible pour moi

De tenir assise devant mon ordi. 

Je compte sur votre compréhension

Et votre tolérance

Envers une pôooovre malade.

Résultat de recherche d'images pour "images humoristique pardon"

http://tarzane28.easy4blog.com/images/billets/0044/44103.jpg

Merci encore 

Pour vos visites et votre fidélité

Bien amicalement 

Résultat de recherche d'images pour "smileys merci"

https://data.pixiz.com/output/user/frame/3/1/3/5/575313_13572.jpg

Evy, la blogueuse

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Absence de la blogueuse

Repost 0

Publié le 24 Septembre 2017

 

Résultat de recherche d'images pour "petites images Lady gaga"   

https://wir.skyrock.net/wir/v1/resize/?c=isi&im=%2F2788%2F84772788%2Fpics%2F3200469149_1_2_1YESNPWf.jpg&w=453

oOo

La chanteuse américaine, qui a reporté une partie de sa tournée, se défend de mettre en scène sa maladie pour attirer l'attention.

Depuis une semaine, la santé de Lady Gaga fait le buzz : d'abord fatiguée, puis hospitalisée, la chanteuse a annoncé souffrir d'une fibromyalgie et a décidé finalement d'arrêter sa tournée européenne, soit 18 dates entre septembre et octobre, qui seront reportées début 2018 si tout va bien.

 

Un vrai feuilleton médiatique qui a suscité des remarques parfois acerbes sur Internet, certains se demandant si la star, habituée à mettre en scène ses moindres nausées, n'utilisait pas sa maladie pour attirer l'attention...

De quoi faire sortir de ses gonds la Gaga.

« Si j'emploie le mot souffrance, ce n'est pas pour obtenir de la pitié ou de l'attention », a réagi l'interprète de Just Dance sur son compte Twitter.

« J'ai été déçue de constater que des internautes ont pensé que j'avais tout inventé ou que jouais les victimes pour ne pas faire cette tournée (...) J'ai toujours été honnête sur mon état de santé physique et mental. J'ai passé des années à chercher le fond du problème. C'est difficile à expliquer et on cherche tous une solution. Quand j'irai mieux et que je me sentirai prête, je vous raconterai mon histoire de façon plus claire. »

7 semaines pour se remettre sur pied

Lady Gaga, 31 ans, traîne des problèmes de santé depuis longtemps, souffrant de douleurs récurrentes, de fatigues chroniques, de phases dépressives, consultant des médecins, cherchant à mettre des mots sur ses maux sans y parvenir...

C'est chose faite depuis septembre quand les praticiens ont diagnostiqué une fibromyalgie, une maladie encore compliquée à déceler qui entraîne des douleurs musculaires, de la fatigue et des troubles de l'humeur.

Il n'existe pas véritablement de traitement établi contre la fibromyalgie.

La star a l'intention désormais de consacrer les sept semaines à venir à combattre efficacement sa maladie pour revenir au mieux de sa forme.

« Elle veut donner à ses fans la meilleure version du spectacle qu'elle a construit pour eux lorsque la tournée reprendra », explique un communiqué de ses agents. Les shows devraient reprendre dès novembre aux États-Unis.

Enjeux financiers

Une pause qui tombe au plus mal pour la chanteuse.

Elle misait gros sur sa nouvelle tournée, entamée cet été, pour soutenir son album Joanne qui a du mal à décoller – seulement 600 000 ventes aux États-Unis, on est loin des millions de galettes écoulées pour les premiers albums The Fame ou Born This way.

Il y a quatre ans, le flop de son opus Artpop, descendu par la critique, avait été très mal vécu par la chanteuse, qui voyait soudain son étoile pâlir devant ses rivales – elle avait même écrit une lettre à ses fans en accusant directement son équipe d'incompétence...

Un arrêt complet de sa nouvelle tournée pour maladie ne ferait qu'assombrir un peu plus sa carrière, sans compter les conséquences financières.

En 2013, quand elle avait dû interrompre une vingtaine de shows pour se faire opérer de la hanche, la facture s'était élevée à 25 millions de dollars...

Il lui en reste aujourd'hui une quarantaine à assurer jusqu'en 2018.

 

Auteur : Marc Fourny - Le Point.fr 

 

Source : http://www.lepoint.fr/people/lady-gaga-evoque-sa-fibromyalgie-et-sa-souffrance-20-09-2017-2158467_2116.php

 

 A T T E N T I O N !

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.Ne prenez jamais un produit connu ou nouveau, quel qu'il soit, sans l'accord express d'une personne compétente en la matière. Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu. Merci de votre compréhension. 

 

oOo

 

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Lady Gaga, #Sa souffrance

Repost 0

Publié le 19 Septembre 2017

 

Résultat de recherche d'images pour "images fibromyalgie"

https://www.bougersansdouleur.fr/wp-content/uploads/2015/04/Points-sensibles-fibromyalgie.png

oOo

Assez rapidement après le diagnostic de la fibromyalgie, j’ai eu le besoin d’en apprendre plus sur la maladie de manière à mieux la connaître pour mieux l’apprivoiser.

Aussi, après quelques recherches, je suis tombée sur un superbe livre-témoignage de 122 pages, auto-édité en 2016, rédigé par Virginie Zakarian Clave, Fibromyalgie – Ce que vous voyez, ce que je ressens.

Je n’ai pas tergiversé longtemps pour me décider à acheter ce livre au vu des nombreux avis positifs trouvés sur Internet à son sujet. Généralement, les fibromyalgiques ou les personnes atteintes de maladies invisibles, ont tendance à se retrouver dans ce texte, à se sentir comprises et légitimes.

J’ai lu un témoignage poignant, agrémenté d’images magnifiques réalisées par Alison Bounce, qui m’a fait nettement grandir.

En effet, à force de se confronter au regard de l’autre, souvent lourd de reproches, on finit par douter de soi, de l’importance de nos douleurs, fortement invalidantes, et l’on se dévalorise en pensant que nous ne sommes que des “chochottes” trop à l’écoute d’une bobologie que l’on minimise. Mais, non. Je ne somatise pas.

Nos souffrances sont bien réelles, nous sommes plusieurs à avoir le même vécu et le témoignage de Virginie Zakarian Clave m’a permis de prendre mesure du fait que je ne suis pas une “malade imaginaire”.

“Dame Fibro” fait de nous des prisonniers d’un corps qui ne nous appartient plus mais ça n’empêche qu’il faut aller de l’avant

On rencontre aussi à travers cet ouvrage, touchant de vérité, une histoire pleine d’optimisme remplie d’espoir et de volonté, loin du pathos et de la plainte. On partage le parcours d’une jeune femme qui a décidé de vivre non pas “malgré” la maladie mais “avec” la maladie, en visant la paix et la sérénité. Ainsi, avec détermination et courage, Virgnie se (re)construit différemment et s’adapte à “Dame Fibro”.

De fait, j’aurais tendance à conseiller ce beau livre aux proches des malades atteints de fibromyalgie en guise de sensibilisation dans l’idée de les aider à comprendre nos maux / mots, cet invisible si déstabilisant.

En même temps, les fibrosceptiques pourraient aussi plonger un peu le nez dans un tel livre, ça leur permettrait d’arrêter les jugements à l’emporte-pièce.

S’ajoute à ce formidable témoignage des pistes de réflexion en vue d’un soulagement ; il est question des médecines alternatives qui apaisent sans imposer de dommages supplémentaires au corps en souffrance.

En toute bienveillance et générosité, Virginie a accepté avec beaucoup de gentillesse d’accorder de son temps pour répondre à quelques questions. Je l’en remercie énormément.

Tu souffres de la fibromyalgie depuis tes 26 ans, peux-tu nous raconter ton parcours avec la maladie ?

J’étais une jeune célibataire, pleine de vie, toujours en mouvement, et du jour au lendemain plus rien. J’ai eu une infection virale qui a évolué en péricardite (épanchement d’eau autour du cœur) et mes douleurs sont apparues d’une manière violente. J’étais épuisée et j’avais la sensation d’être tabassée jour et nuit. Je ne dormais plus et je ne pouvais plus rien faire.

J’ai été prise en charge rapidement à l’hôpital et ont suivi des mois d’examens, d’essais de traitements qui ne me soulageaient pas. Et, neuf mois plus tard ma doctoresse m’a parlé de fibromyalgie. Le diagnostic fut confirmé par deux spécialistes lyonnais.

Au départ, j’étais heureuse et soulagée que l’on trouve enfin de quoi je souffrais. Ma désillusion fut intense, lorsque j’ai compris que ce n’était qu’un nom. Que celui-ci était (et est toujours) chargé de préjugés et de méconnaissance, et qu’il me fallait apprendre à vivre avec cette maladie.
J’ai décidé d’arrêter tous les traitements qui étaient insupportables à cause des effets secondaires et qui m’enfermaient dans un corps de douleurs plutôt que de m’en sortir.

Pendant des années, la colère a été mon moteur. J’étais rentrée en guerre contre la maladie. Je m’employais à ne pas la laisser décider de ma vie, de mes possibilités et je me suis épuisée dans ce duel, car je perdais à chaque fois.
La vie a fait son chemin et m’a apporté son lot de bonheur avec la naissance de mes deux poupées mais cela m’a aussi emmenée dans des difficultés intenses de « maman fibro ». Je devais utiliser mon énergie autrement et je devais gérer quelqu’un d’autre que « dame fibro ». Il m’a fallu vivre des épreuves, des injustices et redéfinir mes choix pour trouver des solutions.
Aujourd’hui, 10 ans plus tard, le temps m’a permis un travail de deuil de ma vie d’avant. Je ne regarde plus en arrière en me demandant « pourquoi ? », mais je regarde l’avenir en me disant « pourquoi pas ! ».
La maladie ne m’impose plus ses limites, elle est un indicateur de mes possibilités. Je l’écoute et je me respecte.  Aujourd’hui  j’ai accepté qu’elle faisait partie d’un tout et qu’en lui laissant sa place, elle en prenait moins du coup !

Je suis devenue ma priorité, je suis à mon écoute, je m’accepte.

Je suis imparfaite mais parfaitement moi.

Quel est ton quotidien en tant que maman fibromyalgique ?

Je vais être honnête, ce n’est vraiment pas facile. Je suis maman de deux poupées de 5 ans et 3 ans, pleines d’énergie, de ressources, de voix et de vie !

La gestion du quotidien est une organisation souvent chamboulée par l’humeur de “dame fibro” et de mon état de fatigue.

Je me repose un maximum lorsqu’elles sont à l’école. J’ai redéfini mes souhaits. J’ai souvent employé beaucoup d’énergie à maintenir une maison impeccable, être une mère au foyer exemplaire et ce rôle n’était pas adapté à ma réalité.

J’ai finalement pris du recul et je me suis déculpabilisée. Je ne suis pas une mère au foyer, je suis une maman malade. Et j’apprends à procrastiner, cela me fait un bien fou.

Aujourd’hui, je me sens moins coupable avec les filles.

Je leur explique la maladie, mes possibilités et mes limites. Je préfère un moment de qualité avec elles. Les instants partagés sont intenses et harmonieux.

J’ai enfin accepté que pour pouvoir être pleinement avec elles, il était primordial que je prenne soin de moi.

Pourquoi écrire un livre sur la fibromyalgie ?

J’ai vécu des situations qui ont été de réels traumatismes et c’est une situation de trop qui m’a amenée à écrire ce livre témoignage.

Je ne voulais plus qu’aucune personne souffrant de fibromyalgie puisse vivre ce genre de situation.

J’avais cette rage de montrer au monde entier ce qui se passait en moi, témoigner de cette intense souffrance qui est invisible.

J’avais cet espoir de permettre aux gens de comprendre ma souffrance, mes difficultés. D’arrêter de me juger et de me cataloguer et plutôt d’ouvrir leurs esprits et leurs cœurs et ainsi offrir aux malades le respect, la tolérance et l’aide dont ils ont besoin.

L’une des problématiques la plus importante pour un fibromyalgique est de gérer l’image que les autres peuvent avoir de sa personne du fait que la pathologie est invisible. Est-ce pour cette raison que ton livre-témoignage fait une part si belle aux magnifiques photos d’Alison Bounce ?

Lorsque j’ai décidé d’écrire le livre, j’ai voulu proposer un livre différent de ceux qui existaient déjà.

Je voulais un livre qui toucherait le plus grand nombre. Certaines personnes sont sensibles aux mots d’autres aux images, en faisant ce choix d’illustrer le livre, je me donnais l’opportunité de faire comprendre la maladie d’une manière différente et propre à la sensibilité de chacun.

J’ai donc demandé à la photographe Alison BOUNCE si elle était d’accord pour réaliser des photos dans le but de représenter la maladie. Elle a accueilli ma proposition, et c’est quelques mois plus tard qu’elle m’a proposé de faire une séance de photos dans l’eau.

J’ai accepté, car je suis extrêmement touchée par le travail artistique d’Alison depuis des années, et je savais que les photos seraient intenses de réalité, puisque l’eau est un élément qui me fait souffrir.

J’étais consciente que la maladie serait présente et que je n’avais qu’à laisser vivre ce qui se cache au plus profond de moi.

Toujours dans cette dynamique, tu t’es lancée dans un beau projet : celui de rendre visible l’invisible grâce aux talents de divers artistes. Tu accepterais de nous en dire plus à ce sujet ?

Une fois le livre publié, je me suis imprégnée d’une nouvelle énergie que tout était possible et que je n’avais plus rien à perdre.

Je me suis donc offert l’opportunité de contacter différents artistes qui m’émouvaient, et je leur ai demandé s’ils pouvaient m’aider dans ma démarche de rendre visible l’invisible de la maladie, et de créer des œuvres autour de la fibromyalgie.

 

Auteur : Nicolas V. 

oOo

 

NB : pour acquérir ce livre, je vous invite à aller sur le site d'Amazon ci-dessous : 

https://www.amazon.fr/Fibromyalgie-que-vous-voyez-ressens/dp/2955786403

 

oOo

Source : http://fibromyalgie-magazine.fr/fibromyalgie-ce-que-vous-voyez-ce-que-je-ressens-de-virginie-zakarian-clave-interview/

 

 A T T E N T I O N !

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.Ne prenez jamais un produit connu ou nouveau, quel qu'il soit, sans l'accord express d'une personne compétente en la matière. Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu. Merci de votre compréhension. 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Livre, #Virginie Zakarian Clave, #Interview

Repost 0

Publié le 18 Septembre 2017

                                          Résultat de recherche d'images pour "images docteur + patient"  

                                                           http://www.entrepatients.net/sites/default/files/                        

                                oOo

 

Certaines remarques déplacées ou jugements moralisateurs émanant des médecins rebutent les patients. Tel est l’enseignement que l’on peut tirer d’un sondage (1) mené par BVA pour l’entreprise Zava, spécialisée en téléconsultation. L’enquête montre en effet que certains patients ressentent une gêne face à leur médecin et craignent d’être jugés par eux.

Ainsi, plus de trois Français sur quatre déclarent avoir déjà craint ou ressenti le jugement d'un professionnel de santé, que ce soit en raison de leur état de santé, d'un traitement auquel ils tentaient d'accéder ou d'une question qu'ils souhaitaient aborder. Une personne sur dix estime être « souvent confrontée à cette situation ».

Ne pas oser, ne pas consulter...

L’enquête montre que la crainte ou l’expérience d’un jugement peut restreindre l’accès aux soins. Ainsi, près d’un Français sur deux (47 %) a déjà été freiné dans son parcours en raison de sa crainte ou de l’expérience passée d’un jugement de la part du corps médical.

Ne pas oser aborder un sujet de santé avec un professionnel de santé (45 %), repousser sa prise d’un rendez-vous médical (38 %) ou renoncer complètement à une consultation, à des soins ou à un traitement (25 %), sont les trois principales difficultés que peuvent induire cette crainte ou cette expérience du jugement.

Chez les femmes, les 18-34 ans et les personnes ayant déjà consulté pour des sujets intimes (pilule du lendemain, reproduction, dépistage/traitement d'une infection sexuellement transmissible), ce sentiment est encore plus fort que pour l’ensemble de la population puisqu’ils sont respectivement 8 3%, 87 % et 80 % à déclarer avoir déjà craint ou ressenti le jugement d’un professionnel de santé.

"Leçon de morale"

Concrètement, les Français redoutent surtout les remarques désobligeantes, inappropriées ou encore « la leçon de morale ». Ils craignent également que le professionnel ait une fausse opinion d'eux. Loin devant les autres professionnels de santé, le médecin généraliste ou spécialiste, est celui dont les Français craignent le plus le jugement (74 %).

« Malgré notre formation de médecin, il est difficile d'être complètement préparé à l'immense variété des situations dans lesquelles se trouvent nos patients quand ils consultent le médecin en cabinet. Si notre profession nous engage à soigner sans discrimination ni jugement aucun, les médecins gagneraient à être mieux armés sur la manière d'aborder certains sujets », conclut Sophie Albe-Ly, médecin généraliste chez Zava, cité dans un communiqué.

Auteure :  Ambre Amias

Source : https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/22886-Consultation-patients-craignent-jugement-medecin

(1) Crainte et expérience du jugement dans l'accès au soin, enquête réalisée par l'institut BVA du 20 au 24 avril 2017 auprès d’un échantillon de 1000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans ou plus.

A T T E N T I O N !

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.Ne prenez jamais un produit connu ou nouveau, quel qu'il soit, sans l'accord express d'une personne compétente en la matière. Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu. Merci de votre compréhension. 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Consultation, #Patients, #Jugement, #Médecin, #Généraliste

Repost 0

Publié le 16 Septembre 2017

 

Résultat de recherche d'images pour "images rhumatismes"

http://www.vulgaris-medical.com/sites/default/files/styles/big-lightbox/public/field/image/actualites/2014/08/06/16-astuces-naturelles-contre-les-rhumatismes.jpg

 

oOo

 

A l’occasion de la Journée Mondiale des Rhumatismes et pour la quatrième année, « Ensemble Contre les Rhumatismes » veut rendre visible le problème majeur de santé publique que représente ces maladies.

Pour cette nouvelle édition, les 15 associations partenaires de l’initiative « Ensemble Contre les Rhumatismes » ont choisi d’échanger sur des thèmes qui concernent la place du patient dans le système de soins et plus largement sa place dans la société. Renforcer l’alliance du patient avec les soignants permet une meilleure adhésion thérapeutique et une sensibilisation aux actions quotidiennes lui permettant de prévenir le handicap et conserver une qualité de vie. Cela implique un dialogue entre le patient et le médecin dans la prise de décision des traitements, une éducation thérapeutique adaptée à ses besoins. Qu’en est-il dans la réalité, sur le terrain ? Quelles sont les difficultés et les améliorations possibles ? De plus, trop de patients se sentent exclus de la société à cause de leur handicap. Comment les aider à garder ou retrouver leur place ? Des initiatives dans les domaines de l’emploi et de l’exercice physique menées par les associations et les chercheurs seront présentées, elles sont les illustrations que l’exclusion n’est pas une fatalité.

Cette journée est organisée grâce à l’engagement de l’Inserm/Aviesan (Alliance nationale pour les Sciences de la Vie et de la Santé), la Société Française de Rhumatologie, la Fondation Arthritis (1ère fondation privée destinée à soutenir la recherche sur les arthrites en France), la SFBTM (Société Française de Biologie des Tissus Minéralisés), la SOFMER(Société Française de Médecine et de Réadaptation), le CRI (Club Rhumatismes et Inflammation), le GRIO (Groupe de Recherche et d’Information sur les Ostéoporoses),  ainsi que de nombreuses associations de malades concernées par ces maladies. Cette forte mobilisation reflète la volonté de toutes les parties prenantes de faire reconnaître la recherche sur les rhumatismes et les maladies musculo-squelettiques comme une véritable priorité.


Les conférences et débats seront filmés, retransmis en direct avec une participation interactive, dans plusieurs villes françaises, grâce à l’appui des Délégations Régionales de l'Inserm.

Pour assister à cette journée, plusieurs lieux d'accueil sont à disposition du public :

 - à Paris (en présence des conférenciers)

 - à LilleLyonMarseille, Montpellier, Rennes et Toulouse (en retransmission, animation sur place par un membre associatif)

 

oOo

Ensemble Contre les Rhumatismes 

Journée Associations et Patients

oOo

 

 A T T E N T I O N !

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.Ne prenez jamais un produit connu ou nouveau, quel qu'il soit, sans l'accord express d'une personne compétente en la matière. Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu. Merci de votre compréhension. 

 

oOo

 

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Ensemble, #Rhumatismes, #12 octobre2017, #Journée mondiale

Repost 0

Publié le 15 Septembre 2017

 

Résultat de recherche d'images pour "images  SYNDROME DOULOUREUX régional complexe"

https://i1.wp.com/meducol.com/wp-content/uploads/SDRC.png?resize=300%2C300&ssl=1

oOo

SYNDROME DOULOUREUX

régional complexe :

Réadapter le cerveau

tout autant que le membre

Publié le : Juil 27, 2017 @ 7 h 03 min
 
Le syndrome douloureux régional complexe est caractérisé par une douleur handicapante dans un bras ou une jambe
Ces travaux de chercheurs des universités de Bath et d’Oxford (Royaume-Uni) suggèrent qu'un type de condition rare caractérisé par la douleur chronique, le syndrome douloureux régional complexe (SDRC) pourrait induire des changements dans la façon dont le cerveau traite l'information visuelle. Ces nouvelles données, présentées dans la revue Brain, ouvrent de nouvelles voies thérapeutiques possibles pour ce trouble neurologique encore mal connu.

 

Le syndrome douloureux régional complexe est caractérisé par une douleur handicapante dans un bras ou une jambe, un gonflement des membres, des changements de température corporelle et des difficultés motrices. Les symptômes incluent des douleurs et sensations de brûlure, de piqûre, de contractions et d’hypersensibilité dans le membre affecté. Bien que les causes exactes su SDRC ne soient pas encore bien connues, une anomalie de signalisation du cerveau vers le membre affecté est l’hypothèse retenue. Car le SDRC suit habituellement une blessure ou une intervention chirurgicale, mais avec une sensation de douleur disproportionnée et qui perdure bien au-delà de la récupération. Dans 1 cas sur 10, le déclencheur n’est pas connu. Si la plupart des gens se rétablissent en moins d'un an, certaines personnes vont éprouver les symptômes de douleur durant des années.

 

Pourquoi cette perte de contrôle de la position du membre douloureux ? Les scientifiques britanniques ont cherché à mieux comprendre comment et pourquoi les patients souffrant de SDRC déclarent ne pas pouvoir contrôler la position de leur membre douloureux et ne pas pouvoir le déplacer. L'équipe a testé la rapidité avec laquelle ces patients traitent l’information visuelle au plus près de leur membre douloureux par rapport au reste de l'environnement. En utilisant des pointeurs laser contrôlés par ordinateur, les chercheurs ont projeté 2 faisceaux de lumière sur les côtés gauche et droit d'un repère placé devant les patients qui devaient indiquer quelle lumière apparaissait en premier. L’expérience montre que les participants traitent la lumière « du côté affecté » plus lentement que de l’autre côté, ce qui suggère que les données visuelles situées du côté affecté du corps sont moins bien traitées par le cerveau.

Réadapter le cerveau tout autant que le membre : le traitement plus lent du mouvement n’est évidemment pas lié aux changements intervenus dans le membre lui-même, mais est lié à la façon dont le cerveau traite l'information. Ces données suggèrent ainsi le développement de thérapies permettant d’optimiser l’attention et le traitement des informations -similaires à celles mises en œuvre chez les patients atteints de lésions cérébrales – qui viennent compléter les médicaments contre la douleur et les thérapies de réadaptation indispensables pour normaliser la sensation dans le membre et améliorer la fonction et la mobilité.

Source: https://fibromyalgie.santelog.com/2017/07/27/syndrome-douloureux-regional-complexe-readapter-le-cerveau-tout-autant-que-le-membre/

Brain 09 July 2017 DOI: 10.1093/brain/awx152 Space-based bias of covert visual attention in complex regional pain syndrome (Visuel@www.rsdfoundation.org)

oOo

A T T E N T I O N !

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.Ne prenez jamais un produit connu ou nouveau, quel qu'il soit, sans l'accord express d'une personne compétente en la matière. Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu. Merci de votre compréhension. 

 

 

oOo

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Anomalies, #Cérébrovasculaires, #Syndrôme douloureux, #Cerveau

Repost 0

Publié le 14 Septembre 2017

 

Lady Gaga lève le voile sur sa fibromyalgie
photographie de Lady Gaga extraite de son compte Facebook

oOo

La chanteuse américaine Lady Gaga se met à nu dans un documentaire présenté vendredi au Festival du film de Toronto, révélant sa maladie : la fibromyalgie.

 

Vendredi 8 septembre, en conférence de presse, Lady Gaga a annoncé qu'elle souffrait de fibromyalgie et qu'elle suspendrait sa carrière au terme de sa tournée mondiale à la fin de l'année.

 

"Je vais faire une pause, je ne sais pas combien de temps. J'ai hâte de réfléchir, de ralentir un moment et de guérir, car c'est important" a-t-elle déclaré. La chanteuse a avoué souffrir de douleurs chroniques depuis plusieurs années. "Maintenant, je suis une femme qui souffre, et plus une fille", dit-elle dans le documentaire intitulé "Gaga Five foot two". Une référence directe à sa lutte contre la dépression, mais aussi l'anorexie ou la boulimie dont elle a souffert à l'âge de 15 ans, ou encore de maux chroniques pendant sa carrière riche de cinq albums et auréolée de plusieurs récompenses.

"Il y a une partie de moi, très importante en fait, qui croit que la douleur est un micro", a révélé Stefani Joanne Angelina Germanotta, de son nom à l'état civil. "Ma douleur ne m'est d'aucune utilité sauf si je la transforme en quelque chose qui me bénéficie. J'espère que les gens souffrant des mêmes maux et qui verront le film sauront qu'ils ne sont pas seuls", a-t-elle ajouté. Lady Gaga espère ainsi "élever le niveau de conscience" de cette maladie et "reconnecter les personnes qui l'ont".

Une douleur constante

 

Reconnue comme maladie par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) depuis 1992, la fibromyalgie n'a en France que le statut de "syndrome", c'est-à-dire un ensemble de symptômes qu'un patient peut présenter sans qu'ils soient forcément liés à une maladie. Il s'agit d'un syndrome rhumatismal caractérisé par un état douloureux, musculaire, diffus, évoluant de façon chronique, associé à une fatigue et des troubles du sommeil. La description initiale remonte au début du XXème siècle.

Cette maladie concerne surtout les femmes, entre 40 et 60 ans en raison notamment de particularités hormonales. Mais elle peut débuter dès l'adolescence. Le symptôme caractéristique est une douleur constante qui se localise aussi bien dans la région de la colonne cervicale, dorsale haute ou lombo-fessière. On peut également la retrouver à la pression de points situés aux épaules, trapèzes, coudes, près des hanches et près des genoux.  Autres troubles qui accompagnent la douleur : la sensation de fatigue, d'être épuisé, un sommeil perturbé et non réparateur.

C'est un syndrome douloureux chronique qui peut évoluer par intermittence, avec des rémissions, être fluctuant, avec des périodes de crises sur un fond douloureux permanent. La maladie peut survenir avec ou sans facteurs déclenchants. Il peut s'agir de traumatisme physique, une chute, mais aussi un choc affectif, un stress un deuil ou un changement de situation familiale ou professionnelle. Des antécédents de traumatismes psychiques dans l'enfance se révèlent fréquents.

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr avec AFP

Source http://www.allodocteurs.fr/j-ai-mal/aux-muscles/fibromyalgie/fibromyalgie-lady-gaga-devoile-sa-maladie_23225.html

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Lady Gaga, #Chanteuse, #Stars, #Souffrant de la fibromyalgie

Repost 0

Publié le 13 Septembre 2017

 

Soulagement de la Fibromyalgie

https://www.lesmauxdedos.com/images/fibrodef.jpg

Fibromyalgie: définition

La fibromyalgie est habituellement diagnostiquée lorsqu’une personne souffre de douleurs chroniques pendant une période de plus de trois mois, lorsque cette personne présente au moins onze points douloureux sur les dix-huit points de déclenchement, et que cette personne souffre de symptômes associés tels qu’une fatigue sévère, un état dépressif, des problèmes de sommeil, une prise de poids, des troubles de la mémoire et de la concentration, des fourmillements ou faiblesses dans les muscles, et pour les femmes des problèmes menstruels ou de ménopause.

Lorsqu’il n’existe aucun diagnostic d’une autre maladie pouvant expliquer ces symptômes, cela conduit le plus souvent à poser le diagnostic de fibromyalgie.

La pratique standard pour la plupart des médecins est de prescrire des médicaments pour soulager les symptômes. Des médicaments tels que des antiinflammatoires, des antidépresseurs, des relaxants musculaires, des antalgiques, des somnifères, qui sont souvent combinés. Ces médicaments sont non seulement incapables de soigner les causes de la fibromyalgie mais ils ont des effets secondaires négatifs qui peuvent faire empirer la situation à terme.

 

Fibromyalgie: causes

Le dénominateur commun des personnes souffrant de symptômes de fibromyalgie est un métabolisme anormalement lent. La plupart des patients souffrent soit d’hypothyroidisme ou d’insensibilité à l’hormone thyroïdienne. C’est là que se trouvent l’origine de la maladie.

Mais même si les prises de sang ne révèlent pas de problème thyroïdien, cela ne signifie pas que le problème soit ailleurs. En effet, cela prend plusieurs années pour qu’un tel problème soit répercuté dans le sang. Dans certains cas le déséquilibre thyroïdien n’est jamais reflété dans le sang.

La lenteur du métabolisme peut se manifester de plusieurs manières telles que prise de poids, constipation, température du corps plus faible que la moyenne, etc. Elle implique un système lymphatique ralenti, ce qui signifie que le corps ne se débarrasse plus assez rapidement de ses toxines qui s’accumulent dans les tissus et déclenchent des inflammations chroniques.

D’autre part, la douleur dans les muscles liée à la fibromyalgie est dûe à de l’hypoperfusion musculaire et une dérégulation de la vasomotricité*. Deux problèmes qui sont améliorés efficacement par l’utilisation du Champ de Fleurs.

Traitement Efficace de la Fibromyalgie

Pour être efficace, le traitement de la fibromyalgie doit combiner une alimentation saine, des suppléments alimentaires, de l’exercice physique et soit la prise d’hormones thyroïdiennes soit la stimulation et la régulation des fonctions de production de cette hormone. Cette dernière option est de loin la meilleure car il a été montré que la prise d’hormones ne présente pas la même efficacité.

En avril 2012, une étude menée sur six femmes belges atteintes de fibromyalgie a validé l’usage du Champ de Fleurs en tant qu’instrument permettant de soulager rapidement et naturellement les symptômes associés à la fibromyalgie. L’effet le plus rapide est celui de la forte réduction de la douleur grâce à la profonde décontraction musculaire et à l’émission d’une puissante dose d’endorphines. La douleur est fortement réduite dès les deux premières semaines d’utilisation, et continue de diminuer progressivement par la suite. Les autres effets constatés sont une amélioration du sommeil et de l’humeur et une forte augmentation de la vitalité.

Après les tests d’avril 2012 nous avons lancé la promotion du Champ de Fleurs en tant qu’instrument thérapeutique efficace pour les personnes atteintes de fibromyalgie. Les résultats sont spectaculaires avec une réduction de la douleur pour 100% des patients qui supportent le traitement. Une faible proportion de patients ne parvient pas à s’habituer à l’intensité de la stimulation nerveuse procurée par le Champ de Fleurs et choisissent d’abandonner le traitement et d’être remboursés. Tous les autres s’y habituent soit progressivement en utilisant un tissu entre la peau et les stimulateurs pendant une période initiale soit directement sur la peau nue dès les premières séances.

D’autre part, l’expérience avec le Champ de Fleurs a montré qu’il est un puissant régulateur hormonal et un accélérateur du métabolisme. Ces deux facteurs sont justement ceux qui font défaut dans le cas de la fibromyalgie, et l’utilisation régulière du Champ de Fleurs permet donc de traiter la maladie à sa source. L’hypothèse du Docteur Tanya Zilberter est que l’augmentation du taux d’endorphines est à la source de la stimulation et de la régulation de la production d’hormones thyroïdiennes. Enfin, l’accélération du métabolisme est constatée à chaque séance à travers une augmentation du rythme cardiaque, une stimulation de la circulation sanguine et une augmentation de la vitalité.

Les personnes ayant été diagnostiquées avec de la fibromyalgie ou suspectant un diagnostique de fibromyalgie sont fortement encouragées à essayer le Champ de Fleurs pendant une période de trente jours sans risque. Si la personne peut s’habituer à ce traitement, il est certain qu’elle constatera rapidement une grande amélioration de ses symptômes.

Les symptômes de fibromyalgie efficacement traités par l’utilisation quotidienne du Champ de Fleurs sont les douleurs musculaires et les inflammations, les insomnies et la fatigue, la dépression, le stress et la prise de poids.

 

NDA : je partage avec vous cet article mais je laisse à chacun son libre arbitre. Cette "méthode" n'engage que leurs auteurs ou leurs inventeurs.

 

Sources :

     https://www.lesmauxdedos.com/mal-au-dos/fibromyalgie.html

* https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1737660

 

A T T E N T I O N !

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.Ne prenez jamais un produit connu ou nouveau, quel qu'il soit, sans l'accord express d'une personne compétente en la matière. Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu. Merci de votre compréhension. 

oOo

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Champs de fleurs, #Soulagement

Repost 0

Publié le 11 Septembre 2017

 

https://i.ytimg.com/vi/MmfqGmiogjY/maxresdefault.jpg

Définition : 

     L’expression “Troubles Musculo-Squelettiques” est un terme générique (un fourre-tout !) utilisé pour désigner un ensemble de pathologies mécaniques affectant principalement les muscles, tendons (tendinites) et les nerfs (certains syndromes canalaires comme le syndrome du canal carpien).

Comme toutes les pathologies mécaniques, ils sont favorisés par les micro-traumatismes (professionnels) et par le dérèglement postural : voir Pathologies du pied.

      L’American College of Rheumatology a défini le syndrome fibromyalgique comme “un syndrome douloureux chronique caractérisé par des douleurs diffuses musculo-squelettiques et la perception douloureuse de la palpation d’au moins 11 parmi 18 sites spécifiques du corps.” (Wolfe et al 1990)

 

Fibromyalgie - douleurs

Fibromylagie

.

A ces douleurs chroniques s’associent : (Soriot-Thomas et al 2012)
- une raideur matinale
– des troubles du sommeil (entrecoupé de microréveils)
– une fatigue g
énérale et musculaire.

Avec parfois, de manière variable selon les personnes et dans le temps : 
- des céphalées
- une colopathie (Troubles Fonctionnels Intestinaux)
- des paresthésies (fourmillements, sensations désagréables)
- des troubles anxio-dépressifs 
- un syndrome sec
- un syndrome de Raynaud
- des troubles cognitifs (Canovas 2009)
- un SADAM 
- des impatiences, crampes musculaires, etc.

La douleur est permanente et peut être aggravée par l’effort, le froid, l’humidité, les émotions et la fatigue.

Ces différents symptômes peuvent avoir un retentissement important sur la vie sociale et professionnelle. (HAS 2010).

La fibromyalgie concerne 2% de la population mondiale, et les fibromyalgiques sont à 80% des femmes. (Blotman 2003)

Causes – mécanismes :

     L’OMS a reconnu la fibromyalgie en 1992 et l’a classé dans les “rhumatismes non spécifiés” (Soriot-Thomas et al 2012).

   Cette définition floue s’explique par le fait que, comme pour la plupart des douleurs chroniques (voir Lombalgie), le raisonnement antomo-clinique (c’est à dire essayer de rattacher un symptôme à une lésion anatomique caractéristique d’une maladie bien définie) n’est pas pertinent pour comprendre la fibromyalgie, d’autant plus que les examens complémentaires sont normaux.

Les patients souffrant de fibromyalgie subissent donc en moyenne 4 ans d’errance médicale avant que le diagnostic soit posé (Soriot-Thomas et al 2012).

     Pour comprendre la fibromyalgie, il faut adopter un raisonnement systémique (c’est à dire raisonner en termes de système global, comme en posturologie – voir Comment ça marche?).

L’explication qui est actuellement la mieux documentée est neurophysiologique : les fibromylagiques souffrent d’une hypervigilance, avec de nombreux microréveils qui perturbent la phase de relâchement des muscles (Moldofsky 1995, 1996, Dauvilliers et al 2001). 

Pour simplifier, on peut dire que ces patients ne relâchent jamais complètement leurs muscles, ils sont toujours trop tendus. 

On pense donc que cela explique les douleurs musculaires et la fatigue. Il en résulte aussi certains dérèglements hormonaux, avec une difficulté d’adaptation au stress (Soriot-Thomas et al 2012).

     De plus les patients fibromyalgiques ont un dysfonctionnement des mécanismes de contrôle de la douleur (Gracely et al 2002, Houvenagel 2003, Cook et al 2004, Julien et al 2005, Goffaux et al 2007, Roussel 2011, Calvino 2012), comme chez la plupart des patients atteints de douleurs chroniques (Yunus et al 2007).

En clair ils sont à la fois hyper réactifs aux moindres stimulations (“hyper excitabilité centrale”), car, d’une part leur système nerveux fonctionne comme une alarme mal réglée qui se déclencherait trop facilement (“allodynie”), et, d’autre part, les centres d’inhibition de la douleur fonctionnent a minima chez ces patients.

     Actuellement on considère que les troubles anxieux et dépressifs sont davantage une conséquence de la fibromyalgie qu’une cause, comme c’est souvent le cas dans les douleurs chroniques. (Bennett 1996)

     En revanche, cette hyper sensibilité peut être secondaire à des traumatismes (en particulier les coups du lapin – Busikla et al 1997) et microtraumatismes (Houvenagel 2003) aboutissant au dérèglement postural. 

Le Syndrome de Déficience Posturale(SDP – Da Cunha 1979) présente en effet des similitudes troublantes avec la fibromyalgie (Wolfe et al 1990) à laquelle il est fréquemment associé (Soriot-Thomas et al 2012).

Dernièrement, de plus en plus d’auteurs attirent l’attention sur le lien existant entre troubles posturaux et fibromyalgie (Jais 1995, Lapossy 1995, Joos et Van Celst 2002, McCabe et al 2007, Alves Da Silva 2008, Ferrari 2012).

Fibromyalgie - relaxation

.

Traitements :

     Soriot-Thomas (et al 2012), algologue au Centre d’Évaluation de la douleur du CHU d’Amiens, recommande d’associer plusieurs thérapeutiques pour atténuer les symptômes de la fibromyalgie : en plus des traitements médicamenteux, les thérapeutiques non médicamenteuses ont un rôle majeur, avec notamment une prise en charge posturale pluridisciplinaire (Alves Da Silva 2008 – voir Bilan postural et Traitements posturaux), ostéopathie (douce), activités physiques / réadaptation à l’effort, relaxation, Tai Chi (Wang 2010), et soutien psychologique (Carville et al 2008).

En raison de l’hyper réactivité des patients fibromyalgiques,
les stimulations utilisées en posturologie seront particulièrement fines.

Source : http://www.posturologie-essonne.fr/pathologies/fibromyalgie-et-troubles-musculo-squelettiques-tms/

oOo

 A T T E N T I O N !

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.Ne prenez jamais un produit connu ou nouveau, quel qu'il soit, sans l'accord express d'une personne compétente en la matière. Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu. Merci de votre compréhension. 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #SADAM, #Troubles musculo-squelettiques, #TMS

Repost 0

Publié le 9 Septembre 2017

 

Le yoga (Hatha) et la méditation améliorent considérablement la fonction cérébrale mais aussi les niveaux d'énergie

https://www.santelog.com/sites/santelog.com/www.santelog.com/files/styles/large/public/images/accroche/visuell_meditation_0.jpg?itok=p_08UPOQ

 

oOo

 

 

 

 

Le yoga (Hatha) et la méditation améliorent considérablement la fonction cérébrale mais aussi les niveaux d'énergie, révèle cette petite étude de l’Université de Waterloo.

 

Une pratique de seulement 25 minutes par jour permet de stimuler les fonctions exécutives et les capacités cognitives liées à l’atteinte d’objectifs, la capacité de contrôler ses réponses émotionnelles.

« Le yoga et la méditation en pleine conscience mettent l'accent sur la capacité consciente du cerveau à réguler certains comportements cibles comme la respiration et la posture. Mais ces 2 pratiques réduisent également le traitement de l'information non essentielle », précise Peter Hall, professeur agrégé à l’UW. A partir de là, ces pratiques permettent de mieux se concentrer aussi sur des objectifs de la vie quotidienne, explique l’auteur.

 

Yoga ou méditation, des bénéfices cognitifs : l’étude menée sur 31 participants invités à suivre une séance de 25 minutes de yoga, 25 minutes de méditation en conscience et 25 minutes de lecture silencieuse (une tâche témoin) dans un ordre aléatoire, montre en effet une forte amélioration de la fonction exécutive, avec la méditation ou le yoga vs la tâche de lecture. Des données qui suggèrent que yoga et méditation apporteraient des bénéfices comparables sur le plan cognitif.

 

Yoga ou méditation, un plein d’énergie : l'étude révèle que la méditation et le yoga améliorent les niveaux d'énergie, avec des effets plus puissants pour le yoga qui finalement combine postures physiques, exercices respiratoires et méditation.

 

Quels processus biologiques ? Il existe un certain nombre de théories expliquant pourquoi certains types d’exercices physiques comme le yoga améliorent les niveaux d'énergie et les performances aux tests cognitifs : la libération d'endorphines, l'augmentation du flux sanguin vers le cerveau et la réduction de concentration sur les pensées négatives ou parasites. 

 

Mindfulness

 

Source https://www.santelog.com/actualites/yoga-ou-meditation-faire-le-vide-cest-faire-le-plein-denergie

 

 

 A T T E N T I O N !

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.Ne prenez jamais un produit connu ou nouveau, quel qu'il soit, sans l'accord express d'une personne compétente en la matière. Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu. Merci de votre compréhension. 

 

oOo

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Yoga, #Méditation en pleine conscience, #Faire le vide, #Plein d'énergie

Repost 0